Des Alpes à l'Atlantique avec deux ânes

(en cours) share(partager)
Nous sommes Carole et Dom, 
Notre voyage devait s'étaler sur quatre mois entre mi avril et mi août. Nous ne partirons finalement qu'en mai, Covid oblige avec son lot de consignes. En partant à cette date, nous resterons dans le rayon des 100 km pendant 12 étapes, en attendant début juin et les nouvelles possibilités de se déplacer. A cette date nous continuerons sur l'itinéraire initial, sinon nous en tracerons un nouveau dans le périmètre imposé. L'essentiel sera de se mettre en marche.
Nous partons en autonomie accompagnés de deux ânes bâtés (Vanille et Pépito). Nous souhaitons rejoindre l'île d'Oléron au départ de notre village haut savoyard de Serraval, dans le massif des Aravis.


Nous poursuivons plusieurs objectifs : Prendre le temps, revenir à l'essentiel, rencontrer les acteurs d'autres territoires, ne pas regarder la montre...
Nous compléterons notre carnet le plus souvent possible pour vous faire partager notre aventure.

En regardant la carte et notre itinéraire, peut-être allez-vous reconnaitre votre village. Si vous voulez partager un bout de notre voyage, nous proposer un coin de prairie pour planter une tente et faire brouter les ânes, laissez nous un message.
âne / randonnée/trek âne
Quand : 22/05/20
Durée : 90 jours
Carnet créé par Domecaro le 21 sept. 2019
modifié le il y a 12 heures
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus stop
4053 lecteur(s) - 75
Vue d'ensemble

Le topo : Section 57 (mise à jour : 23 juil.)

Description :

Mercredi 22 juillet

Encore une très belle soirée en compagnie de Daniel, Marie thé et les enfants. Départ ce matin pour contourner Angoulême par le Sud.

Le chemin est tout blanc de sable. Les ânes glissent un peu. Nous passons près de moulins. Encore une grande partie de la matinée se passe en forêt. Dans un petit village, on nous offre 2 limonades dans un bar "chez Domi". Pas de hasard. 

Nous suivons pendant un moment le circuit des eaux claires au départ de Puymoyen. C'est un chemin où on nous invite à couper notre portable et à profiter de la nature. Un panneau indique : " le temps a la valeur que l'on veut bien lui donner".Encore pas de hasard. 
Le sentier est jalonné de falaises calcaires équipées pour l'escalade. Bon ben il faut envoyer du lourd.

L'après-midi va se dérouler tranquillement entre la sieste, la.contemplation de nos loulous, la discussion avec des vététistes.

Arrêt à Mognac pour la soirée. Belle rencontre encore une fois.

Le compte-rendu : Section 57 (mise à jour : 23 juil.)

Les loulous sont prêts pour le départ, avec toutes les plaques et le palmarès de Daniel, Marie Thé et leurs chevaux, ils sont gonflés à bloc.
Les loulous sont prêts pour le départ, avec toutes les plaques et le palmarès de Daniel, Marie Thé et leurs chevaux, ils sont gonflés à bloc.
Avec des panneaux pareils ça commence à sentir le sel...
Avec des panneaux pareils ça commence à sentir le sel...
La belle vallée des Eaux claires
La belle vallée des Eaux claires
Section 57
Bivouac à quelques kilomètres d'Angoulême
Bivouac à quelques kilomètres d'Angoulême
Commentaires
share posté le 23 juil.

les dups
4 messages
Toujours avec vous de tout cœur avec vos mollets... Gros bisous de Auray
share posté le 24 juil. mis à jour le 24 juil.

Christelle16
1 messages
Une belle rencontre
Courage pour la continuité de cette belle aventure

Actuellement

Carnets d'Aventures N°60