2 membres et 35 invités en ligne
SELECTIONNEZ VOTRE ACTIVITÉ
Voir liste avancée
Journée kayak sur la retenue de l'Aigle.
Voir le carnet
Lever de soleil et coucher de lune.
Retenue de l'Aigle en kayak
0.5 jours
22.3 km
par Cyril
1
Un mois de juillet pluvieux :  la chance ! :D... du moins quand on veut terminer l'été sur l'eau ! Une petite rivière comme la Dronne a habituellement un niveau d'eau bien bas à cette saison et nous profitons de cette remontée providentielle des cours d'eau ! En plus, cet affluent de l'Isle se trouve à 1 H 30 de route de la maison donc c'est l'idéal pour l'organisation. - Les étapes : nous ne les avions pas vraiment préparées car nous connaissions la présence de nombreux barrages,, donc ralentissements dans la progression. De plus, les campings au bord de l'eau sont mal répartis et les lieux de bivouac incertains. Vu la distance, nous avions calculé 6 jours + une journée pour récupérer le véhicule. Le temps peut être allonger si on veut prendre son temps et visiter les bourgades intéressantes sur le trajet. - Ravitaillement : pour être tranquilles, nous sommes partis avec 3 jours de nourriture et un jerrican d'eau. Il y a régulièrement des petites villes si on veut s'arrêter plus souvent ainsi que des "guinguettes" et restaurants au bord de l'eau. - Barrages : il n'est pas facile de donner de réelles indications sur le passage des barrages car cela est très aléatoire selon les années et les saisons. Le mieux est de toujours s'arrêter pour jeter un oeil, même s'il y a une pancarte "canoë" car toutes les embarcations ne passent pas partout, à part la passe sous le pont de Brantôme où c'est l'attraction de la ville ! Nous avons rencontré des seuils vraiment très haut. Nous avons aussi trouvé des pancartes indiquant les bras à prendre à certains embranchements. Après Chenaud, plus de locations de canoës donc plus d'indications ! Au niveau du portage, nous en avons eu quelques uns à partir du 3e jour. Nous avons eu tous les cas de figures et il faut s'adapter sans se décourager et surtout avoir un chariot ! - Bivouac : nous avons respecté les pancartes "propriété privée" et nous nous sommes toujours installés dans des endroits isolés sans laisser de traces de notre passage. C'est une rivière qui reste très sauvage jusqu'à la fin. Nous n'avons pas vu trop de monde malgré quelques locations dans les villes principales (souvent des descentes d'une heure ou deux). - Retour au point de départ : assez épique ! nous avons choisi le dernier bivouac proche de Coutras (1 heure de descente)). Là, il faut calculer sa journée selon les horaires des trains.... Pour ma part : train à 11 H avec arrêt à Périgueux puis nouveau TER direction Limoges avec descente à Agonac. C'est la gare la plus proche du pont de Verneuil (à vol d'oiseau). Ensuite, il ne faut pas trop compter sur l'auto-stop car les routes sont très sinueuses et peu fréquentées. J'ai donc fait 13 km à pied en visitant la campagne environnante ;). Bref, ça occupe bien la journée !
Voir le carnet
Au Moulin de Lombraud : ça passe mieux seul !
Août 2021 : La Dronne en Canoë - 126 km de decente
7 jours
126 km
13
Pédaler sous un beau soleil méditerranéen, à mi-chemin entre l’Europe et l’Afrique, humant les douces odeurs d’eucalyptus et d’olivier tout en profitant de magnifiques panoramas sur des côtes rocheuses et montagneuses … Tel est le projet 2019 de Didier, cyclovoyageur landais. Petite particularité pour cette nouvelle aventure : son fils aîné, Loïc, va l’accompagner pour son premier biketrip. Loïc, c’est moi, jeune ingénieur de 25 ans qui s’apprête à découvrir le monde de la randonnée à vélo. Année après année, j’ai toujours suivi les voyages de mon père par conversations familiales WhatsApp pendant que je terminais mes études et que lui parcourait le littoral atlantique le long de la Vélodyssée,  le Lot et le Tarn ou encore la Dordogne. Aussitôt installé en région parisienne avec un poste d’ingénieur débutant, je me lance ! Je commence à préparer mes premières vacances d’été en tant que jeune travailleur : ce sera deux semaines à arpenter le littoral sarde. Et en mai 2019, malgré un accident avec une voiture alors que je circulais à vélo trois mois avant le voyage, c’est bien sur le ferry à Toulon que j’embarque avec mon père (avec un vélo tout juste réparé !). Direction Porto Torres, au Nord-Ouest de la Sardaigne ! Parce que c'est une opportunité trop rarement donnée de se retrouver avec soi-même, le voyage à vélo est une magnifique façon de découvrir de nouveaux paysages. Le relief sarde bien plus escarpé que je ne le croyais m'a permis de réaliser que la véritable beauté de la nature reposait dans la façon que l'on avait de l'aborder. C'est de ce cheminement de pensée et de sentiment le long des côtes de la Sardaigne dont parle notre récit. 
Voir le carnet
Après une côte coriace sous un soleil de plomb, nous admirons la baie de Buggerru coincée entre mer et montagnes
La Sardaigne à vélo entre père & fils
14 jours
1084 km
4
Voir le carnet
Balade dans le Massif des Maures
Balade dans le Massif des Maures
3 jours
3
Marche et vol autour du refuge de Rochassac
Voir le carnet
C'est moi qui tiens le crayon, alors je fais ce que je veux ... Si je dis qu'il y a des sapins, c'est qu'il y a des sapins !
Vol bivouac autour de Rochassac
1.5 jours
21.5 km
1
Nous sommes Anissa et Stéphane, nous voyageons depuis plus de 10 ans maintenant. Nous avons vécu au Mexique, en Turquie, en Egypte et en Océanie. Il y a deux ans nous sommes partis pour rejoindre Athènes à pied et en auto stop. Nous avons souhaité poursuivre ce voyage jusqu'en Australie. Nous somme repartis en Août 2019 toujours dans le même esprit. Nous sommes restés confinés 8 mois en Bulgarie. Le 14 juillet 2020, nous avons repris la route pour l'Australie, nous traverserons les pays en -stan, puis Pakistan, Inde, Asie du Sud-Est. Nous continuerons notre route en direction de l'Australie en bateau-stop. Nous traverserons, sans limite de temps prédéfinie,notre monde et sa grandeur, dans le respect de ses terres, ses  coutumes, ses habitants. Ceci constitue la clé de notre voyage. Nous mettrons au cœur de notre projet  la philosophie du slow-life et du tourisme durable. Nous désirons poursuivre notre  démarche écologique et éthique : - minimiser nos déchets  - réduire notre empreinte carbone  (pas de trajet en avion sauf urgence)  - maximiser le commerce équitable et  local mais aussi utiliser l'auto-stop et la marche à pied comme moyen de transport principal. Nous avons souhaité filmer notre aventure. Vous pouvez nous retrouver chaque semaine sur Youtube.  Nous serions ravis d'échanger et de partager avec vous si le cœur vous en dit.  Nous vous souhaitons à toutes et à tous, de très riches aventures sur notre belle planète ! Anissa et Stéphane 
Voir le carnet
France-Australie à pied en stop
France-Australie à pied en stop
340 jours
1