Vikings à la rame : grands fjords norvégiens en kayak de mer

(réalisé) share(partager)
Vikings à la rame est un projet de voyage en itinérance en kayak de mer qui consistait à parcourir les grands fjords norvégiens, entre le Sognefjorden et Alesund.
Nous avons pagayé sur 1600 km en l'espace de 75 jours.
Toutes les infos sur notre blog : https://vikingsalarame.wordpress.com/2019/05/21/norvege/
kayak de mer / randonnée/trek
Quand : 13/07/19
Durée : 75 jours
Distance totale : 1677.5km Dénivelées : +8024m / -8004m
Alti min/max : 0m/1805m
Carnet créé par Flovadrouille le 05 nov.
modifié le 12 nov.
Coup de coeur ! 433 lecteur(s) - 5
Vue d'ensemble

Le topo : J44 (mise à jour : 07 nov.)

Distance section : 10.8km Dénivelées section : +28m / -22m
Section Alti min/max : 0m/15m

Description :

Le vent a soufflé toute la nuit, il semble bien établi pour la matinée. Les vagues restent petites et peu cassantes malgré les rafales. Nous décidons donc de partir. Nous traversons le petit fjord de Stordalen. Le dernier kilomètre sera marqué par deux rafales de travers et de grand largue d’une violence particulière. Les pagaies sont dures à tenir, la force du vent contre notre corps au-dessus du kayak provoque de la gîte, nous n’avions pas encore eu de telles conditions, pas même en entraînement ces trois dernières années où nous sommes pourtant sortis par des vents forts. Nous passons le cap avec un certain soulagement, vent arrière et faiblissant. Nous poursuivons en rasant la côte sur quelques kilomètres, au milieu du fjord, les bourrasques continuent. A 1 km du point de bivouac, le vent forcit significativement, les vagues prennent de l’amplitude. Nous passons le cap du bivouac pour tenter de descendre abrités des vagues. Pas de chance, il n’y a qu’un tout petit renfoncement pour descendre, il sera pour Florine. Jean tente une descente hasardeuse juste à côté. Une grosse vague arrive au pire moment de la descente, le kayak s’éloigne, Jean finit à l’eau, remonte en express sur la berge, attrape son kayak emporté par les vagues et le vent, et le tire hors de l’eau. Une bonne petite montée d’adrénaline. L’eau n’est pas si froide, heureusement. Après s’être séchés et changés, nous mangeons sur une table de pic-nic qui se trouve au cap, nous trouvons un emplacement pour la tente et nous commençons une longue partie de pêche. Celle-ci permettra la prise de six maquereaux et d’un petit cabillaud (relâché). Le repas du soir sera donc fort bon !

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J44 (mise à jour : 07 nov.)

J44
J44
J44
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°57