l'Europe du Nord en vélo et en trichant

(réalisé) share(partager)
traversée de l'Europe du Nord en vélo: Irlande, Royaume-Uni, Belgique, Hollande, Allemagne, Danemark, Norvège.
Cycling across Northern Europe: Irlande, United Kingdom, Belgium, Netherlands, Germany, Denmark, Norway
vélo de randonnée / randonnée/trek
Quand : 06/05/16
Durée : 120 jours
Distance totale : 5918.8km
Carnet créé par laurenceb le 06 mai 2016
modifié le 07 mars
7851 lecteur(s) - 36
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : bilan (mise à jour : 07 mars)

le bilan...
- 6845 km
- dénivelé / height difference: 53400 m
- 481h
bilan
L'Irlande:
du 6 au 31 mai
L'Irlande au printemps c'est superbe, des fleurs partout, encore assez peu de trafic. Les Irlandais sont super sympas, dès qu'on veut avoir des amis, il suffit d'entrer dans un pub! Après, vu l'accent, des fois on ne sait pas s'ils parlent anglais ou gaélique, mais ils sont sympas!
C'est valloné, et ça peut monter super raide, les pires pentes que j'ai eu de tout le voyage. Mais ça ne monte jamais bien longtemps.
C'est plus cher que la France dans l'ensemble (à part les bières). Le camping sauvage est compliqué car tout est clôturé. Mais a priori ce n'es pas interdit. Juste impossible!
LE défaut de l'Irlande, c'est les conducteurs. Comme la Nouvelle-Zélande et le Royaume Uni d'ailleurs. Ca doit rendre con de rouler à gauche. Non sérieusement, ils ne savent pas conduire avec des vélos, et c'est vraiment flippant. Ca va mieux surles toutes petites routes, mais dès qu'on est sur des axes un peu passants, c'est comme si les automobilistes en voulaient au rares cyclistes et voulaient le leur faire sentir.
Néanmoins j'ai vraiment adoré ce pays (et les gens) (quand ils ne sont pas au volant). Je recommande chaudement pour un voyage vélo, car les distances sont petites et il y a mille choses à voir, que ça soit la nature ou les villes et villages. Et la culture pubs, c'est quand même une grande invention!
bilan
Le Royaume Uni
Le Pays de Galles c'est vraiment super chouette, même si ça claque un peu niveau dénivelé. je regrette de ne pas y avoir passé plus de temps.
Jusqu'à Oxford c'est bien sympa et l'entrée dans Londres, un peu labyrinhe est très curieuse. Le système de voies cyclables anglaises m'a bien rendue folle, des détours insensés, pas très roulant, dur pour le vélo et la cycliste du fait de l'omniprésence de terre, sable, eau, végétation en folie
Lees Anglais respectent aussi peu les vélos que les Irlandais, il est impératif de ne prendre que des routes à faible trafic.

LA BELGIQUE
L'autre pays du vélo! C'est parfait au niveau des infrastructures vélo, comme en Hollande. Par contre c'est tout petit, on éternue et paf, on est sortis du pays!

LA HOLLANDE
Le pays du vélo! Parfait, forcément parfait. C'est vraiment le paradis pour pédaler en sécurité. En plus c'est plat, mais par contre il ne faut pas minimiser l'impact du vent qui peut totalement changer la donne. Tout est cultivé, planté, clôturé. Camping sauvage très compliqué et les campings le long de la côte sont cauchemardesques et hors de prix, chercher plutôt les mini-campings. jolies villes et super villages, bonne bouffe, pas très cher.

L'ALLEMAGNE
bin c'est toujours plat. Je commence à me dire qu'en fait je préfère les coins vallonés. Très bonnes pistes cyclables et des conducteurs en général très respectueux des vélos. Des jolies villes, belle atmosphère industrialo-bucolique le long de l'Elbe. Pas très cher au final comme pays, comme la France je dirais

DANEMARK:
toujours plat!!! mais le vent compense. Très beaux paysages le long de la côte avec des dunes, des phares, de beaux villages et du bon fromage (ah oui, ça compte pas, dans les paysages). L'Euroroute est un itinéraire farceur, avec zéro trafic certes mais des revêtements (ou l'absence de revêtement) pas roulants. Super système de shelters gratuits pour bivouaquer: l'appli à avoir s'appelle Shleter, et c'est indispensable! Un poil plus cher déjà en termes de coûts de nourriture etc

NORVEGE:
ah, enfin des montées! des descentes! des virages! Les bémols de la Norvège: une météo caractérielle et un coût non négligeable. Les plus: tout le reste! J'ai adoré! Sur les environ 2300 km que j'ai fait, tout était beau, je ne me suis (presque) jamais ennuyée. Les routes sont nickel avec des pentes parfaites pour monter sans se défoncer les cuisses. Les conduteurs sont charmants (bon, on n'est jamais à l'abri d'un touriste anglais ou irlandais, cf sections correspondantes...). J'ai été contente d'arriver aux Lofoten après le 15 août quand c'était moins la folie touristique et continuer vers le Cap Nord alors que le trafic avait bien baisssé. Sympa aussi de sentir et voir l'arrivée de l'automne en Laponie. Bref: inoubliable!

L'aventure continue au soleil avec mon nouveau carnet de voyage méditerranéo-hivernal: http://www.expemag.com/carnet/velo-hivernal-en-crete

Section précédente
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets #49

Carnets d'Aventures N°49

Sommaire détaillé

COMMANDER, S'ABONNER

Points de vente

Prochain numéro
(CA #50) :
fin décembre 2017