le Voyage suspendu

(réalisé) share(partager)
Le voyage Suspendu
(Briançon-Chamonix à ski de rando)

 

" Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

 

Quoi de plus luxueux, en ces temps frénétiques qu’une parenthèse hors du temps. Ce temps qui nous fait toujours défaut et qui depuis les premières heures de notre vie s’écoule impétueusement tel un torrent charriant les eaux de fonte d’un printemps déjà trop chaud.

 

7 jours c’est le nombre de jours dont on dispose pour faire notre désormais traditionnelle semaine de ski de rando de printemps. L’idée de cette traversée a germé dans l’esprit de Bart : « si on ralliait Briançon à Cham en ski » m’annonce-t-il ! Amoureux de l’itinérance l’idée m’a séduite en quelques secondes, j’étais déjà parti …
ski de randonnée
Quand : 4/15/18
Durée : 7 jours
Distance totale : 158.8km Dénivelées : +11071m / -11658m
Alti min/max : 1637m/3416m
Carnet créé par zahl le 09 May
78 lecteur(s) - Soyez le premier à aimer ! :

Le topo : Section 1 (mise à jour : 09 May)

Distance section : 158.8km Dénivelées section : +11071m / -11658m
Section Alti min/max : 1637m/3416m

Description :

3 liaisons motorisées de Val Fréjus à Lanslebourg / de Tignes les Brévières à la Mazure et de  la Thuile à Courmayeur.  Les liaisons auraient pu être évitées si nous avions eu 4 jours supplémentaires seulement il fallait que ça rentre en 7 jours.
carte

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 1 (mise à jour : 09 May)

Le voyage Suspendu
(Briançon-Chamonix à ski de rando)

 

" Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

 

Quoi de plus luxueux, en ces temps frénétiques qu’une parenthèse hors du temps. Ce temps qui nous fait toujours défaut et qui depuis les premières heures de notre vie s’écoule impétueusement tel un torrent charriant les eaux de fonte d’un printemps déjà trop chaud.

 

7 jours c’est le nombre de jours dont on dispose pour faire notre désormais traditionnelle semaine de ski de rando de printemps. L’idée de cette traversée a germé dans l’esprit de Bart : « si on ralliait Briançon à Cham en ski » m’annonce-t-il ! Amoureux de l’itinérance l’idée m’a séduite en quelques secondes, j’étais déjà parti …

 

C’est ainsi que le 14-04-2018 nous partons d’Albertville pour rejoindre Grenoble puis le Lauzet (05) qui sera notre point de départ.

 

Itinéraire suivi : Le Lauzet - Refuge Drayères - Val Fréjus- Laslebourg - Refuge du Cuchet - Refuge de la Vanoise - Refuge du Palet - Refuge du Ruitor - La thuile - Refuge Torino - Chamonix - Dénivelé réel effectué : 9200m

Première difficulté, rejoindre Briançon en période de grève de la Sncf. Par chance on trouve une Blablacareuse qui nous emmène jusqu'à Grenoble malgré nos skis et nos gros sacs. Ensuite bus direction Briançon.

 1er jour : Lauzet - Col des Béreaudes - Vallon de la Moulinières - vallon de la Clarée - Refuge des Drayères 1440 m - 11 km- 4h30
C'est partie en direction de notre premier refuge. Le temps est beau mais il y a de bonnes rafales de vent. Magnifique descente du col des Béraudes. Petite remontée vers la pointe des Cerces avant d'entamer dans la poudre puis une belle moquette la descente dans le vallon des Drayères. Au refuge le gardien nous apprend qu'il vient de faire une chute de 200 m et a sauté une barre rocheuse de 20 mètres. Un bon miraculé, bien secoué et qui est resté super sympa malgré les grosses douleurs au bassin. Le soir transport en hélico aux urgences de Briançon mais tout fini bien pour lui.
 
 
2ème jour : Col de Névaches - Passage du Thabor- col du cheval blanc - Val Fréjus - Transport jusqu'à Lanslebourg - Refuge du Cuchet : D+ : 1850 m - 27 km- 7h15
 
On en finit avec la traversée des Cerces et du massif du Thabor. Les Vallons sont tellement magnifiques que j'en oublie de regarder la carte. Arrivée au col de Méaudes, nous nous apercevons de notre erreur. Petite descente en peau dans du 40° qu'apprécie particulièrement Marime et on remonte au bon col. Ensuite succession de montées et descentes jusqu'à Val Fréjus. On se reprend des forces à Lanslebourg avant la pénible montée au refuge du Cuchet dans une neige très chaude. On opte pour des conversions compliquées dans la forêt au lieu de la belle trouée mais qui dans ces conditions peut s'avérer fatale. On arrive un peu rincé après cette grosse étape mais ça y est nous sommes en Vanoise dans ce magnifique refuge non gardée face à la Parachée

 
3ème jour : Refuge du Cuchet - Col du Grand Vallon - Col de Lanserlia - Pointe de Lanserlia - Refuge d'entre deux eaux - Refuge du Col de la Vanoise : D+ : 1750 m - 17,5 km - 6h30

On décide de partir tôt car la remontée dans les pentes exposées avant le refuge de la Vanoise nous inquiètent un peu. La mise en jambes est rapide avec une montée dans des pentes raides où les couteux s'avèrent indispensables. Ensuite cela se calme. Nous sommes encore seuls comme depuis le début de ce raid. Quel luxe ! Descente magnifique sur Entre deux Eaux. La remontée au col de la Vanoise s'avère effectivement chaude et longue.... Marime nous quitte là pour rejoindre le monde des collants pipettes ce week-end.
 
