Tour de l'ouest de la Bretagne en tandem

(réalisé) (partager)
Tour de l'ouest de la Bretagne ; 1200km en tandem, accompagnés de notre fidèle remorque, en empruntant les petites routes, voies vertes, chemins et... quelques sentiers. Nuits passées en bivouac la plupart du temps. Les topos de chaque section sont aléatoires.
tandem
Quand : 19/06/17
Durée : 18 jours
Distance totale : 840.5km
Carnet créé par LucFlo le 09 juil.
modifié le 05 août
114 lecteur(s) - 19
Vue d'ensemble

Le topo : Section 15 (mise à jour : 05 août)

Distance section : 31.1km

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 15 (mise à jour : 05 août)

Mardi 4

Temps lumineux et doux ce matin. Comme à notre habitude, nous décollons peu avant 11 heures. La campagne bretonne est la même qu’hier : des maisons et des fermes isolées et un réseau de petites routes très développé. Au bout de 14km, l’éclatement du pneu arrière du tandem gonflé à la pression maxi prévue  nous scotche sur place dans la traversée d’un hameau. Pose d’une grosse rustine, suivie d’un gonflage interrompu par l’arrachage de l’obus de valve, avant de m’apercevoir que la tringle du pneu s’est déchirée sur presque 10cm, entraînant l’éclatement de la chambre… J’avais bien prévu un pneu de secours, plié dans le fond de la remorque... mais attaché à rien, nous l’avons perdu il y a quelques jours…  

Nous demandons à un habitant où pouvons-nous trouver un vélociste ? Il nous indique qu’un marchand de vélos est installé à PLAINTEL , distant d’au moins dix kilomètres. Nous poussons notre ensemble sur un bon kilomètre, avant de sonner chez l’habitant, au CHENETEL, dans le but de déposer le barda dont nous n’avons pas besoin pour aller acheter un pneu dans sa grange. Particulièrement aimable, il nous propose de nous emmener à PLAINTEL, et c’est en voiture que nous nous y rendons. Il est midi passé et nous lui demandons de nous déposer au restaurant Le Sebastopol à proximité du vélociste, où nous pouvons  nous restaurer, copieusement pour  12 euros, comprenant buffet d’entrées, plat (moules frites), fromage, dessert, café, et une bouteille d’eau minérale…

A 14h00, nous nous rendons au magasin, et nous achetons deux pneus plus fiables.  Nous avons à nouveau à faire avec des personnes dévouées : le vélociste demande à son père s’il veut bien nous reconduire en voiture, ce qu’il accepte bien gentiment qui nous arrange bien !

Au retour, au moment du gonflage d’une chambre neuve, l’obus de valve est à nouveau expulsé ! Le souci provient de la pompe. Je gonfle la dernière chambre dont je dispose précautionneusement pour éviter de détruire la valve… Acheter d’urgence une pompe !


Nous repartons vers 15h, il fait bien chaud. Nous quémandons un peu d’eau à un habitant, qui nous offre une bouteille d’eau minérale à la température de sa cave. La suite du chemin, c’est la Rigole d’Hilvern, sentier sablonneux, sinueux, toujours bien ombragé, très agréable, qui longe, sans jamais monter ni descendre, sur 63 kilomètres, un canal d’alimentation au canal fluvial de Nantes à Brest. Au bout d’une quarantaine de kilomètres, nous décidons de planter la tente sur le bord du chemin sur 2 m² de terrain plat, n’ayant pas trouvé mieux ailleurs. Nous ne verrons personne de la soirée.

82km 5h30 650m D+

Tout est dit.
Tout est dit.
Section précédente Section suivante
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°49

Sommaire détaillé

COMMANDER, S'ABONNER

Points de vente

Prochain numéro
(CA #50) :
fin décembre 2017