SupervagabondS en Suomi

(réalisé) share(partager)
LE FILM DE CE VOYAGE EST VISIBLE ICI: 
Facebook : SupervagabondS en Scandinavie

3 mois et demi de canoë en Finlande en autonomie complète avec un drone et une petite incursion en Russie qui nous a valu d’êtres soustraits de notre liberté par les gardes-cotes Finlandais...

Cependant nous avons rencontré tellement de gens bienveillants, gentils et curieux à notre égard que nous considérons ce voyage comme un cadeau de la vie. 

Nous avons aussi croisé un lynx;
Sans images du félin, nous n'aurions rien dit !

De mi Mai à fin Juillet nous avons parcouru plus de 1200 km de canoë et apprécié une centaine de kilomètres de portages à travers des parcs nationaux, de lacs immenses en rivières minuscules aux marais envoûtants. 

Jusqu'à la rencontre d'une famille Finlandaise qui bouleversera le cours de notre voyage, sa finalité et aussi un peu de notre vie. 

Le mois d’Août s'est déroulé autour d'une cabane/sauna au bord d'un lac, qui nous a été prêtée sans limite de durée et à laquelle nous pouvons revenir comme bon nous semble !

L'étranger est notre frère; L'homme qui vient de bien loin est notre parent.
- Proverbe Finlandais -




3 and a half months of canoeing in Finland in complete autonomy with a drone and a small incursion in Russia which has earned us from being removed from our freedom by Finnish rangers ...

However, we have met so many caring, kind and inquisitive people that we view this trip as a gift of life.

We also crossed a lynx;
Without images of the feline, we wouldn't have said anything !

From mid-May to the end of July we traveled more than 1200 km of canoe and enjoyed a hundred kilometers of portages through national parks, from huge lakes to tiny rivers to mesmerizing marshes.

Until the meeting of a Finnish family that will upset the course of our journey, its purpose and also a little of our life.

The month of August took place around a cabin / sauna at the edge of a lake, which has been lent to us for no time and to which we can return as we wish !

The stranger is our brother; The man who has come a long way is our parent.
- Finnish proverb -

canoë
Quand : 15/05/17
Durée : 105 jours
Distance totale : 3823.7km
(dont réalisés 1214.5km)
Dénivelées : +1497m / -1593m
(dont réalisés d+:564m / d-:487m)
Alti min/max : 76m/278m
Carnet créé par SupervagabondS le 28 sept.
modifié le il y a 1 jour
4698 lecteur(s) - 135
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le topo : Nav 5 - 26 Mai (mise à jour : 12 janv.)

Distance section : 26.8km Dénivelées section : +16m / -12m
Section Alti min/max : 79m/87m
carte

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Nav 5 - 26 Mai (mise à jour : 12 janv.)

9 h. Nous embarquons pour une matinée calme,
9 h. Nous embarquons pour une matinée calme,
9 am. We embark for a quiet morning,


Nous décidons de sauver un bourdon de la noyade, une fois séché il s'envolera de nouveau et la journée n'en sera que meilleure.
Nous décidons de sauver un bourdon de la noyade, une fois séché il s'envolera de nouveau et la journée n'en sera que meilleure.
We decide to save a bumblebee, once dried it will fly again and the day will be better.


Puis nous enchaînons avec une après-midi de vent qui cause dans le dos mais sans hypocrisie excessive.
Puis nous enchaînons avec une après-midi de vent qui cause dans le dos mais sans hypocrisie excessive.
Then we chained with an afternoon of wind that causes in the back but without excessive hypocrisy.


Le vent est suffisamment soutenu pour ne pas pouvoir faire voler notre moustique de compétition ! On osera plus tard.
Le vent est suffisamment soutenu pour ne pas pouvoir faire voler notre moustique de compétition ! On osera plus tard.
The wind is strong enough to not be able to fly our competition mosquito! We will dare later.


Nous faisons des pauses réconfortantes quand le vent rafale et l'on s'applique à ne pas vouloir lutter contre le vent à tout prix, nous préférons attendre l’accalmie qui viendra tôt ou tard.
Nous faisons des pauses réconfortantes quand le vent rafale et l'on s'applique à ne pas vouloir lutter contre le vent à tout prix, nous préférons attendre l’accalmie qui viendra tôt ou tard.
We take comforting breaks when the wind gusts and we apply to not want to fight the wind at all costs, we prefer to wait for the lull that will come sooner or later.


C'est ainsi que nous pouvons rester jusqu 'a 6 heures sur une ile, peu importe, le temps nous parait être une notion rédhibitoire dans toute cette liberté.
C'est ainsi que nous pouvons rester jusqu 'a 6 heures sur une ile, peu importe, le temps nous parait être une notion rédhibitoire dans toute cette liberté.
Thus we can stay up to 6 hours on an island, no matter, the time seems to us to be a crippling notion in all this freedom.


