Banyuls-Hendaye par les crêtes : 37 jours sur la HRP (partager) Vue d'ensemble

Banyuls plage, un 25 août.

Et puis des vignobles, des cailloux, des brebis, des sources à sec, un abreuvoir pour la douche, et une ampoule à chaque talon, juste pour bien commencer. Partie pour 37 jours dans les montagnes, sur la Haute Route Pyrénéenne. Pour rallier l’océan, le couchant, l’ouest. Surfer sur les crêtes et y retrouver les copains… HRP. Hautes Retrouvailles entre Potes, aussi.


J'ai beaucoup utilisé les blogs et forums en plus des topos disponibles en librairie, lors de mes préparatifs. J'essaye de rendre la pareille avec ce récit...
J'ai tenté d'évaluer les distances et dénivelés réalisés sur un tracé un peu précis de mon itinéraire sur internet en le confrontant aux topos disponibles (je n'avais pas de gps avec moi). C'est parfois un peu approximatif, surtout coté espagnol... dans ce cas les distances sont suivies d'un point d'interrogation.
Quant aux temps de marche indiqués, c'est pour donner une idée, en gros ils incluent les petites pauses fruits secs-barres-contemplation, pas le pique-nique.
N'hésitez pas à me laisser un message si vous avez besoin d'infos complémentaires!
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train stop
randonnée/trek
(réalisé) Quand : 25/08/16 Durée : 37.0 jours
Carnet créé par karukera le 17 oct. modifié le 20 oct.
3016 lecteur(s)
(23 personnes aiment ce carnet)

Coup de coeur Expemag !

Le topo : J6 Arago-Ull de Ter (mise à jour : 18 oct.)

Description :

27,7km
+ 1360 / -930m
8h

Arago – Mariailles : 1h30
à refuge Pla Guillem : + 1h30
à collada del vent à Mort de l’Escoula : + 30min + 2h30
à Refuge Ull de Ter : + 2h

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J6 Arago-Ull de Ter (mise à jour : 18 oct.)

Je laisse les copains à la cabane pour reprendre le chemin, eux feront tranquillement la boucle pour retourner aux Cortalets. Ciel bleu, quelques nuages emprisonnés en fond de vallée, c’est beau...
Piste un peu longuette, puis étendues de crêtes aplaties du Pla Guillem, avec les nuages espagnols qui dégueulent coté français. Je trace au soleil, avant que les nuages ne s’incrustent franchement, et que je ne passe dans la brume en même temps que versant espagnol. Vallter 2000 prend des airs de ville morte abandonnée au brouillard alors que je rejoins les immenses parkings déserts et la route. A la première épingle, remontée vers le refuge le long du ruisseau… J’hésite à chercher un spot à bivouac à tâtons un peu au dessus mais abandonne vite face au confort d’une nuit sur un vrai matelas après une bonne douche chaude. Douche et lessive au monoï et à l’aloe vera, d’ailleurs, c’est offert par Ull de Ter, et peut être même que je vais sentir (un peu) bon… !
 
Sensation pas très agréable lorsque, gentiment mais quand même, on me demande de prendre soit le petit déj soit le dîner avec la nuit, sinon le gérant va trouver l’addition insuffisante…

Section précédente Section suivante
Commentaires