Nouvelle Zélande, l'île du sud en vélo et en trichant

(réalisé) share(partager)
Un tour de l'île du sud, en mode "on va pas se faire du mal non plus": donc en pédalant, certes, mais en trichant aussi avec les transports en communs!
vélo de randonnée / randonnée/trek
Quand : 10/01/16
Durée : 30 jours
Distance totale : 1185.9km
Carnet créé par laurenceb le 17 janv. 2016
modifié le 08 mars 2016
7074 lecteur(s) - 46
Vue d'ensemble

Le topo : J17: Mavora lakes - Clifden (mise à jour : 07 févr. 2016)

Distance section : 112.4km

Description :

très bonne piste roulante et légèrement descendante au début sur 35km
Excellente route de liaison vers la route South Scenic Route
Pas trop de passage sur la South Scenic Route
Aucun service ni camping jusqu'à Tuatapere, soit 70 km au sud de Manipouri
115 km dont 35 sur piste,  D+ 560m  D- 820m

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J17: Mavora lakes - Clifden (mise à jour : 07 févr. 2016)

les pauvres moutons, ils doivent se cailler à se faire dépouiller de leur laine pour nous faire des habits!
les pauvres moutons, ils doivent se cailler à se faire dépouiller de leur laine pour nous faire des habits!
Au bout de 35 km de piste, je suis quand même super contente de retrouver la route, car avec les cailloux qui partent sous les roues, c'est bien plus pénible.
Du coup je me sens pousser des ailes, d'autant plus que j'ai vent de dos (comme quoi, tout arrive)
Je décide donc, au lieu d'aller vers Fjorland où je pourrais faire une visite en bateau, de continuer vers le sud. Seul hic, le prochain camping est à 70 km, soit une journée de 115 km en perspective. Mais bon, je sens que j'ai la forme, alors je me dis, allons y...
Précipitation, présomption, pas de préparation: les ingrédients pour une bonne journée de galère sont réunis me dis-je. En y allant quand même.
brume matinale sur Mavora Lake, il ne fait pas super chaud au petit déjeuner...
brume matinale sur Mavora Lake, il ne fait pas super chaud au petit déjeuner...
ambiance tout à fait différente de la veille, mais les lacs sont toujours aussi beaux. On discute un peu pouis on prend la route. Les deux Anglais bifurquent pour revenir vers Queenstown, moi je continue vers l'ouest, ou le sud, je ne sais pas encore
paysage moutonnant et verdoyant
paysage moutonnant et verdoyant
le premier tronçon est nickel, c'est plutôt descendantt mais valloné de façon rigolote. J'avance super bien je suis contente.
Les choses se gâtent en arrivant à la route principale, la Southern Scenic Route, car le vent a tourné, et maintenant je l'ai de face....
je sais pas comment s'appelle ce palmier bizarre, mais en général on le trouve dans les zones pas trop pluvieuses
je sais pas comment s'appelle ce palmier bizarre, mais en général on le trouve dans les zones pas trop pluvieuses
bon donc ça devient moins facile. Ca devient même franchement long. Sans trop m'attarder sur les détails, je commence quand même à ne plus trop supporter ma selle...
Heureusement, pour varier un peu les plaisirs, il se met à pleuvoir.
Bref... j'arrive au premier camping, à Clifden suspension bridge, super crevée, au terme de 9h de pédalage forcené...
Je n'ai plus grand chose à manger car tout ceci est donc vraiment improvisé. Ca tombe bien je suis trop crevée pour manger et il fait froid. Avant 21h je suis dans mon duvet!
J17: Mavora lakes - Clifden
c'est toujours déprimant les graminées, car elles montrent bien le sens du vent...
c'est toujours déprimant les graminées, car elles montrent bien le sens du vent...
le Graal!!! je suis arrivée!!! les ingénieurs et autres architectes remarqueront peut-être un détail amusant sur ce pont qui le rend assez rare. Les autres s'en moquent sans doute éperduement
le Graal!!! je suis arrivée!!! les ingénieurs et autres architectes remarqueront peut-être un détail amusant sur ce pont qui le rend assez rare. Les autres s'en moquent sans doute éperduement
Section précédente Section suivante
Commentaires
share posté le 07 févr. 2016

jeanpatriceveilhan
Etourneau
(98 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Merde alors, ça s'arrête là alors qu'il reste encore 13 jours! Il faudra que je revienne quand le carnet aura avancé!
En tout cas, j'en ai pris beaucoup de plaisir à la lecture:
— déjà parce que ça m'a rappelé le plaisir que j'ai eu à chacun de mes 3 voyages en NZ
— et aussi parce que chaque ligne est truffée d'humour... et que ça, ça sublime un paysage un peu grisailloux mieux que tout le reste! Bravo et merci pour ton style.

Actuellement en kiosque

Carnets #49

Carnets d'Aventures N°49

Sommaire détaillé

COMMANDER, S'ABONNER

Points de vente

Prochain numéro
(CA #50) :
fin décembre 2017