Des Alpes à l'Atlantique avec deux ânes

(en cours) share(partager)
Nous sommes Carole et Dom, 
Notre voyage devait s'étaler sur quatre mois entre mi avril et mi août. Nous ne partirons finalement qu'en mai, Covid oblige avec son lot de consignes. En partant à cette date, nous resterons dans le rayon des 100 km pendant 12 étapes, en attendant début juin et les nouvelles possibilités de se déplacer. A cette date nous continuerons sur l'itinéraire initial, sinon nous en tracerons un nouveau dans le périmètre imposé. L'essentiel sera de se mettre en marche.
Nous partons en autonomie accompagnés de deux ânes bâtés (Vanille et Pépito). Nous souhaitons rejoindre l'île d'Oléron au départ de notre village haut savoyard de Serraval, dans le massif des Aravis.


Nous poursuivons plusieurs objectifs : Prendre le temps, revenir à l'essentiel, rencontrer les acteurs d'autres territoires, ne pas regarder la montre...
Nous compléterons notre carnet le plus souvent possible pour vous faire partager notre aventure.

En regardant la carte et notre itinéraire, peut-être allez-vous reconnaitre votre village. Si vous voulez partager un bout de notre voyage, nous proposer un coin de prairie pour planter une tente et faire brouter les ânes, laissez nous un message.
âne / randonnée/trek âne
Quand : 22/05/20
Durée : 90 jours
Carnet créé par Domecaro le 21 sept.
modifié le il y a 1 heure 18mn
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus stop
2401 lecteur(s) - 47
Vue d'ensemble

Le topo : Section 23 (mise à jour : 18 juin)

Description :

Mercredi 17 juin

Après avoir passé une soirée et une nuit chez Patrice et Christine et encore après quelques averses, nous quittons Noirétable pour rejoindre Vollore Montagne.

 Le dénivelé commence rapidement pour rejoindre les crêtes. Depuis plusieurs jours, Vanille et Pépito choisissent les terrains plus doux et les bas côtés en herbe. Nous sommes partis depuis plus de 400km et les ânes sont pieds nus. Leur comportement nous indique qu'ils sont de plus en plus sensibles des sabots. Nous décidons donc de contacter un maréchal Ferrand. On en trouve un à 10 minutes, disponible (une prouesse). Morgan est sympathique et est ravi de ferrer des ânes pour la seconde fois de sa carrière. Il vient sur sa journée de congé. Il est calme et les ânes sont confiants.

Pour forger des fers pour les ânes, il faut les adapter à la forme particulière de leurs pieds en forme de lyre. Au passage, il nous parle de son ami Christian qui voyage avec son âne. Il aurait aimé que l'on se rencontre. 

Nous reprenons la suite de l'étape au bruit des clacs clacs de nos compagnons. Ils s'adaptent immédiatement à leurs nouvelles chaussures. L'itinéraire est magnifique et nous découvrons pour la première fois la chaîne des Puys.

L'heure est déjà bien avancée et nous trouvons un endroit pour dormir près d'un plan d'eau. Nous passons une très bonne nuit et le réveil est tardif.

Le compte-rendu : Section 23 (mise à jour : 18 juin)

Au départ de la ferme de Patrice et Christine avec une partie de la famille
Au départ de la ferme de Patrice et Christine avec une partie de la famille
Morgan au travail avec Vanille
Morgan au travail avec Vanille
Rencontre de bord de chemin. Une petite perdrix bien peu farouche
Rencontre de bord de chemin. Une petite perdrix bien peu farouche
Section 23
Pépito dans les derniers instants du ferrage
Pépito dans les derniers instants du ferrage
Nous quittons la Loire pour entrer dans le Puy de Dôme. La chaîne des Puys apparaît à l'horizon. Droit vers l'ouest !
Nous quittons la Loire pour entrer dans le Puy de Dôme. La chaîne des Puys apparaît à l'horizon. Droit vers l'ouest !
Une nouvelle chaussure pour la suite du voyage
Une nouvelle chaussure pour la suite du voyage
Commentaires
share posté le 18 juin

Carbillet
8 messages
Aux petits soins pour Pépito et Vanille, bisous à eux ... et à vous.

Actuellement

Carnets d'Aventures N°60