Traversée de la France à pied d'Ouest en Est

(réalisé) share(partager)
De Hendaye à Menton
entre mi-juillet et début octobre 2020

Par les parcs nationaux des Pyrénées, des Cévennes et du Mercantour
Par les parcs naturels régionaux des Pyrénées Ariégeoises, du Haut-Languedoc, des Grands Causses et des Baronnies provençales

Pour relier les frontières Atlantique-Espagne et Méditerranée-Italie, nous allons privilégier les zones rurales et les parcs naturels propices à la marche, en sillonnant les massifs du Sud du pays.
Pics et canyons des Pyrénées, steppes et gorges des causses du Massif Central, crêtes et forêts des Préalpes, pâturages et cols des Alpes du Sud... peu de régions dans le monde rivalisent avec la diversité, la densité et la beauté des paysages du quart Sud de notre petit hexagone.

Capables d’être autonomes pendant une semaine et l’appli Géoportail nous mettant à disposition toutes les cartes de randonnée françaises, notre itinéraire n’est pas calibré « à un sentier près ». Il s’adaptera aux conditions météorologiques, aux conseils glanés en chemin... ainsi qu’aux éventuels coups de mou !
Néanmoins, la ligne directrice demeure dans l’envie de suivre essentiellement les voies susceptibles de nous immerger pleinement dans les environnements ruraux et sauvages les plus variés et les plus inspirants possibles.

Juju et Max
randonnée/trek
Quand : 12/07/20
Durée : 88 jours
Carnet créé par maxdenature le 17 juin
modifié le 14 nov.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train stop
Coup de coeur ! 817 lecteur(s) - 21
Vue d'ensemble

Le topo : Partie 3 : Borce à Gavarnie (mise à jour : 24 oct.)

Description :

Partie 3
De Borce à Gavarnie
Du 25 au 31 juillet 2020.


C’est parti pour la montagne !
Une semaine au dessus de 1500 m avec des passages magnifiques, parfois chaotiques, et de très beaux bivouacs. Nous sommes dans le Parc National des Pyrénées pour cette partie et après le décrochage par Borce pour se reposer, nous repartons plein d’énergie pour retrouver la HRP que nous suivrons en grande partie sur cette portion.
Chaque vallée est différente et chaque journée réserve donc son lot de surprises et de photos extraordinaires  

Vous pouvez retrouver le récit de notre aventure sur notre site : 
www.max-de-nature.fr  



J14 : Borce à la crête le lac Gentau et Bersau (2070 m)
6h ; 17 km ; + 1800 m ; - 390 m


J15 : Crête le lac Gentau et Bersau au ruisseau d'Arrious (1820 m)
6h15 ; 16 km ; + 1150 m ; - 1400 m


J16 : Ruisseau d’Arrious au ruisseau proche de la troue de Labassa (1740 m)
7h45 ; 16 km ; + 1100 m ; - 1180 m


J17 : Ruisseau proche de la trou de Labassa au Gave d'Arratille (1990 m)
6h30 ; 16 km ; + 1200 m ; - 950 m


J18 : Gave d'Aratille à lac d'Oussou (1850 m)
7h15 ; 18 km ; + 1250 m ; - 1390 m


J19 : Lac d'Oussou à Gavarnie, gite oxygène (1400 m)
2h30 ; 10 km ; +0 m ; -450 m


J20 : repos à Gavarnie
Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Partie 3 : Borce à Gavarnie (mise à jour : 24 oct.)

J14 : lac Gentau avec le pic du midi d'Ossau
J14 : lac Gentau avec le pic du midi d'Ossau
J14 : Borce à la crête entre le lac Gentau et le lac Bersau (2070 m)
6h ; 17 km ; + 1800 m ; - 390 m

Nous reprenons la trace du GR 10 pour passer le col d'Ayous puis descendre au lac Gentau. Là nous bifurquons sur la droite vers le refuge, quittant le GR10, direction le lac Bersau.
Nous nous trouverons une petite crête entre le lac Gentau et le lac Bersau pour une nuit à la belle étoile.

J15 : réveil magique sur la crête après une nuit à la belle étoile
J15 : réveil magique sur la crête après une nuit à la belle étoile
J15 : Crête entre les lacs Gentau et Bersau au ruisseau d'Arrious (1820 m)
6h15 ; 16 km ; + 1150 m ; - 1400 m

Nous rattrapons ici un itinéraire de la HRP au niveau du lac Castérau, après avoir passé le lac Bersau. Nous bifurquons à la cabane de Cap de Pount (après avoir fait le plein de fromage de brebis en vente direct !) pour passer le col de Peyreget qui se finit par un beau pierrier assez ludique. Après une délicieuse pause repas au refuge de Pombie, nous dégringolons jusqu’à croiser le gave de Brousset et la route D934. Le chemin monte alors vers le refuge d’Arremoulit. Nous nous arrêterons au bord du ruisseau, après 500 m de dénivelé .
 

