14 jours pour rentrer en France à bicyclette

(réalisé) share(partager)
Deux semaines à VTT à travers les déserts, sierras, petites routes et singles d'enfer espagnols, pour remettre le pied en France, après avoir passé les Pyrénées...
VTT BUL / canyonning trail
Quand : 03/06/19
Durée : 14 jours
Distance totale : 448.4km Dénivelées : +9838m / -9562m
Alti min/max : 235m/2367m
Carnet créé par MLG le 18 août
modifié le 11 sept.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : Nous avons pris le train à l'aller (Grenoble > Cortes de Navarra), comme au retour (Montrejeau > Grenoble). Ce n'est pas une mince affaire (surtout pour prendre les TGV), mais on y est arrivés ;)
148 lecteur(s) - 6
Vue d'ensemble

Le topo : Lundi 10 Juin (mise à jour : 08 sept.)

Distance section : 45.6km Dénivelées section : +1087m / -1114m
Section Alti min/max : 580m/1013m

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Lundi 10 Juin (mise à jour : 08 sept.)

La journée commence par un petit déjeuner royal au camping d'Alquézar. On quitte le village après avoir réinstallé tout notre matériel. Après un passage sur le Rio et une courte portion de piste, on rejoint une petite route qui file au nord. Une poignée de frein qui se fait la malle, une crevaison lors de l'unique pause sur le bas côté: on ne s'ennuie pas en longeant la sierra de Guara.


Passage devant Santa Maria de Buil, et au loin, le massif du Monte Perdido
Passage devant Santa Maria de Buil, et au loin, le massif du Monte Perdido
Après une pause repas/coinche/sieste à Arcusa, nous posons nos roues dans la fameuse "zona zero", un spot bien connu de vtt de la région. Nous l'abordons par une portion de pistes puis de petits singles techniques de toute beauté. Le paysage se transforme une nouvelle fois, et nous rappelle nos "terres noires". Les Pyrénées encore enneigés apparaissent, ce qui permet de relancer le débat sur notre capacité à passer la frontière par un col à 2500m. Arrivés à Ainsa, nous prenons le temps de sélectionner un bungalow, car le lendemain s'annonce pluvieux.
Lundi 10 Juin
Mardi 11
Journée de repos à Ainsa. La météo n'est finalement pas aussi pire que prévu, on en profite donc pour se dégourdir les jambes dans les sentiers environnant. Nous découvrons la jolie vieille ville l'après midi, d'où nous avons une superbe vue sur les Pyrénées et la suite de notre parcours.


Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°57