De la Gironde au bassin d' Arcachon

(réalisé) share(partager)
J 'ai pour projet de partir de l' Estuaire de la Gironde  pour rejoindre le Bassin d' Arcachon en canoë gonflable et vélo.
En partant de Talais sur l' Estuaire,je pagaierai , avec la marée pour remonter jusqu'à Saint Vivien Médoc. Je tournerai à droite  par le chenal du Gua et je remonterai le plus loin possible par les marais ,s'ils sont encore en eau, puis l' étang de Lespeau .Ensuite je rejoindrai Hourtin et son grand lac  que je descendrai jusqu'à Carcans Maubuisson. Puis le canal des Etangs me conduira  au lac de Lacanau et enfin Le canal de Lège (appelé aussi canal de Etangs ou canal Brémontier) me permettra d'arriver jusqu' au bassin D' Arcachon à Arès. De là un parcours  maritime toujours avec l' aide de la marée me conduira jusqu'à Biganos. Les liaisons sans voie d' eau se feront avec mon vélo et ma remorque pour transporter tout le matériel.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : Je partirai par le train de Bordeaux à Soulac. De là je partirai en vélo avec remorque et canoë vers Talais et Saint Vivien Médoc.Sur le Bassin d'Arcachon il faudra que j' arrive au port de Biganos d'où je pourrai reprendre le train pour revenir...
canoë / vélo de randonnée
Durée : 12 jours
Distance totale : 236.4km
(dont 112.2km réalisés)
Carnet créé par patiras le 22 mai 2016
modifié le 05 oct. 2016
2836 lecteur(s) - 13
Vue d'ensemble

Le topo : Section 12 (mise à jour : 30 sept. 2016)

Distance section : 14km

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 12 (mise à jour : 30 sept. 2016)

Lundi 12 Septembre

Résumé de ce qui va suivre: Avec d'assez bonnes conditions météo je traverse le lac de Lacanau .Je m' arrête un moment  aux îles enchanteresses puis repars . Après le passage d' un nouveau barrage je navigue sur un long bief et observe la nature .Je bivouaque au nouveau barrage en pleine nature .

