SupervagabondS en Laponie Suédoise Vue d'ensemble

(réalisé) (partager)
7 semaines en canoë, en autonomie complète, au dessus du cercle polaire arctique.

On avait prévu une grande boucle qui s'est avérée impossible à réaliser.

Notre autonomie était prévue pour 3 mois.

On s'est contentés de la plus belle portion : un aller-retour au milieu des parcs nationaux Suédois avec 6 portages à effectuer.

Le film de ce voyage est visible ici :

https://www.facebook.com/SupervagabondS-en-Scandinavie-1701078950151253/

téléchargeable ici :

https://drive.google.com/file/d/0B-aXDjTAqfaUb1hXMUxPdnU5Tlk/view?usp=sharing
canoë
Quand : 15/06/16
Durée : 56 jours
Distance totale : 2162.7km
Carnet créé par SupervagabondS le 31 août 2016
modifié le 28 avr.
3336 lecteur(s)
(120 personnes aiment ce carnet)

Coup de coeur !

Le topo : 20eme Navigation / 10 Août (mise à jour : 14 oct. 2016)

Distance section : 32km

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : 20eme Navigation / 10 Août (mise à jour : 14 oct. 2016)

33 km et c'est terminé, on plie bagages et le bilan reste mitigé : 20 navigations sur 49 jours de canoë et pas une seule douche en 7 semaines.

On pensait naviguer un jour sur deux et se laver régulièrement.

Trois mois de nourriture explosée en 7 semaines dont 6,4 kilos de chocolat noir !

On est vraiment contents de rentrer, à ce stade c'est dans cette seule pensée que l'on trouve l’énergie de la détermination pour avancer. 

On aura mis 15 jours pour revenir du fond du l'Akkajaure et plus d'un mois pour y aller.


Le dernier chargement c'est toujours émouvant.
Le dernier chargement c'est toujours émouvant.
On sait que c'est la dernière fois que l'on suit cette organisation entamée 8 semaines auparavant.
On sait que c'est la dernière fois que l'on suit cette organisation entamée 8 semaines auparavant.
On décolle sans le moindre bruit, après avoir attendu 3 jours un temps adéquate.
Mon coude abîmé après une chute sur des rochers, 5 jours auparavant, ne me permets plus vraiment de discuter des heures contre le vent.
On décolle sans le moindre bruit, après avoir attendu 3 jours un temps adéquate. Mon coude abîmé après une chute sur des rochers, 5 jours auparavant, ne me permets plus vraiment de discuter des heures contre le vent.
Il est temps de rentrer, on pue et ca deviens irritant de ne pas pouvoir se laver.
Il est temps de rentrer, on pue et ca deviens irritant de ne pas pouvoir se laver.
Bien sur, le vent se lèvera contre nous et le mental fera son boulot facilement : au bout de cette navigation se trouve la voiture.
Bien sur, le vent se lèvera contre nous et le mental fera son boulot facilement : au bout de cette navigation se trouve la voiture.
On sait qu'on va tout charger et prendre la route direct. On est prêts pour cette transition abrupte. Sur le ponton on croisera deux suédois curieux et qui nous apprendrons que deux ans auparavant , à la même époque, il neigeait ici..... Nous qui pensions avoir eu des conditions difficiles.
On sait qu'on va tout charger et prendre la route direct. On est prêts pour cette transition abrupte. Sur le ponton on croisera deux suédois curieux et qui nous apprendrons que deux ans auparavant , à la même époque, il neigeait ici..... Nous qui pensions avoir eu des conditions difficiles.
On fera 600 km avant de faire bivouac, dans une nuit qui n'avait plus rien d'une illusion.
Sans avoir l'impression de fuir, on savait juste que l'on avait plus rien à faire ici.
Tous les fruitiers de notre jardin n'attendaient que notre retour !
On fera 600 km avant de faire bivouac, dans une nuit qui n'avait plus rien d'une illusion. Sans avoir l'impression de fuir, on savait juste que l'on avait plus rien à faire ici. Tous les fruitiers de notre jardin n'attendaient que notre retour !
Le dernier que l'on a vu, en bord de route, on lui scandait "bye bye baby" ! Tout en lui envoyant des bisous du bout des doigts.
Le dernier que l'on a vu, en bord de route, on lui scandait "bye bye baby" ! Tout en lui envoyant des bisous du bout des doigts.
Sur le chemin du retour, à quelques heures d'intervalle, en voiture, on a croisé 2 ours qui traversaient la route ! C’était l'euphorie et incroyable, surtout un, qui a attendu d’être dans la lumière des phares pour s’éclipser dans la foret, on aurait pu compter ses poils ! 
On n'est jamais prêts à filmer un pareil moment, alors on a tout de même fait une image du seul ours qui s'est laissé filmé !
Sur le chemin du retour, à quelques heures d'intervalle, en voiture, on a croisé 2 ours qui traversaient la route ! C’était l'euphorie et incroyable, surtout un, qui a attendu d’être dans la lumière des phares pour s’éclipser dans la foret, on aurait pu compter ses poils ! On n'est jamais prêts à filmer un pareil moment, alors on a tout de même fait une image du seul ours qui s'est laissé filmé !
Section précédente Section suivante
Commentaires