La Loire à la rame

(réalisé) share(partager)
Trop compliqué d'organiser quelque chose à l'étranger cette année, alors direction la Loire. Ca doit être chouette aussi ! Descente de ses 700 derniers km, à l'aviron depuis Roanne, en solo. Puis retour à Lorient par la côte si le rameur et son embarcation sont toujours d'attaque.
aviron
Quand : 09/06/21
Durée : 33 jours
Carnet créé par Renan le 24 mai
modifié le 14 juil.
1682 lecteur(s) - 21
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 8 16/06 (mise à jour : 12 juil.)

Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 8 16/06 (mise à jour : 12 juil.)

Balade à la fraîche dans ma réserve naturelle perso. C'est superbe.

Le paysage invite à avancer tout en douceur. Parfois je laisse dériver la yole dans le courant, à l'envers, face au chemin.
Perdu dans mes rêveries, je me retourne pour avoir tout juste le temps d'éviter un méchant tas de cailloux. Les flancs de ma protégée l'ont échappé belle, ça aurait fait mal.
Il faudra penser à faire les agences immobilières du secteur.
Il faudra penser à faire les agences immobilières du secteur.
Arrêt en vue du pont de Pouilly-sur-Loire pour cause d'envie pressante de baignade.

Sortie de berge difficile, au travers d'un gros fourré de ronces et autres orties. Perdu, puis retrouvé, une tong dans la bagarre. J'ai les jambes en feu, surtout ne pas se gratter !
Petit-dèj au bourg, mais sans faire honneur à la spécialité locale - un peu trop tôt pour moi -, je reste au café.
L'embarcation attend en aval du joli pont façon Eiffel.
L'embarcation attend en aval du joli pont façon Eiffel.

Et oui, ici nous sommes tout pile la moitié de la Loire !
Et oui, ici nous sommes tout pile la moitié de la Loire !
Le boucher charcutier du bourg à fait son service militaire à Brest. Kénavo !

Va faire très très chaud aujourd'hui apparemment.:blink:




Voici Bidondo, le copain qui m'accompagne à chaque visite de village.
Voici Bidondo, le copain qui m'accompagne à chaque visite de village.
Mes pauvres pieds souffrent sous ce soleil. Je décide de passer ma seule et unique paire de chaussettes qui seront régulièrement trempées dans l'eau.
Mes pauvres pieds souffrent sous ce soleil. Je décide de passer ma seule et unique paire de chaussettes qui seront régulièrement trempées dans l'eau.
Bain tout habillé pour supporter la chaleur. Ça sèche vite !

Après le pont de Saint-Satur, plusieurs km avec des pierres isolées émergentes des flots. Il faut surveiller ses arrières constamment. Le torticolis guette..
Bain tout habillé pour supporter la chaleur. Ça sèche vite !

Après le pont de Saint-Satur, plusieurs km avec des pierres isolées émergentes parfois à peine des flots. Il faut surveiller ses arrières constamment. Le torticolis guette...
Un exemplaire de roche fourbe à surveiller.
Un exemplaire de roche fourbe à surveiller.
Pause casse-croûte/sieste à l'ombre, amarré aux belles racines d'un vénérable peuplier.
Pause casse-croûte/sieste à l'ombre, amarré aux belles racines d'un vénérable peuplier.
C'en est fini des pierres traîtresses après le joli pont de Cosne-sur-Loire.
C'en est fini des pierres traîtresses après le joli pont de Cosne-sur-Loire.
Survolé hier de près par un groupe de bernaches. Aujourd'hui les vanneaux sont plus nombreux. J'ai vu un rapace (milan noir ?) disputer son repas à une cigogne en plein vol. Cette dernière a conservé le bénéfice de sa prise.
Encore un bel arbre auquel s'amarrer pour passer la nuit.
Et de l'autre côté, attention c'est très glamour :
Encore un bel arbre auquel s'amarrer pour passer la nuit.
Et de l'autre côté, attention c'est très glamour :
Et oui, j'ai trouvé un endroit pour charger le téléphone.
Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire.
Pas génial comme site je vous l'accorde, surtout pour un écolo, mais il y a portage obligatoire pour passer. Pas le courage ce soir, ce sera pour demain matin. Je ne comptais en fait pas arriver jusqu'ici aujourd'hui.
Et oui, j'ai trouvé un endroit pour charger le téléphone.
Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire.
Pas génial comme site je vous l'accorde, surtout pour un écolo, mais il y a portage obligatoire pour passer. Pas le courage ce soir, ce sera pour demain matin. Je ne comptais en fait pas arriver jusqu'ici aujourd'hui.
Papoté 5 mn avec deux kayakistes partis de... Roanne pour aller à... Nantes. Mais nous ne nous reverrons pas car eux ont mis 5 jours pour parcourir ce qui m'en a demandé presque 8. Mais moi quand je m'arrête ma maison est prête ! Ils continuaient pour trouver un site propice au bivouac.

Et allez, terminons donc sur une petite note d'humour, ce qui ne nuit jamais.
Reçu aujourd'hui un SMS de Mathis :
"Alors, pas trop d'ampoules ? Elles sont en série ou en dérivation ? "
EXCELLENT fiston ! Au moins nous n'aurons pas complétement raté son éducation.
Commentaires
share posté le 17 juin

Eric Maraicher
6 messages
Yo Renan ! Je lis tes zaventures au p'tit dej le matin. C'est mieux qu'une série Netflix ! Bon courage 👍
Eric
share posté le 17 juin mis à jour le 17 juin

LuludeMus
1 messages
Génial tes aventures Renan, courage, tte la famille te suit, surtout mamie Nicole. Bises de Lille (Lucie fille de la vénérable Valérie)
share posté le 14 juil.

Renan
25 messages
Wouai Eric, Netlflix c'est has been !
share posté le 14 juil.

Renan
25 messages
Salutlulu,

Merci d'avoir suivi et c'est vrai que Nicole était au taquet ! Inquiète et tout et tout quand pas de compte-rendu en ligne le soir même. :))
On s'est donc vu deux fois avec Jean aussi, c'était sympa !
A bientôt à Blain sans doute si tu restes un peu par ici.
Biz.

Actuellement

Carnets d'Aventures N°65