Des Alpes à l'Atlantique avec deux ânes

(en cours) share(partager)
Nous sommes Carole et Dom, 
Notre voyage devait s'étaler sur quatre mois entre mi avril et mi août. Nous ne partirons finalement qu'en mai, Covid oblige avec son lot de consignes. En partant à cette date, nous resterons dans le rayon des 100 km pendant 12 étapes, en attendant début juin et les nouvelles possibilités de se déplacer. A cette date nous continuerons sur l'itinéraire initial, sinon nous en tracerons un nouveau dans le périmètre imposé. L'essentiel sera de se mettre en marche.
Nous partons en autonomie accompagnés de deux ânes bâtés (Vanille et Pépito). Nous souhaitons rejoindre l'île d'Oléron au départ de notre village haut savoyard de Serraval, dans le massif des Aravis.


Nous poursuivons plusieurs objectifs : Prendre le temps, revenir à l'essentiel, rencontrer les acteurs d'autres territoires, ne pas regarder la montre...
Nous compléterons notre carnet le plus souvent possible pour vous faire partager notre aventure.

En regardant la carte et notre itinéraire, peut-être allez-vous reconnaitre votre village. Si vous voulez partager un bout de notre voyage, nous proposer un coin de prairie pour planter une tente et faire brouter les ânes, laissez nous un message.
âne / âne randonnée/trek
Quand : 22/05/20
Durée : 90 jours
Carnet créé par Domecaro le 21 sept.
modifié le il y a 16 heures
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus stop
2249 lecteur(s) - 46
Vue d'ensemble

Le topo : Section 39 (mise à jour : il y a 16 heures)

Description :

Samedi 4 juillet 

Après une bonne nuit dans la cabane (oui je sais, ça n'en a pas l'air), nous repartons à contrecœur de Faux la Montagne. En arrivant hier, la première maison porte une inscription sur le balcon "Oui aux masques, non aux baillons". Le ton est donné. C'est un village militant et très engagé dans le milieu associatif. Qu'est-ce que cela fait du bien. Hier soir, nous avons partagé notre petit paradis et notre repas avec Laurent, un randonneur fatigué par 40 km de sentiers. Chouette soirée à l'auberge du village. Comme dirait Dom "en avant comme avant". Tout le village s'embrasse. Bon Covid à part, qu'est ce que cela fait plaisir de revoir les gens se toucher.

Ce matin, nous longeons la piste juste à côté d'un  lac où nous croisons des pêcheurs, une caravane-sauna auto gérée. Oui cela existe. La Creuse est un département plein de fantaisie. A la sortie de la forêt, nous découvrons une vue magnifique sur la Lac de Vassivière. Nous décidons de quitter le GR très confortable pour se rapprocher du lac. Le pique-nique se déroule dans une petite clairière. Les deux chouchous regardent les vagues. Pépito n'est pas très serein mais il s'approche tout de même.

L'après-midi, un belle piste ombragée s'offre à nous. Ce soir, nous avons décidé de nous faire plaisir en dormant dans une yourte.

Le compte-rendu : Section 39 (mise à jour : il y a 16 heures)

Réveil après une bonne nuit...heureusement.
Réveil après une bonne nuit...heureusement.
Après des kilomètres de piste en forêt, le lac apparaît par une fenêtre entre les arbres
Après des kilomètres de piste en forêt, le lac apparaît par une fenêtre entre les arbres
Un peu de bleu marine à Vassivière
Un peu de bleu marine à Vassivière
Pépito n'en croît pas ses oreilles : le bruit des vagues. Ça manque d'odeur d'iode et de sel, demain nous repartirons un peu plus à l'ouest.
Pépito n'en croît pas ses oreilles : le bruit des vagues. Ça manque d'odeur d'iode et de sel, demain nous repartirons un peu plus à l'ouest.
Section 39
Pour prendre de la hauteur
Pour prendre de la hauteur
Ce soir, c'est nuit en Mongolie, ihhihi !
Ce soir, c'est nuit en Mongolie, ihhihi !
Commentaires
share posté le il y a 15 heures

tine51
5 messages
Coucou les doux ,
Trop bien les photos et le reportage , on vous suit !!
La nuit en Mongolie géniale, nous y avons dormi sur le Chemin de Compostelle
On vous fait de gros bisous , vive l'aventure !!!

Actuellement

Carnets d'Aventures N°60