La aventura mexicana: kayak sur la mer de Cortés

(réalisé) share(partager)
Hola!


En congés sabbatique et entre 2 trips vélo en Europe, j’avais envie de changer complètement d’environnement et d’activités. Mon choix s’est arrêté sur la péninsule mexicaine de la Basse Californie du Sud. J’ai pêché cette idée dans le CA20 « Voyager sur l’eau ». C’est un grand désert entre deux mers où  la nature est préservée.

C’est aussi un paradis du kayak de mer car les eaux du Golfe de Californie sont calmes, transparentes, chaudes et avec un des écosystèmes les plus riche de la planète. Les nombreuses îles de la Mer de Cortès offrent de multiples possibilités d'itinéraires.


J'ai réalisé ce trip d'une vingtaine de jours en kayak gonflable (Seawave de Gumotex) et en autonomie entre Loreto et La Paz.


C'était une aventure fantastique. Je ne m'attendais pas à autant de diversité des paysages et de rencontres nature! Quelle chance et quel bonheur d'avoir pu découvrir cette merveille de la planète :)
kayak gonflable / randonnée/trek apnée
Quand : 26/02/19
Durée : 20 jours
Distance totale : 372.2km Dénivelées : +298m / -299m
Alti min/max : 2m/111m
Carnet créé par Gaiako73 le 28 nov.
modifié le 01 mai
960 lecteur(s) - 8
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Jour 3: Un vent généreux ! (mise à jour : 22 avr.)

Jour 3: Un vent généreux

Petit déjeuner devant le levé de soleil, le top!
Ce matin, il y a déjà une petite houle. Ça rend la remise à l'eau et le remplissage du kayak un peu plus compliqué.
7h30, je ne suis pas parti depuis très longtemps et voilà déjà que je sens le souffle léger de El Norte dans mon dos. Il est bien matinal aujourd'hui mais ça m'arrange !
Premiers rayons de soleil vers 6h
Premiers rayons de soleil vers 6h
Jour 3: Un vent généreux !
Le paysage est grandiose depuis le départ de Loreto, quel bonheur !

Après une petite pause sur une plage bordée de cactus que j'ai pu allez voir de près, je reprends l'eau!
Jour 3: Un vent généreux !
Jour 3: Un vent généreux !
Le vent a forci et plutôt que de m'épuiser à essayer de rejoindre le fond d'une grande baie dans une direction défavorable, je coupe tout droit.


A peu près à mi chemin, tout à-coups,  une baleine (que j'identifie plus tard comme étant sûrement une baleine bleue avec la forme de sa queue) fait surface à quelques centaines de mètres devant moi. Elle plonge, puis réapparaît beaucoup plus près cette fois ci. Pfiou, quelle chance à nouveau.
Fantastique de voir cet énorme animal en vrai!

Merci à El Norte de m'avoir poussé vers elle ;)
Wahou!
Wahou!
Wahou!
Wahou!
Wahou!
Wahou!
Wahou!
Wahou!
Le vent diminue vers 11h. Cette partie de côté de l'isla de Carmen est très changeante avec de petites montagnes aux pentes douces qui se terminent dans la mer, des falaises "pouding" composées de galets et de sédiments, des séries de microvallées qui débouchent sur des "plagettes", ou encore une étendue de roches sédimentaires d'un blanc Intense où je découvre une crique magnifique qui invite au bivouac.


Jour 3: Un vent généreux !
Jour 3: Un vent généreux !
Magnifique plage qui invite au bivouac
Magnifique plage qui invite au bivouac
Derrière la plage une sorte de petit canyon très étroit avec un peu de végétation. Ça doit être intéressant d'aller l'explorer mais ça n'est pas pour moi. Trop peur de tomber sur une tarentule, un scorpion ou un serpent ! Et oui, je sais pourtant que la probabilité est très faible ...ça me fait penser au sketch de la chauve-souris de J-M Bigard :)
Jour 3: Un vent généreux !
Ça mord!
Ça mord!
Joli poisson que j'ai remis à l'eau
Joli poisson que j'ai remis à l'eau
Mes leurres : il en reste 5 sur 6
Mes leurres : il en reste 5 sur 6
Jour 3: Un vent généreux !
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°55