7 invités en ligne

A travers la Corse sur le GR20

A travers la Corse sur le GR20

(réalisé)
Et voilà, après un an de préparation, nous y sommes. Nous voici à la veille de notre déambulation du Sud au Nord à travers la Corse, sur le mythique GR20. Été 2021: tout est parti d’une proposition de mon neveu Maxime au retour de mon périple en bikepacking sur le Stevenson. Ça tombait bien car j’étais en pleine recherche d’un nouveau challenge. Le GR20 ne m’était pas inconnu, mais j’ai toujours estimé que c’était au-dessus de mes possibilités. Rendez-vous est donc pris pour fin juin/début juillet 2022.
randonnée/trek
Quand : 24/06/22
Durée : 12 jours
Distance globale : 166km
Dénivelées : +11053m / -11108m
Alti min/max : 233m/2567m
Carnet publié par La Lozère le 16 sept.
modifié le 16 sept.
587 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : Etape 1 (mise à jour : 16 sept.)

Distance section : 12.6km
Dénivelées section : +1099m / -283m
Section Alti min/max : 233m/1049m

Description :

.
Gite La Tonnelle ► Refuge d'I Paliri

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Etape 1 (mise à jour : 16 sept.)

C’est le grand jour: réveil 5h00 et départ 5h30. Nous avons choisi de partir tôt pour éviter de trop marcher en pleine chaleur. Avant de rejoindre le départ du GR nous avons droit à une mise en jambe avec 1km sur le goudron et 100m de dénivelée.
Point de départ de notre GR
Point de départ de notre GR
Les premières minutes nous mettent dans l’ambiance avec des cailloux et des marches. Après une bonne petite grimpette, c’est le passage à la Bocca d'Usciolu. Pour nous, enjamber cette brèche, c’est un peu la porte d’entrée dans le GR20. Tout de suite, les paysages deviennent grandioses. Avec la lumière naissante, les couleurs sont magnifiées.
La Bocca d'Usciolu
La Bocca d'Usciolu
Ces premiers pas nous font découvrir le célèbre maquis Corse. Depuis longtemps, les corses ont utilisé le maquis comme moyen de défense d’où l’expression bien connue et qui a un sens plus qu’ailleurs « prendre le maquis ». A l’époque des razzias barbaresques, lorsque le littoral n’était pas sûr, les populations se sont groupées vers l’intérieur, bâtissant des villages nichés dans le maquis, peu visibles grâce à la végétation. Et ils se sont développés à l’abri du danger, principalement composée d’arbousiers, de bruyère, de ciste, de myrte, de romarin, ronce et chêne vert.
Le maquis Corse
Le maquis Corse
C'est beau hein....😍
C'est beau hein....😍
En bas d’une belle petite descente bien caillouteuse, petit passage vers une vasque. L’eau est cristalline, un peu tôt pour la baignade, mais elle donne bien envie. Ce sont les piscines naturelles de la cascade de Punta Pinzuta.
Les piscines naturelles de la cascade de Punta Pinzuta.
Les piscines naturelles de la cascade de Punta Pinzuta.
3h de marche, nous commençons à croiser les GRistes qui font le GR dans le sens normal.
Après les cailloux, de jolis passages sur de belles dalles de granite s’offrent à nous. J’adore ces paysages.

De belles dalles
De belles dalles
Nous profitons de ces dalles pour faire notre premier casse-croute pain/charcuterie: c’est le premier d’une longue série.
Malgré un départ matinal, il est 9h30 et la chaleur commence à bien se faire sentir.

La pause casse-croute
La pause casse-croute
Amazing
Amazing
Nous arrivons à 10h30 au gîte. Il nous a fallu 5h pour cette première étape. L’accueil par les gardiens est vraiment très sympa. En arrivant dans les premiers, nous avons la possibilité de choisir notre emplacement de tente: avec cette chaleur, c’est agréable d’avoir une tente à l’ombre.
Le refuge d'I Paliri
Le refuge d'I Paliri
Ce sera le cas tout au long de notre aventure: le fait d’arriver tôt évite d’avoir à attendre des heures pour prendre la douche ou laver les vêtements. A I Paliri, la douche est en contre bas du refuge: encore un peu de dénivelée à faire. Ici la douche est très sommaire, la plus sommaire de tout ce que nous allons rencontrer. Et très froide....
Sommaire la douche...
Sommaire la douche...
Après une bonne douche et la lessive, ce sera un petit repas à base de salade pâtes/thon et ensuite sieste. Malgré la tente à l’ombre,  la chaleur se fait bien sentir. Les tentes sont des 2 places: avoir une tente chacun est du grand luxe. Nous pouvons prendre nos aises.

En début d’après-midi, nos 4 colocataires de la veille arrivent en ordre dispersé. La journée n’aura pas été une partie de plaisir pour tout le monde. Pour eux, I Paliri n’est pas la fin de la journée. Après un rapide repas, ils poussent plus loin vers le Col de Bavella.
Belle petite installation
Belle petite installation
Après la sieste, nous faisons une petite séance d’étirements, histoire de bien récupérer et d’être frais pour demain. Ce petit rituel sera respecté tous les jours, et s'avèrera très bénéfique.
En attendant le repas du soir, pour l’apéritif, nous prenons notre première Pietra du GR.

La première...
La première...
Compte tenu des départs matinaux, les repas dans les refuges sont pris à 18h30. Ce soir, ce sera spaghettis avec sauté de veau aux olives: rien de transcendant, mais exactement ce qu’il faut pour bien récupérer. Mais ces petit repas pris en compagnie d’autres randonneurs sont des moments vraiment très sympas. Chacun se raconte sa journée. Ceux arrivant du nord nous font part de leurs galères vécues. Pas vraiment pour nous rassurer….
Autre petit rituel: chaque soir avant le couché, nous prenons une petite tisane. Cela peut porter à sourire mais ce "pisse-mémère" participe à notre réhydratation après les efforts et les chaleurs de la journée.

Cette première journée fut vraiment sympa, une belle mise en jambe. Nous nous sommes régalés et elle nous a fait découvrir un peu tous les terrains que nous allons rencontré: Forêts, dalles de granite, marches à gravir, belles descentes, belles montées, cailloux, etc...

Commentaires