Voyage à vélo dans les Highlands (Ecosse)

(réalisé) (partager)
Avant le voyage, nous consultons les blogs des cyclos voyageurs, nous construisons un itinéraire à l’aide du logiciel basecamp et nous vérifions le dénivelé avec openrunner. Notre choix va se porter sur les Highlands, en privilégiant la côte ouest pour son côté sauvage et sa grande variété de paysages. Nous utilisons deux GPS garmin et nous avons reporté notre circuit sur une carte OSM, téléchargée gratuitement.
Nous suivrons une bonne partie de la mythique North Coast 500 à partir de l’île de Skye et jusqu’à Scourie, dans le sens des aiguilles d’une montre, ce qui nous permettra d’avoir globalement des vents favorables (sud Ouest). Cette route est classée parmi les six plus belles routes côtières du monde !
Nous serons 4 (2 femmes et 2 hommes). Ne pas être plus nombreux s’avèrera un bon choix car sur les « single tracks » écossais, nos 4 vélos vont déjà créer des embouteillages. Nos montures : 2 VTC et 2 VTT, équipés de sacoches, car nous voyageons en autonomie. Les 2 VTC, de marque Farrad sont équipés de dynamos dans le moyeu de la roue avant et d’un équipement permettant de recharger des batteries en roulant et notamment, les piles des GPS.
Lors de la préparation, la première belle découverte, c’est que nous pouvons prendre l’avion pour Inverness. Notre circuit va donc débuter et se terminer à Inverness, ce qui nous évite de devoir prendre le train et nous laisse plus de temps pour pédaler.

Distance totale parcourue : 1 009 km
Dénivelé : 13 200 m
vélo de randonnée
Quand : 12/07/17
Durée : 15 jours
Carnet créé par la Creuzette le 02 août
modifié le 03 août
193 lecteur(s)
(31 personnes aiment ce carnet)
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Section 9 (mise à jour : 02 août)

Mercredi 05 juillet :
Petit déjeuner et démontage de tentes perturbé par les midges. On sort la panoplie : moustiquaire de tête, pantalon de pluie, serpentin, répulsif ! cela n’évitera pas quelques piqures mais nous ne serons pas dévorés. Départ vers 08h00. Une grosse étape nous attend pour rejoindre Ullapool.
Départ par une route bien vallonnée. Arrêt à Pollowe pour visiter le jardin botanique. Les jardiniers travaillent avec des moustiquaires !
Nous longeons le Loch Ewe avant de retrouver la mer et de belles plages puis retour à l’intérieur des terres. Arrêt pique-nique au km 45, puis on va boire café, thé et manger de délicieuses tartes au citron dans un tea-room original par sa terrasse fleurie, et sa décoration intérieure. Accueil très chaleureux et pour une fois, il y a d’autres cyclos avec des sacoches et sacs à dos.
La route revient en bordure d’un loch : le Little Loch Broom avant de devenir une route de montagne, il y a des piquets à neige ! Point de vue sur des gorges avec pont suspendu avant de rejoindre la grande route. Ouf, cela va être majoritairement de la descente jusqu’à Ullapool sur une belle route goudronnée. Les vélos s’emballent !
Arrêt bière sur le port Il y a de gros bateaux. Nous sommes en face des îles Lewis et Harris. Impossible de ne pas évoquer les livres captivants de Peter May, lus ou relus avant de partir (l’homme de lewis, l’île des chasseurs d’oiseaux, le braconnier du lac perdu).
Courses dans un vrai super marché, installation au camping, avant de revenir passer la soirée dans un petit restaurant sur le port. Ambiance très sympathique et animée, de la bonne bière, de bons fruits de mer et du bon poisson !


Distance parcourue : 93,2 km, dénivelé : 1287 m




Loch Gairloch
Loch Gairloch
Jardin botanique de Pollowe
Jardin botanique de Pollowe
La montagne n'est jamais très loin, le long Little Loch Broom
La montagne n'est jamais très loin, le long Little Loch Broom
Des bouquetins nous surveillent
Des bouquetins nous surveillent
De belles montées avant Ullapool
De belles montées avant Ullapool
Ullapool : la bière face au large
Ullapool : la bière face au large
Comme les autochtones ... Nous sommes en face des îles Harris et lewis
Comme les autochtones ... Nous sommes en face des îles Harris et lewis
Pas de wifi : et oui, on se parle !
Pas de wifi : et oui, on se parle !
Section précédente Section suivante
Commentaires