Traversée de la France à pied d'Ouest en Est

(réalisé) share(partager)
De Hendaye à Menton
entre mi-juillet et début octobre 2020

Par les parcs nationaux des Pyrénées, des Cévennes et du Mercantour
Par les parcs naturels régionaux des Pyrénées Ariégeoises, du Haut-Languedoc, des Grands Causses et des Baronnies provençales

Pour relier les frontières Atlantique-Espagne et Méditerranée-Italie, nous allons privilégier les zones rurales et les parcs naturels propices à la marche, en sillonnant les massifs du Sud du pays.
Pics et canyons des Pyrénées, steppes et gorges des causses du Massif Central, crêtes et forêts des Préalpes, pâturages et cols des Alpes du Sud... peu de régions dans le monde rivalisent avec la diversité, la densité et la beauté des paysages du quart Sud de notre petit hexagone.

Capables d’être autonomes pendant une semaine et l’appli Géoportail nous mettant à disposition toutes les cartes de randonnée françaises, notre itinéraire n’est pas calibré « à un sentier près ». Il s’adaptera aux conditions météorologiques, aux conseils glanés en chemin... ainsi qu’aux éventuels coups de mou !
Néanmoins, la ligne directrice demeure dans l’envie de suivre essentiellement les voies susceptibles de nous immerger pleinement dans les environnements ruraux et sauvages les plus variés et les plus inspirants possibles.

Juju et Max
randonnée/trek
Quand : 12/07/20
Durée : 100 jours
Carnet créé par maxdenature le 17 juin
modifié le il y a 2 jours
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train stop
Coup de coeur ! 617 lecteur(s) - 18
Vue d'ensemble

Le topo : Partie 14 : St Martin Vésubie à Menton (mise à jour : il y a 2 jours)

Description :

Partie 14
Saint Martin Vésubie à Menton
Du 29 septembre au 7 octobre 2020

Jusqu'à La Brigue, l'itinéraire est splendide et je ne peux que vous le recommander. La faune est au rendez-vous avec plein de chamois et de bouquetins.

La suite sera très impactée par la tempête Alex et les inondations. C'est donc des journées d'attente et un itinéraire "bis" non reproductible que nous empruntons.

 
Le récit de ces aventures sur notre site :

https://www.max-de-nature.fr/2020/10/24/travers%C3%A9e-de-la-france-14%C3%A8me-partie-de-la-brigue-%C3%A0-menton/


J80 : St Martin Vésubie à Notre-Dame-de-Fenestre, refuge Caf non gardé (1900 m)
5h30 ; 14 km ; + 1550 m ; - 580 m


J81 : Notre-Dame-de-Fenestre au lac Basto (2400 m)
6h15 ; 12 km ; + 1250 m ; - 750 m


J82 : Lac Basto à La brigue, hôtel Le Mirval (770 m)
6h15 ; 23 km ; + 300 m ; - 1930 m


J83, 84, 85 : repos en attendant la fin du déluge
300 mm de pluie…


J86 : La Brigue au col de Brouis (870 m)
7h ; 26 km ; + 750 m ; - 650 m


J87 : Col de Brouis à Monti, hôtel relais de Monti (200 m)
5h15 ; 25 km ; + 350 m ; - 1020 m


J88 : Monti à Menton, hôtel Richelieu (0 m)
1h15 ; 5 km ; + 0 m ; - 200 m
Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Partie 14 : St Martin Vésubie à Menton (mise à jour : il y a 2 jours)

J80 : St Martin Vésubie à Notre-Dame-de-Fenestre, refuge Caf non gardé (1900 m)
5h30 ; 14 km ; + 1550 m ; - 580 m

Une magnifique crête nous attend aujourd’hui !
Bon, les 1000 premiers mètres de dénivelé, direction la cime de Piagu, sont raides et en forêt. Mais une fois la tête sortie des pins, on se dit que le jeu en vaut la chandelle. St Martin Vésubie est minuscule en bas et les montagnes minérales nous entourent. Même les vautours sont là ! La crête se poursuit par la cime du Pisset, puis elle descend vers le refuge privé de la Maïris. Enfin nous partons en quasi balcon et descendons jusqu’à Notre-Dame-de-Fenestre.
Le refuge CAF n’est plus gardé depuis fin septembre mais reste ouvert et très confort.
J80 : la longue ligne de crête après la cime de Piagu
J80 : la longue ligne de crête après la cime de Piagu
J80 : Notre Dame de Fenestre
J80 : Notre Dame de Fenestre
J81 : Notre-Dame-de-Fenestre au lac Basto (2400 m)
6h15 ; 12 km ; + 1250 m ; - 750 m