J15 : descente matinale vers la cabane de Cap de Pount
J15 : descente matinale vers la cabane de Cap de Pount
J15 : le pic du midi d'Ossau en descendant sur le refuge de Pombie
J15 : le pic du midi d'Ossau en descendant sur le refuge de Pombie
J15 : encore un bivouac de rêve après la douche fraîche dans la rivière
J15 : encore un bivouac de rêve après la douche fraîche dans la rivière
J16 : Ruisseau d’Arrious au ruisseau proche de la toue de Labassa (1740 m)
7h45 ; 16 km ; + 1100 m ; - 1180 m

Nous terminons ce matin la montée pour le refuge d'Arremoulit, en passant le col d'Arrious puis un joli passage équipé, vertigineux mais sans grosse difficulté.
Par contre, après le refuge, nous partons pour le col de Palas marqué « hors-sentier » sur le panneau d’indication. Pour ce col tout va bien, des cairns marquent bien le chemin puis nous montons dans névé peu pentu. Mais après… plein de cairns sont positionnés un peu partout et il est difficile de voir son chemin dans le pierrier bien raide et instable. Il faut rester le plus possible à niveau  puis remonter légèrement pour atteindre le Port de Lavedan. Quelques anciennes traces blanches et rouges orientent un peu. Le passage devient étroit et quelques pas d’escalade sont nécessaires (en sens inverse une corde paraît indispensable).
La descente est longue car nous cherchons les marques (cairns toujours aussi farfelus) et sautons entre les rochers plus ou moins stables. Consolation : le paysage est grandiose !
Après le lac de Batcrabère, le sentier se stabilise et devient plus clair. Nous descendons au refuge de Larribet, puis jusqu’au Pla de Domblas pour remonter le gave d'Arrens.  
Un troupeau d’une trentaine d'isards nous stoppe dans notre montée et nous motive à poser le camp non loin de la toue de Labassa (abri sous rocher), d’où nous continuons à les contempler jusqu’à ce que l’orage nous fasse rentrer en urgence sous la tente.

J16 : les multiples lacs d'Arremoulit
J16 : les multiples lacs d'Arremoulit
J16 : la montée au col de Palas
J16 : la montée au col de Palas
J16 : l'incroyable rencontre du soir à 50 m de notre bivouac
J16 : l'incroyable rencontre du soir à 50 m de notre bivouac
 
J17 : Ruisseau proche de la toue de Labassa au Gave d'Arratille (1990 m)
6h30 ; 16 km ; + 1200 m ; - 950 m

Réveil avec un certain soulagement ce matin :  la tente a tenu le coup et elle est même déjà sèche. Nous poursuivons donc notre montée pour le Port St Martin puis le col de Cambalès. L’approche du col est hors-sentier et en pierrier, mais nous finissons par trouver le chemin. La suite louvoie magnifiquement, entre une ribambelle de lacs et de cascades.
Enfin, il faut descendre jusqu’au refuge Wallon puis remonter le long du gave d'Arratille, où nous trouvons une parfaite place de bivouac dans les pâturages, alors que la brume nous engloutit doucement.
 

J17 : notre plus haut col de la traversée (en attendant les Alpes)
J17 : notre plus haut col de la traversée (en attendant les Alpes)
J17 : la descente entre les lacs
J17 : la descente entre les lacs
J17 : le vallon du refuge de Wallon
J17 : le vallon du refuge de Wallon
J18 : Gave d'Arratille au lac d'Ossoue (1850 m)
7h15 ; 18 km ; + 1250 m ; - 1390 m

Matinée qui débute en montant jusqu’au col d'Arratille, puis légère descente en Espagne pour remonter au col des Mulets… puis descente sèche jusqu’au refuge de Oulettes de Gaube tout en découvrant la splendide face nord du Vignemale.
Le repas au refuge est superbe, surtout pour la vue !  
Là, nous rejoignons le tracé du GR10 que nous suivons jusqu’au soir.
Nous repartons pour 600 m de montée jusqu’à la Hourquette d'Ossoue puis attaquons une longue descente jusqu’au lac d'Ossoue, avec un arrêt « chocolat chaud » au refuge de Bayssellance en chemin.
Les places de bivouac plates semblent chères autour du lac car HRPistes et GRistes se croisent ici.

J18 : le Vignemale depuis le refuge de Oulettes de Gaube
J18 : le Vignemale depuis le refuge de Oulettes de Gaube
J18 : des fleurs à foison
J18 : des fleurs à foison
J18 : trempette au lac d'Ossoue
J18 : trempette au lac d'Ossoue
 
J19 : Lac d’Ossoue à Gavarnie, gite oxygène (1400 m)
2h30 ; 10 km ; + 0 m ; - 450 m

Nous choisissons l’option « efficace » aujourd’hui, quittant le tracé du GR10 pour descendre en fond de vallée par la piste et la route jusqu’à Gavarnie.

 
J20 : repos à Gavarnie

J20 : vue de notre chambre en cette dure journée de repos
J20 : vue de notre chambre en cette dure journée de repos
Commentaires
share posté le 06 août

Domecaro
5 messages
Nous arrivons à l'ouest demain. Profitez. Profitez...
Dom et Caro
share posté le 14 août

maxdenature
2 messages
Ça y est votre aventures doit être terminée ? J'espère qu'elle continue a vous apporter et vous enrichir, même après !
De notre côté... nous fêteons les 1 mois de marche!
" Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. "

Actuellement

Carnets d'Aventures N°61