Nouvelle Zélande, l'île du sud en vélo et en trichant

(réalisé) share(partager)
Un tour de l'île du sud, en mode "on va pas se faire du mal non plus": donc en pédalant, certes, mais en trichant aussi avec les transports en communs!
vélo de randonnée / randonnée/trek
Quand : 1/10/16
Durée : 30 jours
Distance totale : 1185.9km Dénivelées : +11476m / -11768m
Alti min/max : 0m/1073m
Carnet créé par laurenceb le 17 Jan 2016
modifié le 08 Mar 2016
7189 lecteur(s) - 47
Vue d'ensemble

Le topo : J4 Sounds - Pelorus bridge (mise à jour : 25 Jan 2016)

Distance section : 51.1km Dénivelées section : +855m / -815m
Section Alti min/max : 5m/156m

Description :

Retour depuis Onahau bay jusqu'au continent, va t'on dire. Toujours aussi montagne russe qu'à l'aller, comme profil.
Ensuite profil plus ou moins plat à l'exception d'une ou deux buttes jusqu'à Pelorus Bridge. superbe camping du DOC au milieu de la forêt
50km D+540m D-530m
carte

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J4 Sounds - Pelorus bridge (mise à jour : 25 Jan 2016)

Après le déluge toute la nuit, à entendre des trombes d'eau s'abattre sur ma vaillante petite tente ... surprise! Impeccable ciel bleu ce matin!
Je saute de mon duvet et me précipite pour une petite rando d'une heure autour du camping.
J4 Sounds - Pelorus bridge
Il y a un sentier très classique qui passe juste là, le Queen Charlotte Track qui se fait en 4 jours je crois. Sans doute mythique, mais les randonneurs vus au camping s'étaient fait quand même bien rincer.
faut pas rigoler avec les moules ici, c'est pas nous qui les mangeons, c'est elles qui nous mangent!!!
faut pas rigoler avec les moules ici, c'est pas nous qui les mangeons, c'est elles qui nous mangent!!!
Toujours la même végétation. A la Réunion on s'extasie dès qu'on voit une fougère arborescente, là on ne les remarque même plus!
J4 Sounds - Pelorus bridge
J4 Sounds - Pelorus bridge
oh, tiens, une fougère! on dirait le nouveau drapeau néo-zélandais!
oh, tiens, une fougère! on dirait le nouveau drapeau néo-zélandais!
on ne dirait pas qu'il va pleuvoir dans moins d'une heure, pourtant ...si!
on ne dirait pas qu'il va pleuvoir dans moins d'une heure, pourtant ...si!
Bon c'est pas tout ça, mais j'habite pas ici, moi! La descente sur piste de la veille se transforme en montée, et je dois refaire en sens inverse toutes les montagnes russes de la veille. Le tout sous la pluie. Gasp. Enfin, plus de peur que de mal, au final, j'ai survécu!
Je décrète donc que j'ai mérité plus qu'un bout de sandwich sous la pluie, ça tombe bien, mon étape de midi c'est Havelock "capital city o the green shell mussel", soit la capitale de la moule à coquille verte. Oui, môssieur!
c'est la première fois de ma vie que je fais une photo du plat que je mange, j'ai honte, bientôt j'aurais une perche à selfie si la déchéance continue! Mais là ça s'imposait parce que c'est quand même le format compétition.
c'est la première fois de ma vie que je fais une photo du plat que je mange, j'ai honte, bientôt j'aurais une perche à selfie si la déchéance continue! Mais là ça s'imposait parce que c'est quand même le format compétition.
Dûment rassasiée, je repars un peu alourdie, mais je ne vais pas très loin. Pelorus Bridge, mon étape du soir, est un des lieux où furent tournés les Hobbits. Et ça croye moi vous ne risquez pas de l'ignorer! Les "Hobbits scenery" sont même indiqués sur les Kiwi Maps, avec un petit logo spécial!
C'est aussi un endroit fantastique, où coule une rivière assez impressionnante du fait des pluies (il paraît que normalement l'eau est super transparente, mais là ...non!) et où encore une fois on peut faire une super ballade en forêt tropicale, ce que je fais ù la tombée de la nuit. Il y a une super ambiance assez fantasmagorique, entre les épiphytes, fougères et mousses qui poussent partout.
le lieu est habité par une colonie de chauve-souris en déclin, et le DOC s'attaque donc à leurs prédateurs, à savoir notamment les rats. Il y a des pièges par dizaines voire centaines dans la forêt
le lieu est habité par une colonie de chauve-souris en déclin, et le DOC s'attaque donc à leurs prédateurs, à savoir notamment les rats. Il y a des pièges par dizaines voire centaines dans la forêt
Commentaires
share posté le 25 Jan 2016
Mikko
Hi! Once in a while few lines in english, please. You have international readers. Bon voyage!
Invité (utilisateur non inscrit)
share posté le 25 Jan 2016
Youyoute
il est extra ton récit ! La suite, la suite !:)
Invité (utilisateur non inscrit)
share posté le 02 Mar 2016
BiliV
Sans dec... C'te moule !
Invité (utilisateur non inscrit)

Now in shop

Actuellement en kiosque
Carnets d'Aventures N°51
Prochain numéro
(CA #52) :
fin juin 2018