La Loire à la rame

(réalisé) share(partager)
Trop compliqué d'organiser quelque chose à l'étranger cette année, alors direction la Loire. Ca doit être chouette aussi ! Descente de ses 700 derniers km, à l'aviron depuis Roanne, en solo. Puis retour à Lorient par la côte si le rameur et son embarcation sont toujours d'attaque.
aviron
Quand : 09/06/21
Durée : 33 jours
Carnet créé par Renan le 24 mai
modifié le 14 juil.
1682 lecteur(s) - 21
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Jour 28 (mise à jour : 13 juil.)

Nuit mouvementée avec ce vent !
Mais toujours à flots au matin avec tout le matériel.
La légère brise de cette nuit à quelque peu secoué les branches.
La légère brise de cette nuit à quelque peu secoué les branches.
Mr Guéguin, responsable de la capitainerie, qui m'a si chaleureusement accueilli hier soir.
Mr Guéguin, responsable de la capitainerie, qui m'a si chaleureusement accueilli hier soir.
Comme prévu, le temps est, sinon beau, korrek. Et c'est déjà bien.
Direction Rohan.

L'éclusière qui m'accueille me donne la direction d'un café tout proche. Il n'y en aura plus jusqu'à Rohan, j'ai bien fait de poser la question. Ho, malgré le panonceau "ouvert", porte close. La déception.
Je retrouve mon éclusière plus loin, nous allons nous voir pour 5 écluses. Je lui fais part de mon dépit.
" Bon, je vous fais un café alors ? "
Ho, comme c'est gentil !
Je me fais apporter un grand mug fumant accompagné d'un morceau de brioche maison. Le bonheur est sur le ponton.
Nous nous quittons à l'écluse suivante, il va être ,12h30. Nous nous retrouverons à 13h45 à l'écluse suivante.

Mais ce seront finalement des collègues qui arrivent. Zut, je voulais tirer le portrait à cette sympathique personne.
Accueil aménagé par un particulier, dans son jardin, au niveau d'une écluse.
Tables, parasol, barbecue, jeux pour enfants et tout et tout. Carrément sympa.
Accueil aménagé par un particulier, dans son jardin, au niveau d'une écluse.
Tables, parasol, barbecue, jeux pour enfants et tout et tout. Carrément sympa.
De l'eau, encore de l'eau, toujours de l'eau.
De l'eau, encore de l'eau, toujours de l'eau.
La fameuse corde de maintien qui m'est maintenant descendue à chaque écluse.
Le pied, non ?
La fameuse corde de maintien qui m'est maintenant descendue à chaque écluse.
Le pied, non ?
De la pluie encore cette après-midi. Dont un grain les amis, je ne vous raconte même pas !!
L'écluse est emplie, je vais pouvoir sortir. Je me retrouve plus haut que le cours d'eau que l'on voit à travers la porte d'entrée de l'écluse. Rigolo.
L'écluse est emplie, je vais pouvoir sortir. Je me retrouve plus haut que le cours d'eau que l'on voit à travers la porte d'entrée de l'écluse. Rigolo.
Je passe les 3 dernières écluses avec la même éclusière. Sur son conseil, lors de l'arrivée à Rohan, je file prendre une douche en douce au camping municipal en bordure de canal.
Je fais également des courses car demain c'est le grand jour, j'attaque l'échelle d'écluses pour rejoindre Pontivy. Deux jours minimum, pas de ravitaillement possible.

Alors, cette fameuse échelle d'écluses, mais qu'est-ce que c'est donc ?
Et bien il s'agit de 55 écluses sur 20 km. Et oui ! Des écluses qui montent, comme maintenant, un bief de partage des eaux, puis des écluses qui descendent jusqu'à Pontivy. Je suis impatient ! Même si je vais certainement faire une overdose.
Une équipe d'éclusiers vous accompagne tout du long. Au bief de partage, l'équipe de Rohan repart, celle de Pontivy prendra la suite.
Je suis amarré à un petit ponton d'attente devant une écluse, pour la nuit, juste après le port de Rohan. Demain matin à 9h me rejoint un bateau. Nous allons emprunter toute l'échelle ensemble. Cette promiscuité d'éclusage risque de créer des liens...

Peut-être pas de compte rendu demain car je ne sais pas s'il y aura de la co entre les écluses.
L'énorme port de plaisance de Rohan.
L'énorme port de plaisance de Rohan.
Magnifiques chênes mêlés de hêtres en bordure du canal.
Magnifiques chênes mêlés de hêtres en bordure du canal.
En attendant demain.
 Écluse déjà ouverte.
 Un peu de soleil pour finir la journée...
En attendant demain.
Écluse déjà ouverte.
Un peu de soleil pour finir la journée...
Commentaires
share posté le 09 juil.

Annabelle CG
18 messages
Ce voyage m’aura permis de découvrir un trait inattendu de ta personnalité : cette obsession pour tes pieds qui te pousse à les photographier en toutes occasions. Serait-ce du fétichisme ?
share posté le 13 juil.

Renan
25 messages
Et bien je n'y avais jamais songé. Peut-être.
Puisque je n'y avais jamais pensé, certainement même.

Actuellement

Carnets d'Aventures N°65