23 invités en ligne
SELECTIONNEZ VOTRE ACTIVITÉ
Voir liste avancée
Le teaser de notre tour : https://www.youtube.com/watch?v=BugaypM71hc Le film entier : https://www.youtube.com/watch?v=Hvo_-nIawqU Voilà une belle île aux dimensions modestes pour faire une boucle en peu de temps, pas trop loin de la maison. Nos kayaks pliants Nortik dans les startings block, C'est en voiture que nous rejoindrons le port de Piombino 550km plus loin, pour changer de nos habitudes des transports en commun mais la mission aurait été trop fastidieuse avec 5 changements de train, des bus, ect ... La voiture garée, c'est avec nos deux chariots et les kayaks sanglés que nous rejoignons le ferry pour une traversée piétonne moyennant 25€ pour deux personnes.  Arrivés à Cavo 1h après, le camping situé à 1km dans les terres nous à permis de monter tranquillement nos kayaks Navigator (ossature bois) et Argo (ossature alu) et de récupérer tranquillement du trajet. C'est le lendemain que nous avons commencé le tour anti horaire, choix pris au dernier moment afin de s'adapter aux vents dominants des prévisions de la semaine. Nos vaches à eau de 10l/pers et la nourriture locale à bord nous ont permis de tenir 3jrs. Le ravitaillement s'est fait en camping pour aussi se laisser tenter par une bière ;)   Nous n'avons pas été aidé par la chaleur qui nous demandait de partir tôt le matin pour faire nos kilomètres et finir avant 13h. Le dernier jour nous avons également pris la nuitée au camping du premier jour,  Elbadoc. Le rinçage et pliage des kayaks, les douches et la pizza du soir sont bien appréciés avant le retour en chariot et les 550km de bitume qui suit ... On a appris le dernier soir que l'eau du robinet n'était pas potable sur l'île. Bon, c'est vrai qu'elle est franchement dégueulasse ... Une pensée à mon Fuji Xpro qui a rejoint ses ancêtres du haut de sa chute au sol de 1m50... dans le ferry ... de l'aller !:blink::'(
Voir le carnet
Mer d'huile ... Glisse optimale.
Tour de l'île d'Elbe en kayaks de mer pliants
6 jours
par kevink
6
Une via ferrata en altitude dans les Dolomites de Brenta qui se parcourt sur plusieurs jours ! Ce n'est pas l'image que nous avons depuis la France d'une via ferrata. C'est cependant plus la philosophie que l'on rencontre dans les Dolomites (l'origine des vie ferrate). Les via sont une sécurisation d'un passage alpin logique. Quand on regarde ces montagnes impressionnantes, on se demande où va passer le sentier ! Grace à un cheminement astucieux, et avec l'aide de câbles, d'échelons et d'échelles, l'itinéraire se faufile dans les faiblesses naturelles des parois. Le résultat est vraiment classe. Les paysages uniques.  Il est interdit de bivouaquer dans les Dolomites de Brenta (parc) cependant on peut le faire à côté des refuges, ce que nous avons fait. La via est très bien équipée dans l'ensemble. Pour quelqu'un ayant le pied montagnard et une expérience en escalade, elle ne présente pas de difficulté par beau temps sans vent. La partie présentée en bonus (5ème section), qui peut se faire pour rejoindre le haut de Grostè et la Via Delle Bocchette, présente en revanche des passages assez expo non protégés par des câbles, certaines zones sont brochées et peuvent être assurées avec une corde et des dégaines. Cette partie demande d'avoir un réel pied montagnard pour ne pas la "subir" (et des conditions météo clémentes). Matériel spécifique : un baudrier, une longe de via, éventuellement crampons, nous avons pu contourner les petits glaciers, ou franchir de petits passages où il était crépi de cailloux, façon papier de verre. Donc pas eu besoin de chausser les crampons, mais l'année 2022 a été particulièrement sèche. Une année plus "normale", il doit rester des névés où les crampons voire un piolet pourraient être utiles. La glace que nous avons vue était de la glace vive parsemée de pierres. On a croisé des personnes tenter de les traverser pour éviter le dénivelé et/ou ne pas marcher dans les moraines très instables, et l'un d'eux a glissé et s'est fait un peu mal, contusions au visage... Bref, il faut quand même être vigilant. Ne sachant pas les conditions qu'on allait rencontrer, en plus du matos de bivouac, nous avions : un brin de corde de 15m, des dégaines, piolet et crampons, et même une broche à glace ;-). On aurait donc pu être bien plus légers :-). Les sacs pesaient 11kg avec l'eau ce qui reste raisonnable. À noter que nous avons planté la tente aux abords des refuges mais pris nos diners dans lesdits refuges. Eau : on croise peu de sources, on peut recueillir de l'eau aux abords des glaciers, mais dans l'ensemble il y a peu d'eau, il faut en prendre une bonne quantité avec soi. Et dans une partie des refuges, l'eau n'est pas potable ; on peut y acheter des bouteilles d'eau minérale (environ 3€ le litre). Taille des sections : on peut globalement faire ce trajet en morcelant davantage et ainsi faire de plus petites journées. Il y a de nombreux refuges qui permettent de couper le parcours.
Voir le carnet
Via Ferrata Bocchette
Via Ferrata Bocchette
6 jours
51.5 km
par Olivier
6