Nouvelle Zélande, l'île du sud en vélo et en trichant

(réalisé) (partager)
Un tour de l'île du sud, en mode "on va pas se faire du mal non plus": donc en pédalant, certes, mais en trichant aussi avec les transports en communs!
vélo de randonnée / randonnée/trek
Quand : 10/01/16
Durée : 30 jours
Distance totale : 1185.9km
Carnet créé par laurenceb le 17 janv. 2016
modifié le 08 mars 2016
6991 lecteur(s)
(42 personnes aiment ce carnet)
Vue d'ensemble

Le topo : J23 Kaka point - Taieri beach (mise à jour : 18 févr. 2016)

Distance section : 75.4km

Description :

journée super roulante, avec quand même un peu de vallonement, jusqu'à Waihola, où commence une montée assez sévère
superbe descente jusqu'à la mer
75km  D+ 650m  D- 650m

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J23 Kaka point - Taieri beach (mise à jour : 18 févr. 2016)

assez beau temps ce matin mais il semble faire plus frais, ouf!!!!
Ca commence par une belle route le long de la mer, un régal.
Ensuite on s'en éloigne et cela devient un poil moins joli, par contre c'est super roulant.
On revient à la civilisation, Balclutha est une assez grande agglomération (pour le sud de la NZ)
La route est assez jolie mais sans non plus offrir l'extase à chaque sommet de côte, car il y a quand même quelques côtes, il ne faut pas perdre l'entraînement!!!
Par contre passé Waihola, on laisse la route principale, assez passante, pour une route plus petite, plus jolie, plus calme...
forcément il y avait un piège... 
D'abord il se met à pleuvoir des seaux, mais alors vraiment quelque chose de magnifique. Coup de chance il y  a une superbe aire de pique nique idyllique et avec un abri juse à la sortie du village et avant la montée. On attend donc une grosse heure que ça passe.
Puis il y a 400m à monter, et ça monte méchamment raide. Heureusement il y a un replat au bout de 200m, sauf qu'on croit alors à la victoire car il ressemble furieusement, quand on y arrive, à un sommet. Il n'en est rien, et ça continue, comme on s'en aperçoit bien vite...
"I hate those moments when I can see my future3 comme dit Karol. Car le futur est pentu!
Mais la récompense est à la hauteur: jolie vue sur la mer et surtout une descente grisante en paliers, vraiment ludique.
Arrivés à la cote, il ne pleut plus, et même il fait beau!
On va au camping et en attendant que le sol sèche on va se rincer dans la mer, à peine plus salée que nous. Après une telle journée, on a de quoi faire fuir les dauphins les plus téméraires!!!
La plage est superbe, l'eau bien fraîche, il y a de bonnes vagues et même un gars qui entraîne son trotteur sur la plage. Le cheval semble d'ailleurs se régaler autant que nous!
Section précédente Section suivante
Commentaires