Banyuls-Hendaye par les crêtes : 37 jours sur la HRP

(réalisé) (partager)
Banyuls plage, un 25 août.

Et puis des vignobles, des cailloux, des brebis, des sources à sec, un abreuvoir pour la douche, et une ampoule à chaque talon, juste pour bien commencer. Partie pour 37 jours dans les montagnes, sur la Haute Route Pyrénéenne. Pour rallier l’océan, le couchant, l’ouest. Surfer sur les crêtes et y retrouver les copains… HRP. Hautes Retrouvailles entre Potes, aussi.


J'ai beaucoup utilisé les blogs et forums en plus des topos disponibles en librairie, lors de mes préparatifs. J'essaye de rendre la pareille avec ce récit...
J'ai tenté d'évaluer les distances et dénivelés réalisés sur un tracé un peu précis de mon itinéraire sur internet en le confrontant aux topos disponibles (je n'avais pas de gps avec moi). C'est parfois un peu approximatif, surtout coté espagnol... dans ce cas les distances sont suivies d'un point d'interrogation.
Quant aux temps de marche indiqués, c'est pour donner une idée, en gros ils incluent les petites pauses fruits secs-barres-contemplation, pas le pique-nique.
N'hésitez pas à me laisser un message si vous avez besoin d'infos complémentaires!
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train stop
randonnée/trek
Quand : 25/08/16
Durée : 37 jours
Distance totale : 675.1km
(dont 669.8km réalisés)
Carnet créé par karukera le 17 oct. 2016
modifié le 20 oct. 2016
3064 lecteur(s)
(24 personnes aiment ce carnet)

Coup de coeur !

Vue d'ensemble

Le topo : J8 Pradella-Pla de Querforc (mise à jour : 18 oct. 2016)

Distance section : 15.6km

Description :

16,3km
+ 1290 / - 1210m
7h

Pradella – Bouillouses – Carlit : 30 min + 3h30
à Estany del Forats : + 30 min
à pla de Querforc : + 2h30 

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J8 Pradella-Pla de Querforc (mise à jour : 18 oct. 2016)

Le réveil sonne avant le soleil, qui se lève doucement pendant le petit déj alors que d’étranges fantômes dansent sur le lac…
La piste est facile jusqu’au barrage (et son parking, son point d’eau, ses WC, son hôtel…), et l’ambiance très zen pour y aller alors que le soleil passe la crête pour inonder la vallée et dissiper les brumes matinales. J’en oublie de laisser ma poubelle, je monterai donc la boite vide de cassoulet au confit jusqu’au sommet du Carlit, faisant des envieux qui croiront qu’on se la déguste là haut.

Très beau coin, ce secteur, même si bien fréquenté. On dépasse une caravane de randonneurs, on monte au milieu des lacs, au soleil. Un gars du parc, très classe, nous dépasse en petit TShirt blanc et chaussures de trail, ramassant entre 2 foulées les mouchoirs et papiers des promeneurs indélicats. Un peu triste, mais au moins c'est propre...

Nous on continue à grimper, dépasse un lac là haut perché derrière un collet, et puis ça se verticalise… De vagues points rouges, des roches qui font de bonnes prises, pour une ascension en escalade facile à laquelle je ne m’attendais pas !

2938m : on y est. De même que 2 jeunes recrues du PGHM en exercice qui font des acrobaties sur la croix…

Face ouest, descente dans les éboulis en même temps que le PG, et au lac dels forats, on s’autorise une bonne pause bronzette-lessive-toilette-séchage de tente et duvets-sieste-immortalisation des sauterelles. Et où l’on découvre qu’un savon d’Alep lâché par inadvertance dans un lac, et bien ça flotte.

Mais il faut avancer… on repart sous les nuages, un regard en arrière vers le Carlit dans l’ombre qui prend des airs de Mordor sous le ciel sombre… jusqu'à ce que le soleil refasse son apparition au col, quasi mystique.

Bivouac au pla de Querforc, à distance du camp de schtroumfs catalans, avec une bonne rasade de rhum arrangé pour se remettre de ce rugueux Carlit!

Copyright Fabrice, photographe naturaliste :-)
Copyright Fabrice, photographe naturaliste :-)
Section précédente Section suivante
Commentaires