Des Alpes à l'Atlantique avec deux ânes

(réalisé) share(partager)
Nous sommes Carole et Dom, 
Notre voyage devait s'étaler sur quatre mois entre mi avril et mi août. Nous ne partirons finalement qu'en mai, Covid oblige avec son lot de consignes. En partant à cette date, nous resterons dans le rayon des 100 km pendant 12 étapes, en attendant début juin et les nouvelles possibilités de se déplacer. A cette date nous continuerons sur l'itinéraire initial, sinon nous en tracerons un nouveau dans le périmètre imposé. L'essentiel sera de se mettre en marche.
Nous partons en autonomie accompagnés de deux ânes bâtés (Vanille et Pépito). Nous souhaitons rejoindre l'île d'Oléron au départ de notre village haut savoyard de Serraval, dans le massif des Aravis.


Nous poursuivons plusieurs objectifs : Prendre le temps, revenir à l'essentiel, rencontrer les acteurs d'autres territoires, ne pas regarder la montre...
Nous compléterons notre carnet le plus souvent possible pour vous faire partager notre aventure.

En regardant la carte et notre itinéraire, peut-être allez-vous reconnaitre votre village. Si vous voulez partager un bout de notre voyage, nous proposer un coin de prairie pour planter une tente et faire brouter les ânes, laissez nous un message.
âne / âne randonnée/trek
Quand : 22/05/20
Durée : 90 jours
Distance globale : 1094km
Dénivelées : +9164m / -9947m
Alti min/max : 3m/1085m
Carnet créé par Domecaro le 21 sept. 2019
modifié le 19 sept.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus stop
5184 lecteur(s) - 86
Vue d'ensemble

Le topo : Section 60 (mise à jour : 27 juil.)

Description :

Dimanche 26 juillet

Une nouvelle fois le paysage évolue. Les vignes sont maintenant partout et laissent place quelquefois à  des forêts de Chênes verts.
Les cuves en inox attendent les vendanges prochaines qui s'annoncent sous les meilleurs auspices. A notre grand regret, le raisin n'est pas mûr.

En rejoignant les bords de Charente, l'atmosphère est beaucoup plus douce. Les bateaux de plaisance et les canoës peuplent ce fleuve très vivant. Ce soir, nous dormons à 10 mètres de la berge en compagnie de nos amis les moustiques. Le coucher de soleil était à  l'image du Martin pêcheur posé sur sa branche : une belle sérénité.

Suite à  l'article de journal, nous recevons des messages de sympathie et des propositions d'hébergement. Merci à Véronique, Gérard, Maxime,  Nadine  et leur âne Casimir pour leur générosité et leur gentillesse.

Le compte-rendu : Section 60 (mise à jour : 27 juil.)

Ce matin, les nuages menacent, seul un petit crachin nous rafraîchit un peu
Ce matin, les nuages menacent, seul un petit crachin nous rafraîchit un peu
Nous profitons de l'ombre sous les forêts de chênes verts
Nous profitons de l'ombre sous les forêts de chênes verts
Ah, l'espace !
Ah, l'espace !
On s'approche de Cognac
On s'approche de Cognac
Véronique et Gérard sont venus nous rendre visite pour parler des ânes
Véronique et Gérard sont venus nous rendre visite pour parler des ânes
Section 60
Où est la terre, où est le ciel ? Lorsque le feu s'endort tout a l'air identique. Juste une affaire d'éléments.
Où est la terre, où est le ciel ? Lorsque le feu s'endort tout a l'air identique. Juste une affaire d'éléments.
Douce fin de journée
Douce fin de journée
Commentaires
share posté le 27 juil.

CASIMIR
4 messages
Merci à vous de donner corps à nos rêves et projets. L'échange était très sympathique et je garde précieusement les adresses reçues ! Bonne route et gros câlins aux adorables acolytes.

Actuellement

Carnets d'Aventures N°61