l'Europe du Nord en vélo et en trichant (partager) Vue d'ensemble

traversée de l'Europe du Nord en vélo: Irlande, Royaume-Uni, Belgique, Hollande, Allemagne, Danemark, Norvège.
Cycling across Northern Europe: Irlande, United Kingdom, Belgium, Netherlands, Germany, Denmark, Norway
vélo de randonnée / randonnée/trek
(réalisé) Quand : 06/05/16 Durée : 120.0 jours
Carnet créé par laurenceb le 06 mai 2016 modifié le 07 mars
7761 lecteur(s)
(29 personnes aiment ce carnet)

Le topo : Section 17 (mise à jour : 29 mai 2016)

Description :

petite et magnifique journée à travers des paysages très variés
small but superb day with ever changing lanscapes

59km 3h45

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 17 (mise à jour : 29 mai 2016)

Météo médiocre annoncée, mais sans doute moins catastrophique. Je pars avec une belle averse puis j'ai un assez beau temps. Pause café à Louisburg, nommé ainsi par les Anglais en souvenir d'une victoire contre les Français au Canada. Ah les éternelles guéguerres de noms entre la perfide Albion et les Français!De là je pars plein sud. Je suis bénie niveau météo il pleut, mais juste à quelques km de moi.
Cela ne dure pas. J'arrive au Doolough (le lac noir) quand le ciel me tombe sur la tête. Une vraie bonne douche! Ca renforce le coté austère (déjà bien prononcé) des lieux. Là, ça devient vraiment inhospitalier.
Mais même sous le déluge, les Irlandais restent des gens d'une incroyable sympathie. Et c'est ainsi que je me retrouve à discuter avec un randonneur de la Grande Famine, sous des trombes d'eau. A savoir que dans cette vallée pas franchement hospitalière, 600 personnes sont mortes de froid, de faim et de fatigue lors d'une seule et unique journée de Mars. Elles allaient chercher de l'aide, ce qui supposait un recensement, mais cete aide leur avait été proposée de l'autre coté de la montagne. Du coup les lieux en deviennent encore plus sinistres.
Le pire dans cette tragédie, qui a coûté la vie d'un million d'Irlandais sur les 8 de l'époque, c'est que penant tout ce temps, l'Irlande exportait de grandes quantités de nourriture. Les Anglais, qui dominaient le pays, croyaient aux vertu du libre échange et du non-interventionnisme, et tout en continuant à percevoir des impôts du pays, n'ont pas organisé d'intervention suffisante.
Suite à cela, le pays a connu une émigration massive dépassant largement le million, et l'Irlande n'a plus jamais été peuplée. Ce qui est cela dit peut-être une rretombée positive de cette tragédie, car la surpopulation des campagnes faisait que nombres d'exploitations étaient largement trop petites pour être viables.
Et c'est donc de tout cela que nous discutons tout en nous faisant doucher. C'est un peu décalé.
Là dessus je repars vers le sud et le "fjord" de Leenaun. Fjord qui n'en est pas un car il n'est pas d'origine glaciaire. Mais le terme étant vendeur, il est appelé ainsi localement. Très beau, au demeurant.
Le beau temps revient, et même le vent de dos, ce qui n'est qu'une demi bonne nouvelle car je dois remonter le fjord dans un premier temps pour refaire le même parcours dans l'autre sens!

the weather is only so-so today, so I'm only thinking of a rather small distance.
At the beginning, everything is all right. I go through Louisburg, named by the English in memory of a victory agains France in Canada. From there, I head south, and I'm pretty lucky because it does rain, bt a few km away from me...
Until it starts raining where I am! I've reach Doolough (the black lake) by then. The landscapes were alreaday stark, now it's really very austere. It's raining cats and dogs, and maybe even a few sheeps too.
Which is the prefect time to meet a talkative Irishman and start a little chat.
That's how we starting discussin the Great Famine, under heavy rain, in the middle of nowhere. A crazy tragedy by the way, especially since while 1 out of 8 millions Irish people were dying from the Famine, the country was exporting big amounts of food.
Anyway, after this I continue to the South until I reach the "fjord" of Leenaun. It's not a fjord actually because it as no glacier origin, but nobody really cares locally, so it's got the name.
Now it's sunny, and I even have back wind which is not a completely good news, as I'm just cycling up the fjord to then cycle it down on the other shore!
Je suis maintenant dans le Connemara et je suis désolée les francophones, mais non, vous n'allez pas y échapper. Ca fait deux semaines que j'ai cette chanson dans la tête (associée aux fins de soirées étudiantes à Toulouse, d'ailleurs), donc oui, je vais le faire. Je suis odieuse, je me déteste...
le lien...allez, craquez, cliquez....
https://www.youtube.com/watch?v=l11GyqVu_-o

Non? Les paroles, alors?
Terre brûlée au vent
Des landes de pierre,
Autour des lacs,
C'est pour les vivants
Un peu d'enfer,
Le Connemara.

Des nuages noirs
Qui viennent du nord
Colorent la terre,
Les lacs, les rivières :
C'est le décor
Du Connemara.

J'espère avoir bien réussi à vous metttre cette chanson dans la tête. Et croyez-en mon expérience: pas facile de s'en débarasser!
aller ...bonne journée!



Section précédente Section suivante
Commentaires