De la Gironde au bassin d' Arcachon

(réalisé) share(partager)
J 'ai pour projet de partir de l' Estuaire de la Gironde  pour rejoindre le Bassin d' Arcachon en canoë gonflable et vélo.
En partant de Talais sur l' Estuaire,je pagaierai , avec la marée pour remonter jusqu'à Saint Vivien Médoc. Je tournerai à droite  par le chenal du Gua et je remonterai le plus loin possible par les marais ,s'ils sont encore en eau, puis l' étang de Lespeau .Ensuite je rejoindrai Hourtin et son grand lac  que je descendrai jusqu'à Carcans Maubuisson. Puis le canal des Etangs me conduira  au lac de Lacanau et enfin Le canal de Lège (appelé aussi canal de Etangs ou canal Brémontier) me permettra d'arriver jusqu' au bassin D' Arcachon à Arès. De là un parcours  maritime toujours avec l' aide de la marée me conduira jusqu'à Biganos. Les liaisons sans voie d' eau se feront avec mon vélo et ma remorque pour transporter tout le matériel.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : Je partirai par le train de Bordeaux à Soulac. De là je partirai en vélo avec remorque et canoë vers Talais et Saint Vivien Médoc.Sur le Bassin d'Arcachon il faudra que j' arrive au port de Biganos d'où je pourrai reprendre le train pour revenir...
canoë / vélo de randonnée
Durée : 12 jours
Distance totale : 236.4km
(dont 112.2km réalisés)
Carnet créé par patiras le 22 mai 2016
modifié le 05 oct. 2016
2838 lecteur(s) - 13
Vue d'ensemble

Le topo : Section 5 (mise à jour : 30 sept. 2016)

Distance section : 0.2km

Description :

Vendredi 8 Juillet

Résumé de ce qui va suivre

En fait je ne vais pas avancer durant cette journée. Coincé par des arbres en travers je vais faire plusieurs reconnaissances pour choisir la meilleure option pour me sortir de là.

Bivouac démonté il me faut 3/4 d'heure pour charger . les ronces , les ronces .....
Je fais à peine 100 mêtres sur le chenal qui tourne que je rencontre à nouveau des troncs en travers  et 20 mêtres plus loin je vois déjà un nouveau barrage .
En plus une épave de dériveur , un 470 me semble-t'il, a été jetée là . Triste spectacle .
Que faire ? Je décide d' accoster bien sur et d' aller faire une reconnaissance plus loin sur le chenal.
Si  j' y vais par la rive droite je suis tout de suite dans un sous bois très dense de ronces et autres arbustes  et ma progression sera difficile .
Si j' y vais par la rive gauche cela semble plus facile .C' est par là qu'à du être jeté cette épave de dériveur. Mais l' accès est plus difficile . La rive gauche est plus haute que la rive droite . Bizarre.
Après avoir trouvé l' endroit propice , j' amarre le canoë . Quelques contorsions plus tard je suis sur cette rive droite  .
Pour la végétation ce sont plus des fougères plus sympathiques que les ronces .
Je progresse cependant lentement et parviens à dépasser les deux barrages d'arbres que j' ai vus d' en bas .
En continuant je vois d' autres arbres  en travers . Cette  partie de chenal n' est vraiment pas entretenue et la navigation s'avère
très difficile .
Je décide alors de m' éloigner du chenal pour voir à quoi ressemble le paysage . Je sors très vite de la forêt et découvre un paysage de marais plus ou moins asséchés avec des  chenaux également plus ou moins en eau. C' est bien conforme à la carte de l'IGN que j' utilise . Pas de route , peu de chemin , nulle habitation à l' horizon. J' aperçois tout au plus une" tonne" (cabane de chasseur au gibier d' eau) comme on dit en Gironde .
Perplexe je retourne au bateau.
Il est déjà plus de 13 Heures . Je prends plus de temps que d' habitude pour mon repas de midi .
Je décide de prendre le temps de la réflexion.
Je commence par reprendre toutes mes notes que je complète et que j' organise au mieux .
Je reprends ma carte pour mieux l' étudier .
J' ai trois options :
Continuer ma navigation en canoë, passer les multiples barrages et aller le plus loin possible . Je sais que trois ou quatre km plus loin le chenal devient plus étroit et de moins en moins profond.
La seconde option serait de tout replier et partir par la rive gauche . L' accès est difficile mais possible . Et après je serais entre marais et chenaux .Je risquerais de faire bien des allers et retours pour trouver les ponts sur les chenaux , les chemins de chasseur pour contourner les étangs encore en eau. Je partirais vers l' Est ce qui m' éloignerait de mon chemin.
Enfin la troisième option serait de partir par la rive droite au milieu des ronces en espérant qu' elles ne s' étendent pas trop loin .
Je sais que la route et la voie ferrée sont proches , que cette forêt n' est pas très grande  et que la civilisation c' est à dire le village de Vensac est à moins de 5 km.
J' élimine rapidement la deuxième option (la rive gauche) et je décide de faire une reconnaissance sur la rive droite . Je pars dans les ronces armé d'un solide bâton . Je progresse difficilement sur environ 300m. Ce n' est pas évident.
Je décide de revenir . Je plante mon bivouac sur l' autre rive . Je n' ai pas encore choisi.

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 5 (mise à jour : 30 sept. 2016)

Barrage sur le chenal renforcé par une épave de dériveur
Barrage sur le chenal renforcé par une épave de dériveur

Vers la rive droite , dans les ronces .
Vers la rive droite , dans les ronces .
Section précédente Section suivante
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets #49

Carnets d'Aventures N°49

Sommaire détaillé

COMMANDER, S'ABONNER

Points de vente

Prochain numéro
(CA #50) :
fin décembre 2017