Patagonie du nord à vélo (Chili-Argentine)

(réalisé) share(partager)
Partis des bords de l’océan Pacifique à Puerto-Montt (Chili), nous allons passer en Argentine en franchissant la Cordillère des Andes au paso Cardenal Samore. Notre voyage en Argentine (région des lacs) durera 7 jours avant de franchir à nouveau la Cordillère des Andes au paso Mamuil Mamal (ou Paso Tromen). Nous visiterons pendant 13 jours, la région des lacs chiliens avant de rejoindre Puerto Montt. Au total : 23 jours de vélo, 1 455 km parcourus, mais surtout de belles rencontres et de superbes paysages.
vélo de randonnée
Quand : 1/9/18
Durée : 23 jours
Distance totale : 1485.6km Dénivelées : +11670m / -11319m
Alti min/max : -6m/1295m
Carnet créé par la Creuzette le 15 Mar
modifié le 09 Apr
445 lecteur(s) - 17
Vue d'ensemble

Le topo : Section 12 (mise à jour : 17 Mar)

Distance section : 55.1km Dénivelées section : +347m / -899m
Section Alti min/max : 964m/1198m

Description :

Samedi 20 janvier : rio Malleo-Curarrehue

Distance parcourue : 55,7 km, D+ : 498m

Franchissement de la Cordillère au paso Mamuil-Malal pour passer de l'Argentine au Chili.
carte

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 12 (mise à jour : 17 Mar)

Samedi 20 janvier : rio Malleo-Curarrehue

Distance parcourue : 55,7 km, D+ : 498m


Départ matinal pour le col, frontière avec le Chili. Nous reprenons la piste ripio . Elle est très sableuse et il faut éviter le plus possible les accumulations de sable. Il y a moins de poussière que la veille car la piste a été arrosée par des camions citernes.

Au bout de 10 km, nous atteignons la douane argentine. Nous commençons à connaître les formalités : guichet 1, puis 2, puis 3 puis passage à la douane chilienne très proche cette fois. Les douaniers ne s’intéressent pas trop à nos bicyclettes mais au contenu des sacoches car il est interdit de rentrer au Chili avec des fruits, des légumes, de la viande, du fromage…Tout cela prend un peu de temps.

En fin de matinée, nous descendons vers Curarrehue, après avoir franchi le col à 1207m d’altitude. Nous retrouvons une superbe route goudronnée côté chilien, avec piste cyclable ! Petite pause photo au bord du lac Quillelhue. Nous voici sur la routes des 7 lacs chiliens. Quelle belle descente ! Nous pouvons dépasser les voitures qui ne peuvent pas rouler à plus de 30 km/h dans les virages en épingles, type Alpe d’Huez.

Nous décidons de nous arrêter à 10 km du sommet dans un petit restaurant mapuche au bord de la route. C’est ouvert mais il faut aller chercher l’aubergiste qui travaille dans son jardin. Pause bien agréable avec le menu unique : poulet grillé, frites, salade, bière. L’accueil est très chaleureux et nous échangeons sur la situation des populations mapuches au Chili. Nous apprenons qu’à l’occasion de la venue du Pape au Chili (les jours précédents), les mapuches ont été accusés d’avoir mis le feu à des églises, ce qui permet de justifier la répression.


Nous poursuivons notre descente jusqu’à l’entrée du village de Curarrehue. Installation dans un agro-camping au bord du rio Trancura. Nous sommes les seuls clients et nous ne regretterons pas notre halte dans ce beau coin. C’est un voisin qui nous donne l’autorisation de nous installer car la propriétaire s’est absentée.

Nous décidons de nous faire un asado. Le village n’est pas loin et nous pouvons trouver de délicieuses petites saucisses pimentées et un morceau de « vache locale » à faire griller.

Nous faisons connaissance de Mariana, la propriétaire, en début de soirée. Elle est mapuche et fière de l’être et ne manque pas d’énergie. Elle s’occupe seule de sa petite ferme et du camping. Elle fera partie de ces belles rencontres qui ont rendu notre voyage si riche.

Menace d’orage en début de nuit mais il ne tombera finalement que quelques gouttes. Nous apprendrons par Matias et Juliana, qui ont poursuivi leur route jusqu’à Pucon, qu’un très violent orage (tormenta)) s’est abattu sur cette ville le même soir. Nous nous féliciterons de nous être arrêtés à Curarrehue.
 


Lever du jour sur le volcan Lanin
Lever du jour sur le volcan Lanin
Les derniers km de piste vers le paso Mamuil-Malal
Les derniers km de piste vers le paso Mamuil-Malal
Au revoir l'Argentine
Au revoir l'Argentine
Section 12
Descente vers Curarrehue
Descente vers Curarrehue
Lac Quillelhue
Lac Quillelhue
Section 12
Accueil chaleureux d'une famille voisine du camping
Accueil chaleureux d'une famille voisine du camping
Camping au bord du rio Trancura
Camping au bord du rio Trancura
Repas du soir amélioré avec asado
Repas du soir amélioré avec asado
Le tiuque réveil-matin
Le tiuque réveil-matin
Au-revoir Marianna.
Au-revoir Marianna.
Commentaires

Now in shop

Carnets d'Aventures N°52