Des Alpes à l'Atlantique avec deux ânes

(en cours) share(partager)
Nous sommes Carole et Dom, 
Notre voyage devait s'étaler sur quatre mois entre mi avril et mi août. Nous ne partirons finalement qu'en mai, Covid oblige avec son lot de consignes. En partant à cette date, nous resterons dans le rayon des 100 km pendant 12 étapes, en attendant début juin et les nouvelles possibilités de se déplacer. A cette date nous continuerons sur l'itinéraire initial, sinon nous en tracerons un nouveau dans le périmètre imposé. L'essentiel sera de se mettre en marche.
Nous partons en autonomie accompagnés de deux ânes bâtés (Vanille et Pépito). Nous souhaitons rejoindre l'île d'Oléron au départ de notre village haut savoyard de Serraval, dans le massif des Aravis.


Nous poursuivons plusieurs objectifs : Prendre le temps, revenir à l'essentiel, rencontrer les acteurs d'autres territoires, ne pas regarder la montre...
Nous compléterons notre carnet le plus souvent possible pour vous faire partager notre aventure.

En regardant la carte et notre itinéraire, peut-être allez-vous reconnaitre votre village. Si vous voulez partager un bout de notre voyage, nous proposer un coin de prairie pour planter une tente et faire brouter les ânes, laissez nous un message.
âne / randonnée/trek âne
Quand : 22/05/20
Durée : 90 jours
Carnet créé par Domecaro le 21 sept. 2019
modifié le il y a 3 jours
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus stop
4332 lecteur(s) - 81
Vue d'ensemble

Le topo : Section 58 (mise à jour : 24 juil.)

Description :

Jeudi 23 et vendredi 24 juillet

Après une soirée tardive dans une belle ambiance familiale, nous quittons l'exploitation de Laurent et Marie. Nous avons encore reçu un accueil incroyable auquel nous faisons très attention de ne pas nous habituer.

Les vignes qui servent à la fabrication du Cognac commencent à montrer le bout de leurs piquets. Le climat a considérablement évolué depuis quelques jours. C'est de plus en plus sec, les Chênes verts et les pins maritimes apparaissent.  De temps en temps, une cigale chante par ci, par là.

Depuis deux jours, nous marchons sur un sol calcaire très blanc. Cette pierre se retrouve dans de nombreuses constructions en particulier dans les châteaux de la région et dans les différents ouvrages.

C'est une roche beaucoup utilisée. Les nombreuses carrières et meulières en attestent. Depuis hier, le mélange  des époques est constant.

Hier soir, nous sommes accueillis dans un ancien camping à la ferme par Christelle.  Après midi repos. Tout l'équipement est en parfait état pour nous recevoir.  On serait bien resté quelques jours.

Ce matin, nous avons rejoint le bord de Charente à Sireuil, ce beau fleuve qui va nous emmener jusqu'à l'océan. Petit coin bien sympathique dégoté par Christelle.

Le compte-rendu : Section 58 (mise à jour : 24 juil.)

Il y a des messages rigolos le long des chemins...
Il y a des messages rigolos le long des chemins...
...ça voulait dire, on a le temps...
...ça voulait dire, on a le temps...
La Boême à Mousthier
La Boême à Mousthier
Section 58
Ce soir le ciel est en feu
Ce soir le ciel est en feu
Doux moment d'intimité chez les écailles chinées
Doux moment d'intimité chez les écailles chinées
Le viaduc du TGV, nous n'avions pas encore fait
Le viaduc du TGV, nous n'avions pas encore fait
La croisée des mondes
La croisée des mondes
Encore un pont pour Vanille. En se déplaçant sur le trottoir, elle peut voir les bateaux
Encore un pont pour Vanille. En se déplaçant sur le trottoir, elle peut voir les bateaux
Saint Esthephe
Saint Esthephe
Section 58
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°60