Des Alpes à l'Atlantique avec deux ânes

(réalisé) share(partager)
Nous sommes Carole et Dom, 
Notre voyage devait s'étaler sur quatre mois entre mi avril et mi août. Nous ne partirons finalement qu'en mai, Covid oblige avec son lot de consignes. En partant à cette date, nous resterons dans le rayon des 100 km pendant 12 étapes, en attendant début juin et les nouvelles possibilités de se déplacer. A cette date nous continuerons sur l'itinéraire initial, sinon nous en tracerons un nouveau dans le périmètre imposé. L'essentiel sera de se mettre en marche.
Nous partons en autonomie accompagnés de deux ânes bâtés (Vanille et Pépito). Nous souhaitons rejoindre l'île d'Oléron au départ de notre village haut savoyard de Serraval, dans le massif des Aravis.


Nous poursuivons plusieurs objectifs : Prendre le temps, revenir à l'essentiel, rencontrer les acteurs d'autres territoires, ne pas regarder la montre...
Nous compléterons notre carnet le plus souvent possible pour vous faire partager notre aventure.

En regardant la carte et notre itinéraire, peut-être allez-vous reconnaitre votre village. Si vous voulez partager un bout de notre voyage, nous proposer un coin de prairie pour planter une tente et faire brouter les ânes, laissez nous un message.
âne / randonnée/trek âne
Quand : 22/05/20
Durée : 90 jours
Distance globale : 1094km
Dénivelées : +9164m / -9947m
Alti min/max : 3m/1085m
Carnet créé par Domecaro le 21 sept. 2019
modifié le il y a 6 heures
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus stop
4927 lecteur(s) - 84
Vue d'ensemble

Le topo : Section 70 (mise à jour : 06 août)

Description :

Jeudi 6 août 

J-1. Incroyable. Nous arrivons au bout de ce chemin. 

Ben en fait, nous n'avions pas fini, nous étions seulement en train de manger....

Départ de Saint Sornin avec déjà une chaleur intense. Plusieurs chemins s'offrent à nous. Un passage dans les marais en passant par la tour de Broue. Soleil caniculaire assuré ou un autre parcours qui nous emmène directement par le charmant village de Saint Sornin. Choix numéro 2

Les gendarmes s'arrêtent pour discuter de notre voyage. Ils nous dissuadent définitivement de passer le pont de l'île d'Oléron...(sinon intervention de la gendarmerie même en pleine nuit...) Nous avions pris la décision depuis longtemps de nous arrêter à Marennes. Le but était de voir l'océan avec Pépito et Vanille.

Le chemin n'est encore pas de tout repos. Dom est encore obligé de se servir de la scie pliante. Ce sentier qui suit le marais est peu utilisé. Les moustiques attaquent, piquent. On dirait un remake de Pearl Harbor. 

Vers midi, la chaleur est écrasante et toutes les maisons sont fermées pour garder le frais. Parmi les différents lieux d'hébergement, il nous manquait le château. Et bien ce soir, c'est chose faite. Le château de Feusse nous accueille Bon d'accord nous dormons dans le verger. Un simple coup de téléphone et nous rencontrons une dame adorable qui nous permet l'installation dans un magnifique endroit et à l'ombre.

Ce soir, l'air sent l'iode et les mouettes sont à 50 mètres de la tente...

Le compte-rendu : Section 70 (mise à jour : 06 août)

Début de matinée au bord du marais
Début de matinée au bord du marais
Pépito reste perplexe devant le panneau qui indique Marennes à 12 km, il va finir par le voir cet Océan.
Pépito reste perplexe devant le panneau qui indique Marennes à 12 km, il va finir par le voir cet Océan.
La tour de Broue, seul vestige d'un château fort du XI ème siècle qui domine les marais
La tour de Broue, seul vestige d'un château fort du XI ème siècle qui domine les marais
Ça change un peu
Ça change un peu
Épreuve des broussailles et arbres en travers. Ça passe toujours après quelques coups de scie.
Épreuve des broussailles et arbres en travers. Ça passe toujours après quelques coups de scie.
Section 70
Les trucs dans le ciel, ce sont des mouettes et l'air est bien iodé
Les trucs dans le ciel, ce sont des mouettes et l'air est bien iodé
Je ne me lasse pas de ces couleurs avant la nuit
Je ne me lasse pas de ces couleurs avant la nuit
Commentaires
share posté le 06 août

Carbillet
18 messages
Un si court texte pour un si long chemin..... Mais non; la plage, l'iode, l'océan, les vagues, le sable chaud tant mérité après un si merveilleux périple. Reste plus qu'à savourer une bonne balnéothérapie pour tous.
Merci de nous avoir fait vivre vos bonheurs.
share posté le 06 août mis à jour le 06 août

Moune Ri
1 messages
Grand bravo pour votre odyssée à vous 4.... C'était merveilleux de profiter pas à pas de votre expérience balade ainsi que votre approche si bien pédagogique que philanthropique. Merci également pour les merveilleux clichés qui nous ont fait découvrir notre pays.
Félicitations
Gros bisous à vous ainsi qu'aux grandes oreilles
share posté le 06 août

Carbillet
18 messages
La route m'appelle et m'attire
À l'est, à l'ouest, au sud, au nord
Ce soir j'ai trouvé un lit
Demain je coucherai dehors

Beaucoup de routes ramènent vers vous
Mais la route m'entraîne toujours
Et j'ajoute des lieues et des lieues
Aux lieues qui me séparent de vous

Oh bien sûr j'ai souvent faim et froid
J'ai envie de m'arrêter parfois
Mais ma route m'entraîne toujours
Désir de concrétiser un symbole
De posséder l'unique beauté
Que l'on nomme "liberté"

A VOUS DE TROUVER LA MELODIE .....
Indice: année 70 (zut, vous êtes trop jeune), Folk song, Peace and Love.
share posté le 06 août

Domecaro
5 messages
MICHEL CORRINGE 1974
share posté le 06 août

Carbillet
18 messages
Bravo Caro. L'hymne qui ouvre l'horizon.
share posté le 08 août

jojo74
9 messages
Bonjour Dom et Carole,
Après cet hymne à la route et à la liberté que Jean nous a remémoré, Comment allez-vous ? Avez-vous trempé vos papattes dans l'océan ? Comment la route vous entrainera-t'elle vers nos montagnes ? Merlin et Vanille vont retrouver leur pré et raconteront-ils leurs aventures à Cerise ? Que ces prochains jours vous permettent de vous reposer en toute liberté et dans la joie. Bisous !

Actuellement

Carnets d'Aventures N°60