18 invités en ligne

Une écotraversée à la rencontre des Ecrins et de son avenir

Une écotraversée à la rencontre des Ecrins et de son avenir

(réalisé)
Après avoir arpenté pendant 3 ans le massif de Belledonne lors d'écotraversées rassemblant randonneurs, scientifiques, acteurs de l'environnement et de la montagne, nous mettons cette année le cap sur le massif des Ecrins pour une nouvelle traversée depuis la station de la Grave en Oisans afin de rejoindre le coeur des Ecrins et ses glaciers blanc et noir, le tout en accès transport en commun.
ça c'est le programme en tout cas !
Récit de cette nouvelle aventure pour mieux comprendre la montagne et son environnement dans le contexte de crise climatique actuelle.
Plus d'infos : ecotraversee-alpes.fr
randonnée/trek / alpinsime
Quand : 25/07/21
Durée : 7 jours
Distance globale : 70km
Dénivelées : +3600m / -3800m
Alti min/max : 1264m/3233m
Carnet publié par Vinc1 le 31 oct. 2021
modifié le 01 nov. 2021
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus
Précisions : Bus Grenoble-Briançon par le Col du Lautaret (LER 35 ZOU PACA) ce qui permet de rejoindre la Grave Retour par la Bérarde (navette Car Région ex Transisère) puis bus à Bourg d'Oisans pour Grenoble (Car Région ex Transisère) ou Briançon (LER35) Accè...
278 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : J1 : De la station de la G.. (mise à jour : 01 nov. 2021)

Distance section : 5.6km
Dénivelées section : +279m / -96m
Section Alti min/max : 1473m/1723m

Description :

Plus d'infos sur le projet et le parcours sur http://ecotraversee-alpes.fr

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J1 : De la station de la G.. (mise à jour : 01 nov. 2021)

Jour J, c'est parti !
La veille, la plupart de notre groupe s'était retrouvé au PPM, Parc Paul Mistral pour les non connaisseurs, camp de base central dans la ville de Grenoble idéal pour les apéros préparatifs des sorties en montagne.
Justement, l'apéro était prévu et a permis de finaliser notre organisation pour cette semaine d'itinérance dans les Ecrins. Infos sur l'itinéraire et le programme au jour le jour, vérification du matériel prévu par chacun et derniers conseils... mais surtout l'occasion pour la plupart de se rencontrer.
Bref, nous embarquons ce matin depuis la gare routière de Grenoble dans le bus en direction de Briançon... et ouf, tout le monde est à l'heure au rdv ! (sauf ceux déjà sur place !)
Il faut dire qu'on a vu départ plus matinal : 11h15
Et oui, pas de bus partant en début de journée cet été pour cette ligne de bus dont le prix pourrait être tout aussi dissuasif...mais l'affluence des voyageurs est quand même là en cette fin juillet.
Pour cette première journée sur l'écotraversée, il nous a donc fallu composé avec des horaires imposés, en trouvant un court parcours de rando.
Ainsi, vers 13h, nous sortons enfin du bus pour prendre l'air dans le petit village station de la Grave.
Et il est déjà temps de casser la croûte sur les hauteurs du village. De là, nous pouvons apercevoir le téléphérique emblématique de la Grave, qui fait toute la spécificité de cette station de ski pas comme les autres. " Ici, on pratique le ski freeride sur un domaine où la montagne est laissée dans son état naturel, sans pistes damées et sécurisées. Ce vaste domaine s'étend entre le haut du téléski de la Girose à 3600 m et la rivière à 1450 m." proclame la station.
Une station au pied des glaciers dont l'avenir est actuellement en débat dans le contexte du réchauffement climatique entrainant un enneigement plus irrégulier et la baisse de rentabilité des remontées mécaniques.

J1 : De la station de la G..
Justement, après la pause repas, nous avons RDV avec nos premiers intervenants du séjour :
2 personnes travaillant pour la SATG, organisme assurant la gestion de ce téléphérique construit en 1976-1977 et complété par un téléski permettant de rejoindre le pied du glacier de la Girose, aux portes du parc des Ecrins. 
Ainsi, Morgan Barbot pisteur secouriste responsable du secteur Glacier nous rejoint, accompagné par David le Guen, responsable du marketing.
La présentation de la station et des évolutions de son enneigement et de ses glaciers, suivis de près avec un glaciologue, est l'occasion de mieux comprendre les enjeux de développement touristique, notamment autour du projet de création d'un 3ème tronçon de téléphérique, projet décrié par certains habitants de la vallée.

Après ces premiers échanges, nous allons rendre visite à la gare de départ du téléphérique, pour enfin nous mettre en route par le GR en direction de notre modeste objectif du jour, le hameau d'Arsine, en contrebas du village de Villard d'Arène.

Nous sommes accueillis au gite Les Chalets du Combeynot géré par l'association Alpes Pour Tous. Cette soirée est l'occasion de rencontrer un autre acteur concerné par l'avenir de la vallée, le collectif "La Grave Autrement" qui milite pour un projet alternatif à l'extension du téléphérique et plus globalement à un autre modèle de développement touristique.
J1 : De la station de la G..
Après les débats, place au repas autour de bonnes lasagnes aux épinards et de clafoutis à l'abricot.
Commentaires