Ces pauses nous permettent aussi de réaliser combien nous sommes vulnérables dans cette nature sans pitié.
Ces pauses nous permettent aussi de réaliser combien nous sommes vulnérables dans cette nature sans pitié.
These breaks also allow us to realize how vulnerable we are in this merciless nature.


Nous observons des mouettes qui défendent leurs nids dans des duels incessants, les œufs n'ont pas encore éclos et les cris inhabituels des volatiles traduisent bien la terreur des combats.
Nous observons des mouettes qui défendent leurs nids dans des duels incessants, les œufs n'ont pas encore éclos et les cris inhabituels des volatiles traduisent bien la terreur des combats.
We observe seagulls defending their nests in incessant duels, the eggs have not yet hatched and the unusual cries of the birds reflect the terror of the fighting.


La fin de journée nous permet de chercher un bivouac durant des heures.
La fin de journée nous permet de chercher un bivouac durant des heures.
The end of the day allows us to search for a bivouac for hours.


Les rives des îles ne sont souvent que des zones inhospitalières pour une tente !
Les rives des îles ne sont souvent que des zones inhospitalières pour une tente !
The shores of the islands are often only inhospitable areas for a tent !


Nous sommes sortis du parc national et tout se complique pour dénicher un coin.
Nous sommes sortis du parc national et tout se complique pour dénicher un coin.
We went out of the national park and everything is complicated to find a corner.


A 23 h passées, nous décidons d'aborder des gens qui font sauna pour leur expliquer ce que nous cherchons mais personne ne semble pouvoir nous renseigner.
A 23 h passées, nous décidons d'aborder des gens qui font sauna pour leur expliquer ce que nous cherchons mais personne ne semble pouvoir nous renseigner.
At 11 pm, we decide to approach people who make sauna to explain what we are looking for but nobody seems to be able to inform us.




Vers 01 h, la fatigue prends le dessus alors nous n’hésitons pas à choisir l'arrière du terrain d'une maison, dont les propriétaires sont évidemment absents, même si ce genre de situation nous mets mal à l 'aise ! Puis nous ne profitons pas d'un tel bivouac, nous culpabilisons d'avoir eu la faiblesse d'oser !
Vers 01 h, la fatigue prends le dessus alors nous n’hésitons pas à choisir l'arrière du terrain d'une maison, dont les propriétaires sont évidemment absents, même si ce genre de situation nous mets mal à l 'aise ! Puis nous ne profitons pas d'un tel bivouac, nous culpabilisons d'avoir eu la faiblesse d'oser !
Towards 01:00, fatigue takes over so we do not hesitate to choose the back of the land of a house, whose owners are obviously absent, even if this kind of situation makes us feel uncomfortable! Then we do not take advantage of such a bivouac, we feel guilty for having the weakness to dare !
Section précédente Section suivante
Commentaires
share posté le 17 janv.

dolgan
Martinet
(27 messages)
Inscription : 15/06/08

Message privé
hello,
Merci pour ce récit annuel.

La difficulté à trouver un bivouac était due à quoi?
difficulté d'accoster, pas de place pour le grand tipi ou pas d'endroit assez sympa?
share posté le 17 janv.

SupervagabondS
Martinet
(37 messages)
Inscription : 06/01/16

Message privé
Nous étions dans le sud du pays, qui est très peuplé, et on ne se doutait pas qu'il y aurait autant de maisons et de saunas, tous au bord de l'eau... Donc dès que l'on sortait d'un parc national, il nous fallait de longues heures avant de trouver un coin adéquat pour la tente. Les îles " sauvages" ne sont souvent que des gros cailloux à la végétation chaotique sur lesquelles il est impossible de planter le moindre piquet et même d'y trouver un terrain praticable pour notre tente.
Deviens ce que tu es, c'est à dire ce que tu n 'es pas encore.
share posté le 19 janv.

Juan Pilou
Martinet
(23 messages)
Inscription : 29/11/16

Message privé
Merci pour ce carnet de bord et ces très belles photos. Les rencontres avec les personnes sortant des saunas à 23h et plus doit être assez épique !? Sympa de pouvoir naviguer pour chercher un bivouac à 1h du matin !
share posté le 19 janv.

dolgan
Martinet
(27 messages)
Inscription : 15/06/08

Message privé
merci de la réponse.
share posté le 19 janv. mis à jour le 19 janv.

SupervagabondS
Martinet
(37 messages)
Inscription : 06/01/16

Message privé
Juan, merci pour vos appréciations. En général chacun attends son tour sans se soucier de l'autre et les Finlandais ne restent pas de longues heures au sauna ! Mais croiser des gens dans un sauna c'est toujours l'opportunité de découvrir un élément essentiel de la vie en Suomi....5,5 millions d'habitants et officiellement 3,5 millions de sauna !
Deviens ce que tu es, c'est à dire ce que tu n 'es pas encore.

Actuellement en kiosque

Actuellement en kiosque
Carnets d'Aventures N°51
Prochain numéro
(CA #52) :
fin juin 2018