La Loire à la rame

(réalisé) share(partager)
Trop compliqué d'organiser quelque chose à l'étranger cette année, alors direction la Loire. Ca doit être chouette aussi ! Descente de ses 700 derniers km, à l'aviron depuis Roanne, en solo. Puis retour à Lorient par la côte si le rameur et son embarcation sont toujours d'attaque.
aviron
Quand : 09/06/21
Durée : 33 jours
Carnet créé par Renan le 24 mai
modifié le 14 juil.
1682 lecteur(s) - 21
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 21 29 juin (mise à jour : 13 juil.)

Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 21 29 juin (mise à jour : 13 juil.)

Lumière du matin au pont de Mauves.
Lumière du matin au pont de Mauves.
Nous attendons, Maloku et moi, la renverse de marée pour démarrer.
Direction Nantes !
Incroyable cette différence de paysage entre marée basse et haute.
Nous attendons, Maloku et moi, la renverse de marée pour démarrer.
Direction Nantes !
Incroyable cette différence de paysage entre marée basse et haute.
C'est décidé, je ne rentrerai pas par l'océan. Avec ce que j'ai pu tester du comportement du bateau, sa prise au vent notamment, je n'aurais pas l'esprit tranquille. Et puis avec les marées, pour s'arrêter ce ne sera pas aussi simple que de s'attacher à un arbre ou se poser contre la berge. S'il faut sortir la yole et la tirer sur du sable c'est mort. Pour rejoindre Lorient,ce sera donc l'Erdre, le canal de Nantes à Brest puis le Blavet si j'arrive à aller jusque là.

Je consulte encore une fois les horaires d'ouverture de l'écluse pour rejoindre l'Erdre et - oulala ! - on a du mal regarder avec Mathieu hier soir. Je crois comprendre qu'elle ne sera ouverte aujourd'hui que jusqu'à 12h30.  Ou à partir de 12h30 ? Je ne suis pas certain de ma lecture du tableau... 
Dans le doute, je décide de partir tout de suite, bien que la marée semble monter encore un peu.

Effectivement, je n'avance pas... Je commence à trouver un peu de courant en vue du pont de Ste Luce.
C'est bon pour le moral.

Les ponts de Nantes se profilent. Je consulte l'heure : même si l'écluse ferme à 12h30, ce sera bon, j'approche porté par un courant de plus en plus fort.




Nantes en vue !!
Nantes en vue !!
Je déniche rive droite l'écluse St Félix qui permet de rejoindre l'Erdre. La porte est fermée. Je descends et vais jusqu'à l'office de l'éclusier. Aujourd'hui, fin des passages à 14 h, il est midi. J'ai de la chance ! L'éclusier me dit qu'il doit faire sortir deux bateaux, ensuite ce sera mon tour. Yes !

Il y a donc des horaires d'ouverture mais il faut également aller se signaler pour emprunter l'écluse.
Devant l'écluse Saint Félix.
Imposante structure.
Devant l'écluse Saint Félix.
Imposante structure.
Ça y est, à l'intérieur ! Ce n'est pas les Portes de Fer du Danube, mais c'est assez impressionnant quand même.
Ça y est, à l'intérieur ! Ce n'est pas les Portes de Fer du Danube, mais c'est assez impressionnant quand même.
A la suite de l'écluse, pour naviguer sur l'Erdre, il faut emprunter le tunnel St Félix, long de 700 m, large de 7.
"Les embarcations à rames sont interdites dans le tunnel." m'informe l'éclusier.
Mince...
"Allez, passez quand même."
Ouais, merci m'sieur l'éclusier !
J'ai même le droit à l'allumage de l'éclairage à l'intérieur du tunnel. Vraiment sympa ce monsieur.

Quelle étrange moment que cette navigation souterraine à la lueur de néons, dans un calme absolu. 700 m seulement, mais qui resteront un des moments mémorables de ce périple.
Seul, dans la pénombre, l'écho des pelles à la surface pour tout compagnon.
Je vois le bout du tunnel.
Je vois le bout du tunnel.
Pause citadine sur l'Erdre, au niveau de l'île de Versailles.
Pause citadine sur l'Erdre, au niveau de l'île de Versailles.
Je croise mes premiers rameurs !
Je croise mes premiers rameurs !
Et plus loin une superbe embarcation fabriquée par son capitaine, réplique d'un ancien bateau de course.
Et plus loin une superbe embarcation fabriquée par son capitaine, réplique d'un ancien bateau de course.
Dorénavant, en territoire aquatique plus civilisé, ça va être rame, rame, rame, écluse, écluse, écluse... Et quelques rencontres quand même j'espère.

Il y aura sans doute encore quelques photos et textes mais le côté "aventure" s'arrête certainement ici. Maintenant cela va être de l'endurance ! ( Et sûrement aussi de la patience aux écluses...)

La Loire ça été 21 jours (à l'envers), 4 portages (seulement), beaucoup, beaucoup de ponts passés, tout plein d'oiseaux et d'îles, trop de grenouilles, de belles rencontres, quelques sueurs froides et beaucoup de bonheur.

Suite sur l'Erdre, le canal de Nantes à Brest puis le Blavet dorénavant.
Commentaires
share posté le 30 juin

maeli
12 messages
👍🤗🏆
share posté le 03 juil.

Eric Maraicher
6 messages
Bravo Renan ! Et merci pour le partage !
Reviens bien et repose toi surtout.
Eric.

Actuellement

Carnets d'Aventures N°65