La Rochelle-Bayonne en passant par les îles

(réalisé) share(partager)
Partir trois semaines en vélo à deux, avec juste le billet aller et décider au fur et à mesure par où bifurquer. L’île de Ré et Oléron comme seuls impératifs.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
vélo de randonnée
Quand : 18/09/16
Durée : 18 jours
Distance totale : 1369.7km
(dont réalisés 766.4km)
Dénivelées : +2742m / -2908m
(dont réalisés d+:2430m / d-:2407m)
Alti min/max : 0m/429m
Carnet créé par Berlin71 le 04 déc. 2016
modifié le 13 févr.
329 lecteur(s) - 23
Vue d'ensemble

Le topo : Yves-Hiers Brouage (mise à jour : 04 déc. 2016)

Distance section : 47.1km Dénivelées section : +156m / -157m
Section Alti min/max : 3m/24m

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Yves-Hiers Brouage (mise à jour : 04 déc. 2016)

23 septembre 2016

Réveil sous un soleil resplendissant. Lessive & douche. Achats de quelques légumes du jardin de Serge. Test de montage de l’abri, ça fonctionne au cas où. Départ tardif, le camping, cela ne nous va pas, on traîne…encore 12h. Bon on va essayer d’aller le plus loin possible. Oléron, ça ne sera pas pour aujourd’hui, c’est à 100 km d’après Serge.
A Rochefort, direction la gare, car aux gares il y a toujours un panneau « office de tourisme » et un autre « centre-ville ». En effet, Vélodyssée ne passe que rarement dans les centres villes ou villages, il faut se donner des repères. Rochefort est une ville de Marine et nous avons aussi un panneau « Hermione ». Et c’est donc au pied de ce magnifique bateau que nous allons déjeuner, c’est une bonne surprise. Rencontre avec un allemand étonnant, qui met Nico en garde des mauvaises surprises de routes à vélo sur la côte est espagnole. Un sacré personnage.
Plein de pain, un bon café chez un torréfacteur et c’est parti direction St Aignant, par les bords de la Charente puis belle voie verte sur un ancien chemin de fer, puis le long d’un joli canal. Halte eau à St Aignant puis on se donne 30 min pour trouver un bivouac. On quitte le canal par la voie verte, et là au milieu du marais un bel emplacement. Pourvu que les chasseurs ne viendront pas se garer le lendemain matin. Repas légumes (courgettes, aubergines, tomates), quelques moustiques, ciel étoilé incroyable et bonne nuit sur le foin.


Il y a de la place !
Il y a de la place !
Pas besoin de confiture !
Pas besoin de confiture !
Yves-Hiers Brouage
Tout est dit...
Tout est dit...
La Surprise !
La Surprise !
Yves-Hiers Brouage
Réfections après sa traversée de l'Atlantique
Réfections après sa traversée de l'Atlantique
Yves-Hiers Brouage
La Charente
La Charente
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°56