La aventura mexicana: kayak sur la mer de Cortés

(réalisé) share(partager)
Hola!


En congés sabbatique et entre 2 trips vélo en Europe, j’avais envie de changer complètement d’environnement et d’activités. Mon choix s’est arrêté sur la péninsule mexicaine de la Basse Californie du Sud. J’ai pêché cette idée dans le CA20 « Voyager sur l’eau ». C’est un grand désert entre deux mers où  la nature est préservée.

C’est aussi un paradis du kayak de mer car les eaux du Golfe de Californie sont calmes, transparentes, chaudes et avec un des écosystèmes les plus riche de la planète. Les nombreuses îles de la Mer de Cortès offrent de multiples possibilités d'itinéraires.


J'ai réalisé ce trip d'une vingtaine de jours en kayak gonflable (Seawave de Gumotex) et en autonomie entre Loreto et La Paz.


C'était une aventure fantastique. Je ne m'attendais pas à autant de diversité des paysages et de rencontres nature! Quelle chance et quel bonheur d'avoir pu découvrir cette merveille de la planète :)
kayak gonflable / apnée randonnée/trek
Quand : 26/02/19
Durée : 20 jours
Distance totale : 372.2km Dénivelées : +298m / -299m
Alti min/max : 2m/111m
Carnet créé par Gaiako73 le 28 nov.
modifié le 01 mai
1037 lecteur(s) - 8
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Jour 13 : 30 kilomètres de traversée par force 5 (mise à jour : 01 mai)

Jour 13 : 30 kilomètres de traversée par force 5

Espérons que ce jour ne me porte pas malheur !

Réveil à 5h15 pour un départ à 6h30. Le vent du Nord souffle en continu dans la baie. Apparemment les prévisions sont justes. J'ai presque tout attaché dans le kayak et au kayak lui-même. Le matériel sensible à l'eau est bien protégé. De quoi m'alimenter et boire à portée de main. C'est parti !

Je sors de la baie et le kayak se pose sur un rocher que je n'avais pas vu! Ça commence bien. Un peu de secouage et l'embarcation se remet à l'eau.

Je mets le cap sur l'extrémité Nord de l'isla La Partida. Il y a déjà de belles vagues moutonnées. Il va falloir jouer l'endurance sur certainement 6h de navigation. J'espère que ça va le faire.

Après une première heure plutôt sereine, les vagues grossissent et forment maintenant des creux de 2 à 3m. Le vent se renforce et avec l'apparition des embruns ça refroidit l'ambiance. Je ne suis plus très rassuré car c'est assez impressionnant. Par contre, le kayak ne bronche pas et reste assez facile à diriger. Et puis, j'avance bien. Quand je pense avoir parcouru plus de la moitié de la distance, je me dis qu'il n'y a pas de raison que la suite de passe moins bien. Alors j'essaye de me détendre un peu!

De temps en temps, des vagues folles me font quand même tourner brutalement. Les montagnes russes pendant plusieurs heures, ça fatigue et ça fait mal au dos!  Pour m'encourager, à une centaine de mètres devant moi, une raie aigle bondit complètement hors de l'eau et à la verticale. Belle surprise !

Finalement, après 5h d'acharnement, je me réfugie dans une crique et pose le pied à terre. Heureux et épuisé. Quelle aventure dans l'aventure ! Je ne ferais pas ça tous les jours.





Jour 13 : 30 kilomètres de traversée par force 5
Maintenant, picnic, ombre et repos.

Je n'ai pas osé sortir l'appareil photo durant la traversée... c'était plus prudent!
D'ici, on dirait presque que la mer est calme!
D'ici, on dirait presque que la mer est calme!
Jour 13 : 30 kilomètres de traversée par force 5
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°56