La Loire à la rame

(réalisé) share(partager)
Trop compliqué d'organiser quelque chose à l'étranger cette année, alors direction la Loire. Ca doit être chouette aussi ! Descente de ses 700 derniers km, à l'aviron depuis Roanne, en solo. Puis retour à Lorient par la côte si le rameur et son embarcation sont toujours d'attaque.
aviron
Quand : 09/06/21
Durée : 33 jours
Carnet créé par Renan le 24 mai
modifié le 14 juil.
1552 lecteur(s) - 21
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 14 22 juin (mise à jour : 12 juil.)

Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 14 22 juin (mise à jour : 12 juil.)

Départ donc tôt, il est 6h40.
Dans la brume...
Départ donc tôt, il est 6h40.
Dans la brume...
On est forcé d'y aller tout doux. D'abord parce qu'il faut bien surveiller devant et ensuite parce que cette ambiance emplie de sérénité invite à la contemplation. Pourquoi se presser ?

Accostage à Chaumont-sur-loire avec la brume qui se lève. Quelle surprise ce beau château en hauteur qui se cache parmi les arbres !
Balade dans le bourg le long de la Loire et tentative avortée de grimpette jusqu'au château : trop loin, trop pentu ! L'édifice gardera le mystère qu'il dévoile en partie depuis la rive.
Un café bien sûr et une petite carte postale à Carmine ;).
En chemin vers Chaumont.
En chemin vers Chaumont.
Arrivée devant les quais de Chaumont, couronné de son château.
Arrivée devant les quais de Chaumont, couronné de son château.
Je trouve un individu devant la yole au départ. Ce personnage finit par me grimper sur le pied, comme pour s'excuser pour tous ces congénères et leur raffut de tous les diables quasiment chaque nuit. 
Un peu facile. Je ne me laisse pas attendrir.




Elle !!
Elle !!
Encore des sternes naines aujourd'hui. Quels graciles volatiles. On dirait de petits avions de papier ballottés par le vent.

Arrivée à Amboise vers midi. Quel accueil avec ce château !
C'était mon point de mire pour aujourd'hui car je craignais le vent, qui jusqu'à maintenant à été très modéré. Il est content le Renan !
Arrêt juste avant le pont du centre-ville pour repérer par où passer. Ce sera la 2ème arche en eau depuis la gauche. Gilet sur le dos et c'est parti ! Rodéo ! Je m'arrête sur une petite plage juste après, avec l'orage qui commence. Le temps de monter la protection, je suis trempé. Mais quel bonheur, après s'être glissé à l'intérieur, d'entendre tambouriner les grosses gouttes sur l'habitacle !
Ça ne dure pas. Balade, casse-croûte et verre de Touraine en terrasse. Ben oui !
Orage à nouveau, vais-je poursuivre aujourd'hui ? D'autant plus que cette belle ville semble difficile à quitter.
Arrivée grandiose à Amboise.
Arrivée grandiose à Amboise.
Pour passer le pont, ce sera par là !
Pour passer le pont, ce sera par là !
Le séchage d'après l'orage.
Le séchage d'après l'orage.
Jour 14 22 juin
Ben oui, quand même !
Ben oui, quand même !
Après plus de 3 h de pause à Amboise, je me décide à lever l'ancre. La pluie semble vouloir cesser une nouvelle fois, si je n'y retourne pas je n'aurais plus le courage ensuite. En route donc avec dans l'idée de s'arrêter pas trop loin de Tour qui sera pour demain matin.

J'ai voulu faire le malin en partant faire mumuse dans un de ces courants qui se forment en rasant l'extrémité des îles et je me suis planté sur une grosse caillasse, comme un bleu. La yole a été difficile à enlever de là. Trop la confiance, ça m'apprendra.
Sur les conseils de Vincent avant le départ, j'ai laissé les deux tasseaux sous le bateau. Ils servent de patins quand on la tire au sec. Je me disais que ce n'était guère hydrodynamique. Vu les dégâts que j'y ai constaté lors du dernier portage et le choc de tout à l'heure, heureusement qu'ils sont là ! Vraiment.

Lors d'une petite pause je vois passer un autre de ces gars qui font leur course de dingue depuis Roanne. Lui, en paddle. Ils sont fous je vous dis. Je me remets en route et passe le turbo pour lui faire la nique. L'écart diminue, diminue... Je rame comme un ours, mais non, après peut-être 2 km je lâche l'affaire. Manquait pas grand chose ! Mon amour propre en prend un coup mais ça m'aura au moins fait arriver sur la plage face à Rochecorbon avant la pluie. C'est mon lot de consolation.
Sur la route.
Salon de jard'eau.
Sur la route.
Salon de jard'eau.
Jour 14 22 juin
Spéciale dédicace pour Carmine.
Une libellule qui n'a encore jamais volé. Quelle magnifique mécanique.
Spéciale dédicace pour Carmine.
Une libellule qui n'a encore jamais volé. Quelle magnifique mécanique.
L'orage menace ce soir encore, cuisine à l'abri, sur la terrasse de mon 1,40 m2 loi Carrez.
L'orage menace ce soir encore, cuisine à l'abri, sur la terrasse de mon 1,40 m2 loi Carrez.
Commentaires
share posté le 23 juin

maeli
12 messages
Ohk qu'elle Aventure de descente, de rencontre, il y a même tout quoi...
Ah cette Loire 🤔🤫😊😰👍

Actuellement

Carnets d'Aventures N°64