traversée des andes péruviennes

(en cours) share(partager)
La cordillère des andes, les incas, "le Qhapaq ñan" qui traverse les andes en restant parallèle à l'océan.. ça me fait rêver!! j'ai envie de savoir comment se passe la vie sur cette magnifique chaine de montagnes, l'une des plus haute du monde, rencontrer et essayer de vivre de beaux moments avec les peruviens, et marcher, marcher, marcher dans cette nature..
Je me lance du coup en solo sur un tracé, long de 1519 km, que j'espère pouvoir réaliser en 70 jours.
J'espère que cela pourra vous aider si vous souhaitez marcher au pérou.
randonnée/trek
Quand : 9/12/17
Durée : 70 jours
Distance totale : 1518.8km
Carnet créé par mehdi le 24 Aug 2017
modifié le 19 Jan
930 lecteur(s) - 21
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 16 (mise à jour : 26 Dec)

Description :

Piscobamba - Yauya
26km; D+ 1550m, D- 1710m

Le compte-rendu : Jour 16 (mise à jour : 26 Dec)

Piscobamba - Yauya
Le réveil sonne à 7h, à 7h30 le sac est prêt, c'est parti pour l'une des deux étapes qui me fait le plus flippé de tout le séjour.. je prie pour que le pont soit en état !! le cas contraire m'obligerais à contourner le fleuve , soit environ 1 journée de voiture pour arriver à ma destination. Je décolle vers 8h après m'être ravitailler. Aujourd'hui pour cette étape, il faut compter 10h.
Je marche donc assez vite au début, pas trop de dénivelé jusqu'au village de Conrash, juste à quelques km du pont. je demande à beaucoup de gens sur ma route des renseignements sur le pont.. apparemment peu de personnes le traversent.. il serait soit disant remis en état chaque 10 novembre.. on est fin septembre !!!! Là je flippe.
J'essaye de trouver quelqu'un pour m'aider à le traverser dans le village, je trouve un gars très chelou qui veut m'accompagner mais je le sens pas du tout.. du coup je prend mon courage à deux mains, ça va aller je vais y arriver seul.. c'est que 70 m. J'entame la descente hyper abrupte dans la profonde vallée jusqu'au pont... et là magnifique pont en corde suspendu au dessus du fleuve. J'arrive devant, il tangue un peu mais ca va .. j'assure chacun de mes pas, je reste hyper vigilant, les lattes de bois bouge parfois, et finalement alelouia je crie de joie, j'y suis arrivé, c'est super cool !!!
C'est là que se pose l'un des problèmes que j'avais pas du tout vu venir.. j'ai pas où récupérer de l'eau.. il doit me rester un demi litre, mais c'est vraiment pas suffisant pour les 4h de montée et 1500m de D+ qu'il me reste..  je trouve un micro ruisseau, l'eau est vraiment rougeâtre. Ce sera en cas d’extrême urgence.
La montée est vraiment dure, accidentée, il fait hyper chaud, ça m'aide pas du tout. Je finis l'eau potable que j'ai au bout de 2h.. je dois passer à l'eau chelou et là je crois que c'est la pire eau que j'ai jamais bu de ma vie.. un goût de fer, je bois une gorgée toutes les 30 mins pour en garder jusqu'à la fin.. je me sens déshydrater, c'est vraiment long, toutes les 30 mins je m'arrête presque à bout de souffle..Je suis à 4 km de l'arrivée presque plus d'eau de secours, aller coup de boost et je vais bien finir par voir des maisons.. et la première maison en vue, j'en ai des frissons tellement c'est bon.. je demande de l'aide et de l'eau.. des gens m'accueillent, me serve à manger, à boire , du COCA !!! j'en rêvais !! Dieu existe et il était parmi nous autour de cette table. Merci à cette famille qui m'a vraiment offert un cadeau rare ce jour là !! Je passe un très bon moment et je finis les 2kms qui me sépare de Yauya! J'arrive dans un état, laisse tomber!! 1h plus tard, j'étais au lit après une bonne douche à 10 degré et un bon pollo à la brasa!! Demain repos !!!!
Jour 16
Jour 16
Jour 16
Jour 16
Jour 16
Jour 16
Jour 16
Jour 16
Commentaires

Now in shop

Carnets d'Aventures N°53