Banyuls-Hendaye par les crêtes : 37 jours sur la HRP (partager) Vue d'ensemble

Banyuls plage, un 25 août.

Et puis des vignobles, des cailloux, des brebis, des sources à sec, un abreuvoir pour la douche, et une ampoule à chaque talon, juste pour bien commencer. Partie pour 37 jours dans les montagnes, sur la Haute Route Pyrénéenne. Pour rallier l’océan, le couchant, l’ouest. Surfer sur les crêtes et y retrouver les copains… HRP. Hautes Retrouvailles entre Potes, aussi.


J'ai beaucoup utilisé les blogs et forums en plus des topos disponibles en librairie, lors de mes préparatifs. J'essaye de rendre la pareille avec ce récit...
J'ai tenté d'évaluer les distances et dénivelés réalisés sur un tracé un peu précis de mon itinéraire sur internet en le confrontant aux topos disponibles (je n'avais pas de gps avec moi). C'est parfois un peu approximatif, surtout coté espagnol... dans ce cas les distances sont suivies d'un point d'interrogation.
Quant aux temps de marche indiqués, c'est pour donner une idée, en gros ils incluent les petites pauses fruits secs-barres-contemplation, pas le pique-nique.
N'hésitez pas à me laisser un message si vous avez besoin d'infos complémentaires!
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train stop
randonnée/trek
(réalisé) Quand : 25/08/16 Durée : 37.0 jours
Carnet créé par karukera le 17 oct. modifié le 20 oct.
3017 lecteur(s)
(23 personnes aiment ce carnet)

Coup de coeur Expemag !

Le topo : J27 Wallon-Arremoulit (mise à jour : 19 oct.)

Description :

17,6 km
+ 1335 / - 932m
7h30)

Wallon – col de la Fache : 3h (tranquillou)
à Respomuso : + 1h30
à col d’Arremoulit – Refuge Arremoulit : + 1h30 + 30 min

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J27 Wallon-Arremoulit (mise à jour : 19 oct.)

On sort rapidement de la brume dans la montée au col de la Fache. Encore une fois… c’est bôôôô !! Je paye un peu ma journée de la veille, +1500 -1500 et ça tire un peu dans les jambes, laissant ainsi le temps à Fabrice d’immortaliser les marmottes sous tous les angles. On est tout seul, c’est splendide. Bonheur.
Col. Bataille de boules de neige. Effectivement ça a l’air un peu aérien la Grande Fache, ce sera pour une autre fois !

Descente vers Respomuso, pique nique juste avant au bord d’un laquet alors que les nuages français dégoulinent des crêtes en nous épargnant le soleil.

La suite est facile, sur un sentier plus ou moins à altitude constante jusqu’aux ibones de Arriel. Séance de méditation dans le brouillard, sur les blocs qui mènent au col d’Arremoulit, en suivant les cairns…
Et encore une autre!
Et encore une autre!
Tout mignon refuge d’Arremoulit de l’autre coté, pas franchement de spot à bivouac au top, on s’entasse sur l’un des rares espace plat à trois tentes, c’est convivial, il fait 5°C nous disent les belges, moi je vais me tremper dans le lac (on s’y fait, en fait !) avant de déguster un aligot-rhum arrangé au chaud dans la tente.

(Reflet de France en déshydraté au rayon purées, merci à quelqu'un sur un blog un jour qui m'a soufflé l'idée, il aurait juste fallu penser à une briquette de crème fraîche pour parfaire le tout par contre (je sais c'est pas très randonneur léger mais un peu de luxe des fois...)  mais je n’avais pas lu le mode d’emploi avant… je conseille !)
Miam!
Miam!
Section précédente Section suivante
Commentaires