La Loire à la rame

(réalisé) share(partager)
Trop compliqué d'organiser quelque chose à l'étranger cette année, alors direction la Loire. Ca doit être chouette aussi ! Descente de ses 700 derniers km, à l'aviron depuis Roanne, en solo. Puis retour à Lorient par la côte si le rameur et son embarcation sont toujours d'attaque.
aviron
Quand : 09/06/21
Durée : 33 jours
Carnet créé par Renan le 24 mai
modifié le 14 juil.
1682 lecteur(s) - 21
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 11 19/06 (mise à jour : 13 juil.)

Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 11 19/06 (mise à jour : 13 juil.)

Et une toue mise à l'eau, une !
Et une toue mise à l'eau, une !
Pas de grenouilles à proximité cette nuit, je vais aller me plaindre à la pharmacie de Giens qui m'a vendu les boules Quies. C'est honteux !

puisque je suis réveillé et qu'il n'y a pas de vent, départ aux aurores, à 6h50.

Une heure plus tard, arrivé à Châteauneuf-sur-Loire, accompagné par quelques éclairs rive gauche. Le temps de s'amarrer à la cale les premières gouttes tombent. Je décide de tester la protection de pluie cousue par Mimi la couturière d'Hennebont. Je peux donc laisser la porte ouverte et piquer un petit roupillon.
Je suis réveillé par un raffut sur la cale  : la pluie a cessée, une équipe de joyeux lurons est arrivée pour mettre une grosse toue à flots. Bateau construit de leurs main s'il-vous-plaît ! Ils vont aller rejoindre en amont leurs copains de St Benoît que j'ai rencontrés hier après-midi.
Maloku est l'attraction. Je sens une dame assez inquiète pour moi, l'entreprise lui semble démesurée.
Les marins locaux m'indiquent où passer pour continuer vers St Denis : longer la rive gauche puis changer de côté en vue du pont.

Café, courses (demain c'est dimanche) et balade à Châteauneuf, charmante bourgade au demeurant.
Châteauneuf a bien sûr son château ! Mais vieux par contre.
Châteauneuf a bien sûr son château ! Mais vieux par contre.
Et parfois trop de Loire...
Et parfois trop de Loire...
Je vais pour partir alors qu'un pêcheur s'apprête à sortir son kayak.
Un ami arrive, se gare sur la cale et ils chargent tous deux un ÉNORME poisson dans le coffre ! Une silure.
ENORME je vous dis !
La banquette arrière est rabattue et la voiture n'est pas une Twingo. Plus de 60 kg la bêbête me dit-on.
Heu, il y en a des trucs comme ça quand je me baigne ??
ENORME je vous dis !
La banquette arrière est rabattue et la voiture n'est pas une Twingo. Plus de 60 kg la bêbête me dit-on.
Heu, il y en a des trucs comme ça quand je me baigne ??
La météo prévue n'est pas très engageante mais pour l'instant c'est tout bon, je repars. 
J'approche le pont qui relie St Denis à Jargeau avec prudence car les restes des piles de l'ancien pont gisent dans le lit du fleuve.

Je découvre un coin de paradis pour baroudeur : superbe cale pour accoster, ombre, eau potable, borne pour charger le téléphone. Quatre étoiles !
Tout au bout tout au bout se cache ma roulotte.
Tout au bout tout au bout se cache ma roulotte.
Casse-croûte, siesta et c'est reparti. 

Orléans ou pas Orléans ? Cela me paraît quand même un peu  optimiste pour aujourd'hui.
La famille Saule se trempe les racines.
La famille Saule se trempe les racines.
C'en est terminé du palonnier : le support bricolé hier a cassé aussi. Je fixe les bouts de direction directement sur le gouvernail, au niveau du câble pour l'abaisser. Comme il restera à l'horizontale, pas de problème. Ça fonctionne.
C'en est terminé du palonnier : le support bricolé hier a cassé aussi. Je fixe les bouts de direction directement sur le gouvernail, au niveau du câble pour l'abaisser. Comme il restera à l'horizontale, pas de problème. Ça fonctionne.
Je dépasse un groupe de potes sur une plage. Ils naviguent à 5 sur une sorte de paddle géant ! 

Pas toujours assez d'eau, pas évident de bien "lire" la Loire pour savoir où passer.

L'orage gronde tout proche, Orléans ce ne sera pas pour ce soir.
Arrivée juste à temps en bordure de Chécy. 
Des canoëistes sortent de l'eau : de Roanne à Nantes...
Le vent se lève d'un coup, la pluie arrive, je réinstalle la "tente" qui n'est pas complètement étanche...

Bon la tente ce n'est finalement pas si mal et je précise que les fuites sont dues à la qualité du tissu, récupéré.
Les talents de la couturière ne sont pas le moins du monde à mettre en cause !
En tout cas, ça tient bien sous le vent.
Il pleut !
Il pleut !
Maloku et sa "tente".
Ca permet de pouvoir ouvrir un peu la porte sous la pluie pour avoir de la lumière et respirer.
Maloku et sa "tente".
Ca permet de pouvoir ouvrir un peu la porte sous la pluie pour avoir de la lumière et respirer.
Commentaires
share posté le 21 juin

maeli
12 messages
Walloo Ren, tu tiens le cap et c'est top

Actuellement

Carnets d'Aventures N°65