Des Alpes à l'Atlantique avec deux ânes

(réalisé) share(partager)
Nous sommes Carole et Dom, 
Notre voyage devait s'étaler sur quatre mois entre mi avril et mi août. Nous ne partirons finalement qu'en mai, Covid oblige avec son lot de consignes. En partant à cette date, nous resterons dans le rayon des 100 km pendant 12 étapes, en attendant début juin et les nouvelles possibilités de se déplacer. A cette date nous continuerons sur l'itinéraire initial, sinon nous en tracerons un nouveau dans le périmètre imposé. L'essentiel sera de se mettre en marche.
Nous partons en autonomie accompagnés de deux ânes bâtés (Vanille et Pépito). Nous souhaitons rejoindre l'île d'Oléron au départ de notre village haut savoyard de Serraval, dans le massif des Aravis.


Nous poursuivons plusieurs objectifs : Prendre le temps, revenir à l'essentiel, rencontrer les acteurs d'autres territoires, ne pas regarder la montre...
Nous compléterons notre carnet le plus souvent possible pour vous faire partager notre aventure.

En regardant la carte et notre itinéraire, peut-être allez-vous reconnaitre votre village. Si vous voulez partager un bout de notre voyage, nous proposer un coin de prairie pour planter une tente et faire brouter les ânes, laissez nous un message.
âne / âne randonnée/trek
Quand : 22/05/20
Durée : 90 jours
Distance globale : 1094km
Dénivelées : +9164m / -9947m
Alti min/max : 3m/1085m
Carnet créé par Domecaro le 21 sept. 2019
modifié le il y a 3 jours
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus stop
4920 lecteur(s) - 84
Vue d'ensemble

Le topo : Section 19 (mise à jour : 15 juin)

Description :

Samedi 13 juin.

Ce matin, il pleut encore. Irène fait un petit bout de chemin avec nous. Nous sommes ravis d'avoir rencontré cette petite femme pleine d'énergie. 

Nous partons en direction de Mornand en Forez.  Les chevaux se pressent pour rencontrer les ânes. Ils sont plus inquiets que Pépito et Vanille. Par contre depuis 2 jours, Pépito nous fait faire quelques sprints, il a terriblement peur des vaches qui viennent à notre rencontre. Les chemins sont larges et facilement praticables. La pluie d'hier nous oblige à changer un peu notre parcours. Le chemin est un peu innondé 

Après Mornand, les choses se compliquent un peu. On se fait attaquer par une armée de mouches plates. Les deux ânes deviennent dingues et les coups de pattes partent dans tous les sens. Dom en prend un au passage. Rien de grave heureusement. Le soleil qui nous avait fait grâce de sa présence en milieu de journée disparaît au profit d'un superbe orage qui réduit à néant tous nos efforts de séchage. Nous trouvons refuge dans une ferme qui met à notre disposition un pré et un abri pour la nuit. 

C'est la dernière étape de la traversée de la plaine du Forez. Demain. Nous attaquons les monts. La météo semble annoncer du soleil. ENFIN.

Le compte-rendu : Section 19 (mise à jour : 15 juin)

Deux Tarines dans un troupeau de Holstein. C'est forcément une bonne adresse.
Deux Tarines dans un troupeau de Holstein. C'est forcément une bonne adresse.
On a mis le double toit
On a mis le double toit
85 mm d'eau en un journée nous amènent à modifier un peu notre itinéraire
85 mm d'eau en un journée nous amènent à modifier un peu notre itinéraire
Commentaires
share posté le 14 juin

May Chap
3 messages
Courage les amis !! Espérons que la pluie va vous laisser un peu tranquille !! Plein de bisous tous secs Christel et Coline 👩‍👧

Actuellement

Carnets d'Aventures N°60