Voyage à vélo dans les Highlands (Ecosse)

(réalisé) (partager)
Avant le voyage, nous consultons les blogs des cyclos voyageurs, nous construisons un itinéraire à l’aide du logiciel basecamp et nous vérifions le dénivelé avec openrunner. Notre choix va se porter sur les Highlands, en privilégiant la côte ouest pour son côté sauvage et sa grande variété de paysages. Nous utilisons deux GPS garmin et nous avons reporté notre circuit sur une carte OSM, téléchargée gratuitement.
Nous suivrons une bonne partie de la mythique North Coast 500 à partir de l’île de Skye et jusqu’à Scourie, dans le sens des aiguilles d’une montre, ce qui nous permettra d’avoir globalement des vents favorables (sud Ouest). Cette route est classée parmi les six plus belles routes côtières du monde !
Nous serons 4 (2 femmes et 2 hommes). Ne pas être plus nombreux s’avèrera un bon choix car sur les « single tracks » écossais, nos 4 vélos vont déjà créer des embouteillages. Nos montures : 2 VTC et 2 VTT, équipés de sacoches, car nous voyageons en autonomie. Les 2 VTC, de marque Farrad sont équipés de dynamos dans le moyeu de la roue avant et d’un équipement permettant de recharger des batteries en roulant et notamment, les piles des GPS.
Lors de la préparation, la première belle découverte, c’est que nous pouvons prendre l’avion pour Inverness. Notre circuit va donc débuter et se terminer à Inverness, ce qui nous évite de devoir prendre le train et nous laisse plus de temps pour pédaler.

Distance totale parcourue : 1 009 km
Dénivelé : 13 200 m
vélo de randonnée
Quand : 12/07/17
Durée : 15 jours
Carnet créé par la Creuzette le 02 août
modifié le 03 août
193 lecteur(s)
(31 personnes aiment ce carnet)
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Section 13 (mise à jour : 02 août)

Dimanche 09 juillet :
Il fait froid mais la pluie s’est calmée. Départ de Scourie vers 08h00. Nous retrouvons les belles montées de la veille pour rejoindre Laxford Bridge (à 10km) mais le vent nous est favorable.
Pas de circulation, surtout à partir de l’embranchement vers Lairg.
Nous allons suivre une vallée très bucolique sur 60 km. Curieusement, il n’y a plus de moutons et nous ne les retrouverons qu’à l’arrivée près de Lairg. Successions de ruisseaux et de Lochs : Loch Stach, Loch More, Loch Mekland, Loch Shin.
Pause avant Lairg pour boire un café et manger un gâteau local. Journée plutôt roulante et descendante. Cela repose les jambes. La vallée s’élargie à l’approche de Lairg et on quitte les montagnes.
Installation au camping à la sortie de Lairg, sur la route de Tomich. C’est un drôle de camping un peu désert avec un bel alignement de bungalows. Nous faisons connaissance avec un couple de danois, qui campent également et qui sont intéressés par notre périple à vélo car ils ont fait du voyage à vélo notamment en France, dans les Pyrénées ! le guide du routard avait raison : il y a des midges, mais heureusement, nous sommes équipés et les précieux serpentins sont la garantie d’un repas tranquille.
Balade à pied sur le bord du Loch Shin et passage au pub. C’est dimanche mais ce gros bourg de 900 habitants est désert. Nous avons du mal à imaginer qu’il accueille le plus grand marché européen de brebis.

Distance parcourue : 71,7 km, dénivelé : 638 m




Dans la vallée qui nous conduit à Lairg
Dans la vallée qui nous conduit à Lairg
Plus de moutons mais une succession de Lochs
Plus de moutons mais une succession de Lochs
Loch Shin
Loch Shin
juste avant Lairg
juste avant Lairg
Section précédente Section suivante
Commentaires