La Loire à la rame

(réalisé) share(partager)
Trop compliqué d'organiser quelque chose à l'étranger cette année, alors direction la Loire. Ca doit être chouette aussi ! Descente de ses 700 derniers km, à l'aviron depuis Roanne, en solo. Puis retour à Lorient par la côte si le rameur et son embarcation sont toujours d'attaque.
aviron
Quand : 09/06/21
Durée : 33 jours
Carnet créé par Renan le 24 mai
modifié le 14 juil.
1691 lecteur(s) - 21
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 19 27 juin (mise à jour : 13 juil.)

Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 19 27 juin (mise à jour : 13 juil.)

Départ tranquille ce matin. Il a plu cette nuit et ça continue un peu, j'attends que ça cesse.

J'ai rendez-vous ce soir à Ancenis avec Mathieu le kayakiste rencontré au moment de franchir la centrale de Dampierre.

Nous nous étions quittés au château de Sully et lui a terminé sa descente depuis quelques jours. Cela lui a pris moins de deux semaines. Belle performance. Mais sans visites.
Ça va être marrant de se revoir.




Le voisinage passe me saluer en famille.
Le voisinage passe me saluer en famille.
J'ai craqué pour une petite villégiature en bordure de Chalonnes. Le compromis est signé.
J'ai craqué pour une petite villégiature en bordure de Chalonnes. Le compromis est signé.
Il y a maintenant de nombreux épis empierrés, perpendiculaires aux berges. Ils permettent, et cela depuis très longtemps, de canaliser le flux d'eau afin de rendre le chenal navigable toute l'année. Souvent, comme ici, la végétation s'y est installée.
Il y a maintenant de nombreux épis empierrés, perpendiculaires aux berges. Ils permettent, et cela depuis très longtemps, de canaliser le flux d'eau afin de rendre le chenal navigable toute l'année. Souvent, comme ici, la végétation s'y est installée.
Étrange construction qui semble inachevée, un peu en amont de Montjean. Il s'agit du chevalement d'un puits de mine de charbon qui descendait à 180 m de profondeur.
Étrange construction qui semble inachevée, un peu en amont de Montjean. Il s'agit du chevalement d'un puits de mine de charbon qui descendait à 180 m de profondeur.
Sculptures bordant la Loire à Montjean.
Maloku n'est pas loin !
Sculptures bordant la Loire à Montjean.
Maloku n'est pas loin !
Je m'arrête face à Ingrandes pour jeter un œil sur cette étonnante piscine de Loire qui est recreusée chaque année.
Vivement le soleil !
Je m'arrête face à Ingrandes pour jeter un œil sur cette étonnante piscine de Loire qui est recreusée chaque année.
Vivement le soleil !
Je m'arrêtais au gré des averses, mais elles deviennent trop fréquentes. 
Je tente donc de ramer à la mexicaine, avec le poncho. Bon, ce n'est pas si mal : c'est suffisamment ample pour les mouvements et ajouré pour qu'on n'étouffe pas dedans. 
Il faut juste que la capuche décide de tourner avec la tête et ce n'est pas toujours le cas. Et il s'agit de bien le positionner pour qu'il ne se coince pas dans la coulisse. 
Bon quand le vent s'invite à la fête, c'est un autre histoire...:dizzy:

Je m'attendais à une petite promenade de santé aujourd'hui pour rejoindre Ancenis qui n'est pas si loin de Chalonnes. 
La pluie déjà freine certaines ardeurs. Et surtout un peu en amont d'Ingrandes un sale vent de face/légèrement travers s'est mis à souffler. 
Le tronçon Ingrandes/Ancenis est vraiment pénible. Je pousse un cri de joie en apercevant le pont d'Ancenis au fond. Cette dernière ligne droite pour le rejoindre sera néanmoins très musclée, je suis obligé de ramer tout de travers pour compenser la gîte due à la prise au vent. 
Arrivée en crabe dans le port d'Ancenis... sous le soleil.
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°65