en vélo MOVE autour des Alpes

(réalisé) (partager)
Un petit tour d'Europe pour se retrouver en famille et prendre le temps de découvrir au fil d'un tour de roue le monde qui nous entoure.
C'est donc à 4 avec 6 roues que nous irons au gré de nos envies et de nos rencontres faire le tour du massif alpin.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : compliqué depuis Toulouse.. on a opté pour le covoiturage familial ;)
tandem / vélo de randonnée
Quand : 13/04/16
Durée : 121 jours
Distance totale : 3870.5km
(dont 3399km réalisés)
Carnet créé par MOVE le 24 mars 2016
modifié le 18 août 2016
12638 lecteur(s)
(37 personnes aiment ce carnet)
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : capming Hohentengen 26 juillet (mise à jour : 30 juil. 2016)

Hohentengen (D)
57 km 418 m de dénivelé

Réveil dans la brume … et nous dans le brouillard… nettoyage de la tente, du duvet, des matelas, du pyjama…

Petit déj avec le lait frais de la ferme… 12h on est toujours là… après avoir fait un petit tour des animaux nous sortons de la ferme pour … nous arrêter de nouveau au bout du chemin… il fait déjà très chaud, l’appel de l’apfelshorle a été le plus fort… Petite pause gâteaux, café avant d’attaquer la route vers les chutes du Rhin…

Ça monte, ça descend, ça monte…. On arrive à Shalffausen pour continuer vers les chutes… on prend l’ascenseur avec les vélos pour rejoindre notre itinéraire…

Les chutes sont surprenantes pour un fleuve aussi étroit. Des bateaux en veux-tu en voilà pour se faire déposer au milieu des chutes, un belvédère payant… le filon est trouvé et les parkings sont plein….

Nous repartons cette fois rive gauche dans la forêt pour trouver un coin pour manger au bord du Rhin… peine perdue, nous surplombons le fleuve du haut d’une route au milieu des champs et en plein soleil… Il est 16h quand nous trouvons un coin à l’ombre ! Nous y rencontrons Anne-Marie et Hugo, deux suisses qui remontent le Rhin et qui dorment en Allemagne car la Suisse : « c’est trop cher » !

Ils nous conseillent une plage un peu plus loin, une des rares sur l’itinéraire vu que nous sommes surtout en hauteur. L’eau est fraiche mais toujours agréable par contre quel courant… ici la tradition est de se laisser porter par le courant sur plusieurs centaines de mètres voire de km sans combi avec ou sans bouée et/ou avec ses chiens…

 

Nous repartons pour 25 km de plus… ce que nous espérions être un pont était un barrage impraticable… c’est dont à la nuit après avoir passé des bivouacs bien sympas (mais sans eau), fait un sacré paquets de jolies montées avec face à nous de magnifiques éclairs que nous arrivons au camping de Hohentengen.

Olivier commence à monter la tente sous la pluie avec l’aide de gars de Stuttgart qui l’éclairent quand le responsable du camping vient me chercher pour m’ouvrir une salle et m’indiquer d’y dormir avec les enfants.

Ethan et Maylis sont ravis d’autant plus qu’il y a un vrai matelas !

Résultat des courses, la tente est montée et même trempée mais nous, nous mangeons et dormons au sec !

 
Section précédente Section suivante
Commentaires