La Loire à la rame

(réalisé) share(partager)
Trop compliqué d'organiser quelque chose à l'étranger cette année, alors direction la Loire. Ca doit être chouette aussi ! Descente de ses 700 derniers km, à l'aviron depuis Roanne, en solo. Puis retour à Lorient par la côte si le rameur et son embarcation sont toujours d'attaque.
aviron
Quand : 09/06/21
Durée : 33 jours
Carnet créé par Renan le 24 mai
modifié le 14 juil.
1552 lecteur(s) - 21
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 15 23 juin (mise à jour : 12 juil.)

Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 15 23 juin (mise à jour : 12 juil.)

Au réveil un doute m'habite. Je vérifie et oui, c'est bien ça : les rares fois où j'ai regardé la météo depuis le début et bien je consultais celle de... Lanester ! Je n'actualisais pas l'endroit. Quel champion ! Amis lanesteriens vous avez donc dû avoir hier le vent de Nord-Est qui m'a fait partir aux aurores... Si voulez la météo de la veille, il n'y a qu'à demandez !

Grosse pluie cette nuit et ça tombe encore un peu. Pas très motivant pour sortir du duvet...

Je traverse la Loire pour accoster au pied de Rochecorbon. Quel drôle de mélange : palais mauresque, masures de maître, villas et habitats troglodytes. Entre ruelles et chemins je me perds pour finir à Vouvray pour un petit-déjeuner. 
" Patron, vous me remettrez un ballon de café noir ?"
Rochecorbon.
Rochecorbon.
Coucou !
Coucou !
D'après mes voisins de terrasse : 37 mm de pluie tout de même la nuit dernière.

Je franchis la porte de l'épicerie un peu coquette de Vouvray en quête de fruits et légumes.
Tiens elles sont jolies les tomates grappe, là. Je n'avais pas vu le prix : 12,95 €/kg !
Et même pas bio, non non non, juste honteusement chères.
12.95 €/ kg !
De battre mon coeur de maraîcher a failli s'arrêter.
12.95 €/ kg !
De battre mon coeur de maraîcher a failli s'arrêter.
J'arrive à hauteur de Tours.
Ponts autoroutier, routier et piéton passés, je stoppe un peu en amont du vieux pont, le pont Wilson, le seul qui peut poser problème, pour le repérage.
Normalement je franchis les endroits un peu tendus avant et vais me promener ensuite (la petite récompense) mais là pas envie...
Alors, un petit tour à Tours !
Il faudra passer sous la première arche, côté gauche.
Il faudra passer sous la première arche, côté gauche.
Et hop, au coin d'une rue. Hooo une dame !
Et hop, au coin d'une rue. Hooo une dame !
Il y a une méchante caillasse au milieu du passage sous le pont Wilson, va pas falloir rater la veine d'eau.
Je n'ai pas envie d'y aller. Je cherche pour un portage, c'est vous dire ! Mais non, impossible de sortir la yole ici. 

Je me lance.
C'est passé ! Les tourangeaux ont du entendre mon cri de joie !

Un autre pont un peu plus loin. Deux pêcheurs 100 m avant.
"Bonjour, ça passe sous le pont, pas de problème ?"
"Oui oui, ça passe sans souci."
"Ok merci."
Ha wouai ça passe ?? Des grosses pierres, des rapides... J'arrive à bien viser in extremis mais je me suis fait peur. Merci les pêcheurs.
Un autre pont tout facile puis grande ligne droite sans rien. Haaaa...

Un peu plombé par le flan pâtissier du petit-déjeuner, ( à moins que ce ne soit par la grosse tartine de rillettes au gras avec du beurre), le début a été assez laborieux. C'est mieux maintenant.

Il me va bien moi ce temps gris un tantinet frisquet pour la saison. Tant qu'il ne pleut pas. Ça donne envie de se réchauffer en ramant.
Bon on ne voit pas bien mais au fond c'est la "Pile" de Cinq-Mars-Pile, tour gallo-romaine funéraire mystérieuse. C'est la mieux conservée des piles connues du monde romain. Oui m'sieurs dames !
Bon on ne voit pas bien mais au fond c'est la "Pile" de Cinq-Mars-Pile, tour gallo-romaine funéraire mystérieuse. C'est la mieux conservée des piles connues du monde romain. Oui m'sieurs dames !
J'aime beaucoup quand un saule se penche de la sorte au dessus de l'eau. Il semble se rapprocher de sa Loire pour lui murmurer des mots doux.
J'aime beaucoup quand un saule se penche de la sorte au dessus de l'eau. Il semble se rapprocher de sa Loire pour lui murmurer des mots doux.
Vipérine et ses jolies fleurs devant le pont (encore un désolé) de Langeais.
Vipérine et ses jolies fleurs devant le pont (encore un désolé) de Langeais.
Château de Langeais au fond, buveurs de bières artisanales locales au premier plan.
Château de Langeais au fond, buveurs de bières artisanales locales au premier plan.
Ho que c'est coco mignon, on se croirait à Pont Aven .
Ho que c'est coco mignon, on se croirait à Pont Aven .
Retour sur les flots pour une dernière ligne droite, fin de journée sur une île peu avant Bréhémont.
Tous les marins vous le diront : un tour mort et deux demi-clefs n'ont jamais lâché !
Tous les marins vous le diront : un tour mort et deux demi-clefs n'ont jamais lâché !
Les trésors de la soirée. Il faut que j'arrête, Maloku va toucher le fond. (Je pense avoir trouvé là un véritable morceau de poterie de l'Age de Jardiland. Ma fortune est faite. A faire expertiser dès le retour.)
Les trésors de la soirée. Il faut que j'arrête, Maloku va toucher le fond. (Je pense avoir trouvé là un véritable morceau de poterie de l'Age de Jardiland. Ma fortune est faite. A faire expertiser dès le retour.)
Commentaires
share posté le 09 juil.

Annabelle CG
18 messages
Tu as de la chance, il est prévu du beau temps à Lanester pour les jours suivants ! Tu vas pouvoir en profiter ...

Actuellement

Carnets d'Aventures N°64