Banyuls-Hendaye par les crêtes : 37 jours sur la HRP (partager) Vue d'ensemble

Banyuls plage, un 25 août.

Et puis des vignobles, des cailloux, des brebis, des sources à sec, un abreuvoir pour la douche, et une ampoule à chaque talon, juste pour bien commencer. Partie pour 37 jours dans les montagnes, sur la Haute Route Pyrénéenne. Pour rallier l’océan, le couchant, l’ouest. Surfer sur les crêtes et y retrouver les copains… HRP. Hautes Retrouvailles entre Potes, aussi.


J'ai beaucoup utilisé les blogs et forums en plus des topos disponibles en librairie, lors de mes préparatifs. J'essaye de rendre la pareille avec ce récit...
J'ai tenté d'évaluer les distances et dénivelés réalisés sur un tracé un peu précis de mon itinéraire sur internet en le confrontant aux topos disponibles (je n'avais pas de gps avec moi). C'est parfois un peu approximatif, surtout coté espagnol... dans ce cas les distances sont suivies d'un point d'interrogation.
Quant aux temps de marche indiqués, c'est pour donner une idée, en gros ils incluent les petites pauses fruits secs-barres-contemplation, pas le pique-nique.
N'hésitez pas à me laisser un message si vous avez besoin d'infos complémentaires!
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train stop
randonnée/trek
(réalisé) Quand : 25/08/16 Durée : 37.0 jours
Carnet créé par karukera le 17 oct. modifié le 20 oct.
3017 lecteur(s)
(23 personnes aiment ce carnet)

Coup de coeur Expemag !

Le topo : J31 Pédain-Belagua (mise à jour : 20 oct.)

Description :

13,5 km ?
+ 771 / - 984m
7h

Pédain – Table des Trois Rois : 2h30
à col d’Insale/d’Anaye (au panneau direction 'Belagua 2h50') : + 2h
à refuge Belagua : + 2h30

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J31 Pédain-Belagua (mise à jour : 20 oct.)


Petit déj interrompu par le lever de soleil sur les aiguilles d’Ansabère… Superbe.

On commence par aller chercher de l’eau au dessus de la carcasse de vache qui effectivement trône dans le ruisseau (merci le chasseur pour l’info !), avant de s’élever en suivant finalement la trace et les cairns, facile.

Le pic est envahi d’espagnols, on le squeeze pour se contenter de la Table, vol des vautours au dessus de nos têtes et vue imprenable jusqu’à loin, très loin à l’horizon tant coté français qu’espagnol, après le lavage du ciel par l’orage d’hier. Cet environnement karstique est vraiment étonnant… et très fréquenté en cette belle journée !
L'instant vautour... Copyright Edouard!
L'instant vautour... Copyright Edouard!

Il est tôt, et on m’annonce du mauvais temps pour demain, voire des orages. Edouard redescend par le même chemin, et moi je vais me perdre un peu dans les rochers. Ca y est, j’attaque la dernière portion du parcours, désormais seule jusqu’à Hendaye…

Sans passer par Marmitou qui devait être mon bivouac du jour, je trace vers Belagua et le premier point d’eau que je trouverai à partir de là. Aucun problème d’itinéraire, c’est fraîchement balisé GR et bien tracé, le paysage évolue complètement, de plus en plus arboré, puis verdoyant, pour déboucher de la foret face aux collines de Navarre… on a passé un cap là !

De l’eau qui coule, qui en fait sort d’une canalisation juste en surplomb du bâtiment délabré de Belagua, et une jolie vue : je m’arrête ici. J’ai bien manqué ne pas pouvoir entrer dans le refuge, en fait restauré (et ouvert le 1er aout 2015), ne voyant pas la clé au bout de la ficelle qui ne servait donc pas qu’à maintenir la porte fermée (merci Abigael !)… et là quel confort !! Dans l’ancien garage des dameuses (dixit le mari d’Abigael, venus en famille en camping-car pour le WE) : table, bancs, matelas, eau, sel-poivre-briquette de tomate frito, et encore un peu plus de place à l’étage si besoin. Le top !

Refuge Belagua rénové
Refuge Belagua rénové
Section précédente Section suivante
Commentaires