Tour péninsule du Yucatan, Mexique Vue d'ensemble

(réalisé) (partager)
Tour improvisé de la péninsule du Yucatan au Mexique, pas de loin de 1500 kilomètres en 25 jours (on a bien sur débranché le gps et rangé la montre, c'est approximatif !).
De très belles portions à faire absolument à vélo, d'autres à faire en bus (liaison sur de grosses routes), et encore d'autres incursions à pied s’imprégner de la magie des lieux et des locaux !
Tout ça dans la jungle, la chaleur, les singes (serpents araignés jaguars et consorts), on y parle espagnol et maya !!!
S'y rendre de manière douce : C'est possible en bus Précisions : Depuis Mexico DF, pas de problème pour mettre les vélo dans le bus (parfois avec supplément). De france, à la rame ?
vélo de randonnée
Quand : 01/09/14
Durée : 25 jours
Distance totale : 1638.6km
(dont 1532.9km réalisés)
Carnet créé par YvesB le 05 oct. 2015
modifié le 09 oct. 2015
3701 lecteur(s)
(4 personnes aiment ce carnet)

Le topo : Réserve Biosphère de Calakmul (mise à jour : 09 oct. 2015)

Description :

A pied, trop long, en vélo ça fait beaucoup 30km aller, marcher dans les pyramides, 30 km retour.
Le stop marche très bien par contre...

Le compte-rendu : Réserve Biosphère de Calakmul (mise à jour : 09 oct. 2015)

Calakmul, la nature sous l embleme du Jaguar (prononce "RAGOUAR" a la mexicana). Patrimoine mondial de l UNESCO.

La plus grande foret tropicale de la peninsule du Yucatan (Campeche, Yucatan, Quintana Roo, Guatemala, Belize) qui heberge une grande diversite de faune, de flore et egalement de nombreux sites archeologiques mayas de l epoque classique (Calakmul, Becan, Balakan, Xpuril, Hormigero, etc...). Les especes phares sont les felins: Il y en a 5 sur les 8 presents au Mexique: le juaguar, le puma, le tigrillo, le leoncillo, l ocelote. 92 mammiferes au total (dont 45 chauves-souris¡)

Nous passons donc vers 13h vendredi la barriere au kilometre 0... pour une vingtaine de bornes vers le lieu ou nous pourrons camper en securite. La route est bordee d arbres ce qui nous ombrage et nous raffraichit. Il y a plein de bruits, des animaux qui s enfuient a notre arrivee. Au kilometre 20, se trouve l entree du parc. Nous sommes accueillis par 3 personnes ... on est un peu rince par la chaleur. Le bivouac est tres sympa et il n y a personne d autre. Nos affaires dechargees, nous allons visiter le petit musee  du site et profitons de notre arrivee tot pour se promener autour du camp. Nous sommes emerveilles par le balet des toucans avec leur grand bec multicolor, la bataille de jeunes coatis (sorte de blaireau), les arbres, les chemins de fournis enormes, les papillons toujours colores... Nous sympathisons avec les gardiens du lieu qui nous donnent des conseils pour le lendemain, pour voir tel ou tel animal...

La soiree est courte avec la nuit qui tombe tot et nous en profitons pour  nous coucher tot. Demain nous voulons voir le site archeologique qui se trouve a 40 km de la, revenir au campement et peut ètre avoir une chance de voir des singes et des felins en  visitant une zone zumide a 7 km.

Les sacs bien fermes et une couleuvre eloignee nous nous couchons. De la tente nous observons des lucioles... Il y a beaucoup de bruit, des sons d animaux... "T· as entendu? Qu est ce que c est? un grillon, une chouette, une grenouille?" Des sons vraiment bizarres.... des centaines d yeux nous regardent peut etre? Nous dormons d un sommeil profond tout de meme...

Leve tot pour avoir le temps de profiter, nous enfourchons nos velos et nos frontales. Nous sommes attentifs, peut ètre dans les lueurs de la lampes pourrons-nous voir 1 jaguar. |( lecon de survie donnee par le garde sur la question de Yves: si vous croisez un jaguar? j espere que se ne sera pas une mere et son petit... avec vos velos vous irez probablement plus vite que lui...)| Myrtille n est pas inquiete, elle pense qu on a autant de chance de voir un jaguar que de gagner au loto sans jouer. Nous roulons donc de nuit, c est surprenant. Il fait presque frais... sensation que nous ne ressentons plus depuis Hierve el Agua (Oaxaca). L entree du chemin trouve, nous commencons nos investigations prets a degainer les jumelles. Le jour se leve... c est calme. beaucoup trop calme. Rien. Nous nous consolons a la vue de 2 herons tigres, 1 tricolor et une poule d eau... quand soudain la cime des arbres bougent au loin... des singes... nous observons donc furtivement les singes araignes (monos arañas) se nourrirent. Les singes partis nous reprenons la route en reflechissant a notre petite ruse: nous allons faire du velo stop... peut ètre cela nous evitera 80 km de velo aujourd hui pour notre jour de repos... meme pas 10 min plus tard, nous sommes rejoints par les ouvriers qui refond la route au kilometre 50. Ils chargent nos velos, Yves monte dans la benne avec les ouvriers et les barrils de goudron, Myrtille devant avec les 2 chefs. Pendant que les personnes dans la benne sont concentres sur les branches basses de la route, Nous discutons voyage, cuisine et animaux sauvages a l avant. Myrtille, bien qu ayant fait des progres, parle toujours un espagnole approximatif ... un melange d italien-espagnole mais elle se fait comprendre. 20 minutes plus tard et 20 kilometres economises pour nos jambes nous reprenons nos velos et filons vers les temples de Calakmul que nous atteignons rapidement. Le site a ouvert pour nous. Nous sommes les premiers a penetrer... Nous decouvrons une cite immense et 2 grandes pyramides qui nous permettent de voir le paysage d en haut... autour tout est vert, il n y a que des arbres. On ne voit pas la federale a 60 km. Il n y a plus de villages. plus de traces humaines....

A midi nous nous reposons dans ce site magnifique. Puis vers 14h nous repartons... D abord tout va bien, 10 km, 20 km, 30 km... les derniers kilometres se font sentir... il fait chaud... l arrivee a notre tente est agreable. Les toucans sont toujours la. Nous profitons encore de cette ambiance de nature sauvage... de ses bruits, du vent dans les branches, de la tranquilite...

Demain dimanche nous repartirons pour ralier, en 2 j peut ètre, la ville de Chetumal par la carretera federale.
Section précédente Section suivante
Commentaires