La Loire à la rame

(réalisé) share(partager)
Trop compliqué d'organiser quelque chose à l'étranger cette année, alors direction la Loire. Ca doit être chouette aussi ! Descente de ses 700 derniers km, à l'aviron depuis Roanne, en solo. Puis retour à Lorient par la côte si le rameur et son embarcation sont toujours d'attaque.
aviron
Quand : 09/06/21
Durée : 33 jours
Carnet créé par Renan le 24 mai
modifié le 14 juil.
1552 lecteur(s) - 21
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 23 (mise à jour : 13 juil.)

Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 23 (mise à jour : 13 juil.)

Et bé, la grosse nuit ! Vanné hier soir, je me suis couché à 21h30 et ai passé 11h dans le duvet.
De toute manière, l'écluse qui est à 800 m n'ouvrira pas avant 9h15.
(Horaires des écluses : 9h15-12h30/14h-18h30.)
Premier matin au bord du canal.
Comme vous pouvez le constater, c'est plutôt paisible.
Premier matin au bord du canal.
Comme vous pouvez le constater, c'est plutôt paisible.
Dans cette première écluse de la journée, j'ai la surprise de découvrir que jusqu'à Redon, elles se videront dorénavant. Ça se fait vraiment tout en douceur, ça ne bouge pas, contrairement aux écluses précédentes qui se remplissaient.
A chaque écluse, la distance qui la sépare de la prochaine est indiquée. Du coup vu les horaires d'ouverture, on sait si ça vaut le coup de souquer ou pas.
A chaque écluse, la distance qui la sépare de la prochaine est indiquée. Du coup vu les horaires d'ouverture, on sait si ça vaut le coup de souquer ou pas.
Ce ne sont plus les ponts de la Loire !
Ici il fait ranger les avirons pour passer. Pas pareil.
Ce ne sont plus les ponts de la Loire !
Ici il fait ranger les avirons pour passer. Pas pareil.
Pour fluidifier le trafic, chaque éclusier appelle le suivant afin qu'il prépare la prochaine écluse. Si aucun bateau n'arrive dans l'autre sens bien sûr. Ce qui fait que lorsque j'arrive devant une écluse, les portes sont parfois grandes ouvertes pour m'accueillir. Traitement VIP !
Une éclusière !
Espèce rare.
Une éclusière !
Espèce rare.
Sauvage malgré tout ce canal !
Sauvage malgré tout ce canal !
Arrivée au port de Blain vers midi.
Arrivée au port de Blain vers midi.
J'y retrouve Nicole et Jean, mes plus fidèles supporters.
Café galettes ensemble au bord du canal. Chouette.
Ils n'ont pas l'air bien là ?
J'y retrouve Nicole et Jean, mes plus fidèles supporters.
Café galettes ensemble au bord du canal. Chouette.
Ils n'ont pas l'air bien là ?
Ce matin, en approche de la seconde écluse, deux personnes viennent à ma rencontre.
" Ha, pas très bon." me dis-je.
Il y a effectivement là un chef avec un novice qui me dit que les écluses sont interdites, sauf autorisation expresse, à toute embarcation à propulsion humaine. Bon. Moi je veux bien mais impossible de sortir la yole avec seulement ces pontons d'attente. Et puis je suis déjà arrivé jusqu'ici... Il réfléchit un peu et décide d'accepter de me faire passer (ouf !). Mais je devrai sortir du bateau. C'est le règlement. Ok, pas de problème bien sûr.
Je reste finalement à bord, la descente avec ce quai assez haut est trop périlleuse. Comme avant alors ? Parfait !
Même pas peur, le volatile prend la pause. Il a raison, le contre-jour est beau.
Même pas peur, le volatile prend la pause. Il a raison, le contre-jour est beau.
Finalement l'éclusière n'est pas si rare que ça. J'en ai vu plusieurs cette après-midi.

Pas moins de 9 écluses passées aujourd'hui. Celles de cette après-midi m'attendaient toutes déjà ouvertes. Du coup ça allait vite. Efficace  !
Le nom de ma coéquipière fait beaucoup rire les éclusiers qui doivent relever le nom des bateaux qui passent.
Je m'arrête après la n°16, il est 18h passé, la suivante est beaucoup trop loin.
Fini pour aujourd'hui.
J'attaque demain la plus longue partie sans écluse du canal : 23 km. Je n'aurai pas à me soucier des horaires vu ma vitesse...
Fini pour aujourd'hui.
J'attaque demain la plus longue partie sans écluse du canal : 23 km. Je n'aurai pas à me soucier des horaires vu ma vitesse...
Eco-pâturage au bord du canal.
Mes voisines d'un soir.
Eco-pâturage au bord du canal.
Mes voisines d'un soir.
Ça y est, il a des cals le gamin !
Ça y est, il a des cals le gamin !
Le canal c'est un peu l'école de la ténacité. On va moins vite car absence de courant, on rame, on rame, les écluses, en guise de pauses, sont les bienvenues.
Il faut caler la vitesse d'avancement sur les distances entre les écluses et les horaires d'ouvertures de celles-ci. Savant dosage.

Le canal c'est également beaucoup de convivialité. On rame proche des berges, proche des promeneurs, à pied ou à vélo, et ce sont des bonjours et des saluts échangés. Des discussions aussi, aux pauses ou en avançant. Il est vrai, Maloku ne laisse pas indifférent !
Commentaires
share posté le 01 juil.

maeli
12 messages
👌😏
share posté le 01 juil.

maeli
12 messages
Ahhh tu as passé la frontière 🤗.
Au plaisir mon Zami, comme tu dis...
share posté le 13 juil.

Renan
25 messages
Mais qui se cache donc derrière ce pseudo de Maeli ?
J'ai bien ma petite idée...

Actuellement

Carnets d'Aventures N°64