   Je me réveille . Il est 8 heures. Tiens , un bruit de moteur . C'est un 4X4 avec un chasseur.  Il va à sa tonne un peu plus loin.
   A l' intérieur de la tente c' est humide . Il y a de la condensation. Et puis dehors il y a de la rosée . Je suis obligé d' organiser une opération : épongeage, séchage . Mais le soleil ne commence à chauffer que vers 9H30, 10 H.
   A la météo marine ils prévoient aujourd'hui un vent de sud , donc dans le nez, de force 3. Mais c' est à 10 M d' altitude  et vraiment en bord de de mer . Donc j' attends une force de vent inférieure . Disons force 2 . Là, ça me semble gérable .
Effectivement ,  une fois tout séché et tout plié , je pars vers 11H30.
   Le vent est bien de sud , faible et régulier .
   Tiens le chasseur repart . Il me salue .
   Poursuivant  ma navigation, j' avance bien.
   J' ai comme cap et point de repère les deux îles tout au fond du lac . D'ici, elles semblent n' en former qu' une .
   Il n ' y a pas grand monde sur le lac . 2 ou 3  bateaux à moteur avec des chasseurs qui s' en vont à leur tonne . La chasse à rouvert hier . Ca va canarder .
   Je rappelle que je n' aime pas la chasse . Mais c' est une réalité très vivante en Médoc.
   A deux reprises , j' aperçois au loin des canoës rigides .
   Il y a aussi quelques dériveurs de l' école de voile de La Grande Escourre . C' est là qu' était basé le 420 familial quand nous étions jeunes . Que de bons souvenirs ! Les régates bien sur mais aussi les après-midi où on embarquait avec une fille pour initiation, ballade et plus ...
    Je pagaie donc et j' avance .
    Il me faudra 3H1/4 pour atteindre les îles .
    Il y a seulement un voilier.
    Une fois à terre , je constate que la végétation a bien poussé depuis 2008.
    J' avais en effet fait ce périple - lac de Hourtin C...,M... , lac de Lacanau puis canal des étangs- à bord de mon Kayak périssoire en contre-plaqué autoconstruit. et j' avais bivouaqué là.
   Maintenant c' est explicitement interdit. Je ne sais pas s' il y a des contrôles véritables.
   Sinon c' était vraiment le pied .
   Je casse la croute avec une grosse tartine de pâté et je pars à la recherche de mures que je sais abondantes . Ce sera mon dessert et ma vitamine C.
   L' eau est particulièrement claire et limpide .
   Tiens , une écrevisse rouge de Louisiane. C' est une espèce invasive qui a supplanté presque partout nos écrevisses d' Europe .Elles se reproduisent beaucoup plus vite et chassent nos écrevisse à pattes blanches.
   J' essai de la photographier mais elle a vite fait de s' en aller . Dommage !
   Après cette pose si agréable , il est temps de repartir.
   Le vent a qulque peu forci mais la distance qui me reste à parcourir est faible.
après une demi-heure d' efforts je pénètre dans le chenal matérialisé par des alignements de piquets de bois.
   J' aperçois également un peu plus loin le second barrage de régulation des niveaux.
   Donc , nouveau portage.
   Alors commence un long  bief fait  d' interminables lignes droites avec peu de changements de direction.
   Là je ne croiserai aucun autre bateau .
   Je suis seul au monde .
   C' est la partie la plus sauvage  du canal des étangs. Il traverse la forêt . Peu de cultures .
   Je sais que sur ma droite (surtout) je vais longer plusieurs étangs d' où ce canal tire son nom . Il sont essentiellement gérés et exploités par les chasseurs . Dans l' ordre il y a : Batejin, Batourtot, Lède Basse , Joncru. En cas de crue ils se jettent tous dans le canal.
  Sur les rives ce sont essentiellement des chênes.
   Dans l' eau des nénuphars , des jaunes et des blancs . Il y a aussi beaucoup de plantes et algues d' eau douce très invasives . Ce sont des plantes d' aquarium qui sont déposées là par des particuliers , surtout quand il y a un accès voiture , au niveau des ponts par exemple . Ces plantes s' enracinent au fond de l' eau et se développent en créant une sorte de tapis sous lequel la vie aquatique devient très limitée . La lumière ne pénètre plus et l' arrachage devient nécessaire.
   Et puis il y a l' oiseau bleu , le martin-pécheur qui me précédera et me suivra tout au long de cette journée .
   Je m' explique: En pagayant pourtant discrètement , je vois sur mon avant un petit oiseau ,qui s' envole et s' en va quelques dizaines de mètres plus loin pour se réfugier sur un autre arbre d' une des deux rives .
   Je continue ma progresion et à nouveau ... Woufff...il s' envole  plus loin. Il recommencera une ou deux fois jusqu à ce qu' il juge  que je ne suis pas un prédateur. Alors je passerai devant lui sans parvenir à le repérer .
   Et des martin-pécheurs comme ça , j' en ai vu tout  au long de la journée .
   Leur vol dure 3 à 4 secondes . C 'est difficile à  photographier . Je n' y suis pas arrivé.
   Plus loin sur ma droite j' entends le grognement d' un sanglier . Et je le vois à moins de 10 mètres de moi. Il est venu boire . Encore une fois je rate la photo.
   Enfin au loin j' aperçois le nouveau barrage de régulation.
   Sur la carte IGN il ne porte pas de nom . Je propose de l' appeler barrage de Joncru qui est l' étang le plus proche.
   J' y arrive et j' accoste .
   Je  bivouaquerai ici ce soir, au milieu de nulle part.


Bivouac  à Lacanau au petit matin
Bivouac à Lacanau au petit matin
Opération séchage ; tente , duvet, etc
Opération séchage ; tente , duvet, etc
On repart  et on sort de chenal. Au loin on devine les îles.
On repart et on sort de chenal. Au loin on devine les îles.
En approche des îles.
En approche des îles.
Polynésie   ?  Non .... Les arbres ce sont des pins , pas des palmiers . Mais ça y ressemble quand même.
Polynésie ? Non .... Les arbres ce sont des pins , pas des palmiers . Mais ça y ressemble quand même.
Les îles , encore ...
Les îles , encore ...
Il a fallu repartir . Me voila déjà au bout du lac dans le chenal
Il a fallu repartir . Me voila déjà au bout du lac dans le chenal
Le barrage de régulation des niveaux  après le lac .  On rentre à nouveau sur le canal des étangs
Le barrage de régulation des niveaux après le lac . On rentre à nouveau sur le canal des étangs
Canal des étangs vers le barrage de Joncru
Canal des étangs vers le barrage de Joncru
Section précédente Section suivante
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets #49

Carnets d'Aventures N°49

Sommaire détaillé

COMMANDER, S'ABONNER

Points de vente

Prochain numéro
(CA #50) :
fin décembre 2017