La aventura mexicana: kayak sur la mer de Cortés

(réalisé) share(partager)
Hola!


En congés sabbatique et entre 2 trips vélo en Europe, j’avais envie de changer complètement d’environnement et d’activités. Mon choix s’est arrêté sur la péninsule mexicaine de la Basse Californie du Sud. J’ai pêché cette idée dans le CA20 « Voyager sur l’eau ». C’est un grand désert entre deux mers où  la nature est préservée.

C’est aussi un paradis du kayak de mer car les eaux du Golfe de Californie sont calmes, transparentes, chaudes et avec un des écosystèmes les plus riche de la planète. Les nombreuses îles de la Mer de Cortès offrent de multiples possibilités d'itinéraires.


J'ai réalisé ce trip d'une vingtaine de jours en kayak gonflable (Seawave de Gumotex) et en autonomie entre Loreto et La Paz.


C'était une aventure fantastique. Je ne m'attendais pas à autant de diversité des paysages et de rencontres nature! Quelle chance et quel bonheur d'avoir pu découvrir cette merveille de la planète :)
kayak gonflable / apnée randonnée/trek
Quand : 26/02/19
Durée : 20 jours
Distance totale : 372.2km Dénivelées : +298m / -299m
Alti min/max : 2m/111m
Carnet créé par Gaiako73 le 28 nov.
modifié le 01 mai
1037 lecteur(s) - 8
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Infos matériels (mise à jour : 24 avr.)

L'embarcation: kayak Seawave de Gumotex avec pontage monoplace et dérive. Niveau accessoires, pour des raisons pratiques de transport, j'ai pris une pagaie démontable et 4 parties et une pompe compacte K-Pump 100 très efficace et solide.

La communication: Pour ce trip, mon seul moyen de communication était une balise gps Spot. Il n'y a, en effet, aucun réseau téléphonique sur la totalité du parcours et ça n'est pas plus mal car l'immersion n'en est que meilleure! Je n'ai pas opté pour une radio VHF car les conditions météo étant stables et non dangereuses à cette époque, ça me semblait non indispensable. Et, en plus, je ne parle parle pas espagnol et mon niveau d'anglais n'est pas terrible!
La balise permet de rassurer mes proches avec le tracking qui leur donne ma position toute les 5mn et la possibilité d'envoyer des messages prédéfinis du type "tout va bien" ou "problème technique important, envoyez moi un bateau". Elle me permet aussi de déclencher les secours en cas d'urgence.
Le défaut majeur de la balise Spot génération 3 est l'absence d'une batterie rechargeable, par exemple, sur un panneau solaire. Elle n'accepte que les piles au lithium qui, en plus, ne se trouvent pas partout! 

La navigation: J'ai choisi de prendre un smartphone avec une bonne autonomie et l'application OsmAnd+ qui permet d'avoir des carte type Open Street Map assez précise hors ligne, de visualiser sa position gps et d'inscrire toutes infos et itinéraires utiles avant et pendant le voyage.

Les photos, vidéos et prises de note: C'est également avec le smartphone sauf pour les photos sous l'eau pour lesquelles j'ai un petit compact étanche.

L'énergie: Une petit panneau solaire qui a la capacité de faire deux recharges complètes du smartphone. Sous le soleil de la Baja Califonia Sur, il se charge évidemment très vite!

Le matériel de bivouac et les vêtements sont classiques.

Une crème solaire bio et non dangereuse pour l'environnement est indispensable. Le mieux étant quand même de se couvrir au maximum et se rafraichir avec l'eau de mer.

En Mars, il n'y avait pas d'insectes piqueurs pendant le trip kayak. Par contre, il y avait des moustiques en ville.




Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°56