Banyuls-Hendaye par les crêtes : 37 jours sur la HRP

(réalisé) (partager)
Banyuls plage, un 25 août.

Et puis des vignobles, des cailloux, des brebis, des sources à sec, un abreuvoir pour la douche, et une ampoule à chaque talon, juste pour bien commencer. Partie pour 37 jours dans les montagnes, sur la Haute Route Pyrénéenne. Pour rallier l’océan, le couchant, l’ouest. Surfer sur les crêtes et y retrouver les copains… HRP. Hautes Retrouvailles entre Potes, aussi.


J'ai beaucoup utilisé les blogs et forums en plus des topos disponibles en librairie, lors de mes préparatifs. J'essaye de rendre la pareille avec ce récit...
J'ai tenté d'évaluer les distances et dénivelés réalisés sur un tracé un peu précis de mon itinéraire sur internet en le confrontant aux topos disponibles (je n'avais pas de gps avec moi). C'est parfois un peu approximatif, surtout coté espagnol... dans ce cas les distances sont suivies d'un point d'interrogation.
Quant aux temps de marche indiqués, c'est pour donner une idée, en gros ils incluent les petites pauses fruits secs-barres-contemplation, pas le pique-nique.
N'hésitez pas à me laisser un message si vous avez besoin d'infos complémentaires!
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train stop
randonnée/trek
Quand : 25/08/16
Durée : 37 jours
Distance totale : 675.1km
(dont 669.8km réalisés)
Carnet créé par karukera le 17 oct. 2016
modifié le 20 oct. 2016
3064 lecteur(s)
(24 personnes aiment ce carnet)

Coup de coeur !

Vue d'ensemble

Le topo : J22 Lisiert-(Hosp de) Parzan (mise à jour : 19 oct. 2016)

Distance section : 22.1km
(dont 16.9km réalisés)

Description :

18 km?
+ 1158 / - 1476m
5h30

Ref de Lisiert – Col de Urdiceto – Lac et refuge Urdiceto : 2h20 + 20min
à route A138 :  + 2h10
à Hosp de Parzan : + 40 min

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J22 Lisiert-(Hosp de) Parzan (mise à jour : 19 oct. 2016)

8h. Le temps semble se dégager, découvrant les Posets blanchis sous un coin de ciel bleu. Mais ça ne dure malheureusement pas, les nuages reprennent leurs droits, accrochant notamment les hauts sommets derrière moi.

Au col d’Urdiceto, je fais un détour par le lac pour manger au sec au nouveau refuge. Petite couche de neige fraîche (tombée à 2300 donc) et magnifiques contrastes de couleurs. A l’intérieur il fait presque bon, je recouds mes gants, me lime les ongles, chante à tue-tête en esquissant des pas de danse mon MP3 dans les oreilles, et passe le temps un thé bien chaud dans les mains… avant de repartir.
Ca me fait même rire, cette situation : temps pourri dans décor lunaire, seule sur une piste à redescendre vers la civilisation… non non, personne ne m’a forcé !

Je finis la descente avec Pedro, qui arpente 15 jours de GR11. A la route, il continue sur Parzan, moi je décide de pousser jusqu’à Hospital de Parzan voir ce qu’il en est. Je dois y retrouver demain vers 11h Edouard et Guillaume, qui m’accompagneront marcher pour le WE. Rien ne sert donc d’aller plus loin, mais je veux repérer les lieux, voire y planter la tente… Flemme, humidité ambiante et nuages noirs auront raison de ma motivation et je redescendrai finalement en stop sur Parzan pour une nuit à l’hôtel.
Section précédente Section suivante
Commentaires