Des Alpes à l'Atlantique avec deux ânes

(réalisé) share(partager)
Nous sommes Carole et Dom, 
Notre voyage devait s'étaler sur quatre mois entre mi avril et mi août. Nous ne partirons finalement qu'en mai, Covid oblige avec son lot de consignes. En partant à cette date, nous resterons dans le rayon des 100 km pendant 12 étapes, en attendant début juin et les nouvelles possibilités de se déplacer. A cette date nous continuerons sur l'itinéraire initial, sinon nous en tracerons un nouveau dans le périmètre imposé. L'essentiel sera de se mettre en marche.
Nous partons en autonomie accompagnés de deux ânes bâtés (Vanille et Pépito). Nous souhaitons rejoindre l'île d'Oléron au départ de notre village haut savoyard de Serraval, dans le massif des Aravis.


Nous poursuivons plusieurs objectifs : Prendre le temps, revenir à l'essentiel, rencontrer les acteurs d'autres territoires, ne pas regarder la montre...
Nous compléterons notre carnet le plus souvent possible pour vous faire partager notre aventure.

En regardant la carte et notre itinéraire, peut-être allez-vous reconnaitre votre village. Si vous voulez partager un bout de notre voyage, nous proposer un coin de prairie pour planter une tente et faire brouter les ânes, laissez nous un message.
âne / âne randonnée/trek
Quand : 22/05/20
Durée : 90 jours
Distance globale : 1094km
Dénivelées : +9164m / -9947m
Alti min/max : 3m/1085m
Carnet créé par Domecaro le 21 sept. 2019
modifié le 19 sept.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus stop
5169 lecteur(s) - 86
Vue d'ensemble

Le topo : Section 42 (mise à jour : 07 juil.)

Description :

Mardi 7 juillet

Départ de Cheissoux en direction de Saint Leonard de Noblat. 
Le calcul est vite fait sur 16 km et bien 14 km de route. La Haute Vienne ne doit pas privilégier la randonnée. Il n'y a pratiquement pas de boucle tracée, peu de chemins et la plupart du temps remplis de ronces ou fermés par des portails avec cadenas... 

Heureusement, ce matin, nous nous déplaçons sur de petites routes bordées de châtaigniers. Après les cerises, je crois que nous allons avoir la période "prune". Le beau temps est également de la mise. Ouf. Depuis notre départ, nous n'avons vu que des reptiles qui n'avaient pas eu le temps de traverser la route et bien depuis 2 jours de très belles couleuvres à collier prennent le temps de nous regarder passer. Oups


Après midi départementale. Bof. Les camions passent à vive allure. Même la DDE nous conseille de prendre un autre chemin. Le problème, c'est qu'il faut faire un détour de plusieurs kilomètres pour éviter quelques centaines de mètres.  Alors .. 

Arrêt au camping pour la lessive. Les ânes sont à l'emplacement 74 au bord de la Vienne. Pépito va s'habituer doucement au bruit de l'eau.

Demain, nous espérons reprendre le chemin des pistes.

Le compte-rendu : Section 42 (mise à jour : 07 juil.)

Pique nique à l'ombre des arbres. Nous attendions le soleil avec impatience. Il est déjà chaud.
Pique nique à l'ombre des arbres. Nous attendions le soleil avec impatience. Il est déjà chaud.
Le retour des châtaigniers qui prennent doucement la place des plantations de Douglas
Le retour des châtaigniers qui prennent doucement la place des plantations de Douglas
La vienne que nous avons vu naître vers Peyrelevade a bien grandi.
La vienne que nous avons vu naître vers Peyrelevade a bien grandi.
Commentaires
share posté le 07 juil.

Carbillet
18 messages
Toujours autant de plaisir de lire votre belle aventure. Un bon bout de chemin de fait déjà. Les départementales vous font elles regretter le plateau des MILLETICS avec ses soixante-huitards et une nature profonde un peu abimée par des plantations de pins alignés et serrés pour l'industrie forestière. Mais quelle belle région !!!! Peu de voitures, quelques maisons de ci de là ........ De ci, de là

De ci, de là
Cahin-caha !
Cahin-caha !
Va ! chemine, va ! trottine
Va ! petit âne, va de-ci, de-là,
Cahin-caha, le picotin te récompensera. Petite cantine enfantine qui va vous trotter dans la tête pour quelques kilomètres.
Bisous à vous quatre.
Jean

Actuellement

Carnets d'Aventures N°61