De la grande et belle montagne aujourd’hui, avec du mélèze, de la roche incroyable et des chamois et bouquetins à foison !
L’itinéraire du GR 52 monte au Pas du Mont Colomb, pour descendre très raide jusqu’au refuge de Nice. Il faut ensuite remonter à la Baisse de Basto, un des plus haut col de notre traversée ! La route est longue et pleine de pierriers, mais magique. Enfin nous descendons près du lac de Basto où de nombreuses places propices au bivouac nous attendent.
J81 : le chaos de rocher pendant la monté au pas du Mont Colomb
J81 : le chaos de rocher pendant la monté au pas du Mont Colomb
J81 : arrivée à la Baisse de Basto
J81 : arrivée à la Baisse de Basto
J81 : les incroyables rencontres du chemin
J81 : les incroyables rencontres du chemin
J81 : bivouac glaciale au lac Basto
J81 : bivouac glaciale au lac Basto
J82 : Lac Basto à La Brigue, hôtel Le Mirval (770 m)
6h15 ; 23 km ; + 300 m ; - 1930 m

GR 52 toujours aujourd’hui. Petite montée pour la Baisse de Valmasque afin de basculer sur la vallée des Merveilles. Des roches de tous types et de toutes les couleurs, quelle tristesse que le ciel soit voilé. L’endroit reste malgré tout splendide.
Ensuite, nous attaquons une longue descente pour le lac des Mesches, via un PR. Des sentiers permettent ensuite de couper la route pour atteindre plus rapidement St Dalmas de Tende. Nous finissons sur la route D43 pour atteindre le village de La Brigue, pas franchement sur notre route mais qui vaut franchement le détour.
J83 : la vallée des Merveilles et ses roches aux multiples couleurs
J83 : la vallée des Merveilles et ses roches aux multiples couleurs
J83 : pique-nique dans les prairies avant le lac des Mesches
J83 : pique-nique dans les prairies avant le lac des Mesches
J83, 84, 85 : repos en attendant la fin du déluge

500 mm de pluie… et la très bonne idée d’être venu se mettre à l’abri à La Brigue, village relativement épargné par rapport aux catastrophes dans la vallée de la Roya.
Pas d’électricité ni de réseau pendant plus de 48h ; plus de chemins aussi, les voies d’accès et les sentiers sont effondrés… on attend des infos…
J83 : Le féerique village de La Brigue
J83 : Le féerique village de La Brigue
J86 : La Brigue au col de Brouis (870 m)
7h ; 26 km ; + 750 m ; - 650 m

Journée très particulière aujourd’hui : nous suivons la route puis marchons sur les rails du train pour relier St Dalmas de Tende à Breil sur Roya. Une étape qu’il vous sera impossible de faire car permise uniquement en raison des conditions particulières après la tempête Alex. Toute la vallée est ravagée, le seul accès c’est le chemin de fer, qui ne fonctionne pas encore. Alors agent EDF, pompiers et villageois suivent la voie du train.
A Breil c’est l’apocalypse. Nous évitons le centre, où les dégâts sont durs à voir selon les dires des habitants. Nous montons au col de Brouis, en suivant la route car il paraît plus sage d’éviter les chemins a priori encore peu stables. Nous trouvons un petit coin pour bivouaquer près du col.
J86 : un dégât parmi tant d'autre
J86 : un dégât parmi tant d'autre
J86 : l'improbable chemin de la ligne de chemin de fer...
J86 : l'improbable chemin de la ligne de chemin de fer...
J86 : ... et les incroyable panorama qu'il offre
J86 : ... et les incroyable panorama qu'il offre
J87 : Col de Brouis à Monti, hôtel relais de Monti (200 m)
5h15 ; 25 km ; + 350 m ; - 1020 m

Un arrêté préfectoral interdit de prendre les chemins pour limiter les interventions des secours dans la région. Alors nous suivons la route toute la journée : du col à Sospel, puis vers Monti.
Vu les conditions et le bord de route, nous ne nous sentons pas de bivouaquer et optons pour un petit hôtel.
J87 : suivre la route... peu passionnant
J87 : suivre la route... peu passionnant
J87 : la mer est en vue!
J87 : la mer est en vue!
J88 : la plage de Menton
J88 : la plage de Menton
J88 : Monti à Menton, hôtel Richelieu (0 m)
1h15 ; 5 km ; + 0 m ; - 200 m

C’est la fin !
Arrivée à Menton par la zone industrielle, accès à la plage interdite à cause des débris de l’inondation… bref un peu triste…
Alors on prend la folle décision de continuer. La Corse c’est encore la France ? Nous arrivons !
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°61