 
4ème jour : Refuge du col de la Vanoise - Col de la Grand Casse - Refuge des Glières - Col du Palet D+ : 1200 13,5 km - 5h
On quitte sans regret le refuge trop rempli à notre goût (deviendraient-on agoraphobe ?) et on traverse sous la face nord de la Grande Casse. Neige un peu dure dans la descente mais la remontée au-dessus des Glières l'impose. D'énormes fissures de reptation, on passe vite, il est heureusement encore assez tôt. Arrivée au refuge assez tôt, on en profite pour une petite lessive des chaussettes, opération qui s'avère indispensable ! Nous sommes encore seuls au refuge. Désormais, on sent que la chance est vraiment avec nous. J'aurais dû jouer au loto cette semaine .... Mais bon je n'aurais pas été aussi riche d'aussi beaux souvenirs.
 
 
5ème jour : Refuge du Pallet - Col de la Sachette - Les Brévières - Transition sur la Masure - Refuge du Ruitor : D + 1250 m - 18 km - 5h30
On commence par descendre avant la remontée sur le col de la Sachette. Le vallon est magnifique baigné de la lumière du matin avec un calme absolu : on a envie de se poser mais il faut descendre car la journée n'est pas finie. Arrivée au Brévières, le prix de 2 cafés, nous ramène à la réalité ! Vite fuir ce monde ou l’économie est érigée en valeur... La Vanoise est derrière nous, on arrive dans les Alpes Grées. Transition puis belle remontée vers le refuge du Ruitor où nous sommes encore seuls ce soir avec le gardien et deux de ses amis.
 
 
6ème jour : Refuge du Ruitor - Noeuds des Vedettes - Têtes du Ruitor - La Thuile- Transition - Refuge Torino : D+ 1550 - 18,5 km- 7h30
Le Bra est de 3 à 4. Brrrr, ça fait chaud dans le dos, on avance le réveil à 5 h. On s'attend à une journée tranquille même si on sait que la montée à la tête du Ruitor est un peu longue. Nous sommes au point culminant de notre raid, encore seuls. La première partie de la descente est magnifique face à la partie italienne du Mont Blanc. Puis ça se corse. Première barre qui se descend bien, repeautage puis petite remontée en escalier puis nouvelle barre. Le verrou est bien raide et béton, on sort la corde. Après ça on se dit ça va être tout bon... erreur ! On navigue dans des canyons, craignant de passer dans le torrent, puis c'est la fôrêt ravagée par la tempête avec moultes barres rocheuses, trous, ça n'en finit pas (la forêt se souviendra des gueulantes de Thierry pour se sortir d'un trou). Encore une remontée et enfin nous rejoignons une piste pour finir à pieds jusqu'à la Thuile où nous espérons une pizza et une bonne bière. Malédiction, la station est fermée !!! Cette descente se fait rarement, on comprend pourquoi. A mon avis, il faut la faire, soit en pleine hiver avec des verrous et une forêt gavée de neige, soit plus tard en saison avec portage dans la forêt.
7ème jour : Refuge Torino - Vallée Blanche – Chamonix D+ 150 - 18 km
La première partie, côté italien est en bonne neige puis on rejoint la partie traditionnelle de la vallée blanche, ses avions, hélicos, drones... après 6 jours presque seuls ça change ! Cependant le spectacle des montagnes est toujours là, permettant de visualiser les ascensions passées, (Grépon, Tour Ronde, Verte, Tacul, Pointe Isabella, Courtes, Dent du géant, Arête de Rochefort) et les futures...
Impossible de ne pas penser aux crevasses immenses qui se cachent là quelques parts sous nos lattes. D’autres bien meilleurs que nous si sont fait prendre. Je m’imagine happé par des gueules béantes jamais rassasiés d’avaler du skieur trop contemplatif. L’idée me terrifie mais le spectacle est trop beau et l’angoisse fini par disparaitre.
Il ne reste plus qu'à rentrer sur Albertville, ce sera un peu galère mais là c'est une autre histoire.
En conclusion, c'est un magnifique raid, bien plus physique que les hautes routes ou que les Ecrins mais moins techniques que les raids dans les Ecrins. On a pu profiter d'une montagne sauvage avec une météo top.

Merci à Marime de nous avoir accompagner les 3 premiers jours, merci à Thierry de me suivre aveuglement dans mes projets, merci aux gardiens des refuges (mention spéciale à ceux des Drayères et du Ruitor), merci aux dieux de la météo, merci à la montagne et merci enfin à Françoise de m'avoir permis de décaler d'une semaine ce raid et de me laisser vivre une de mes passions.

Photos et vidéos ici :

http://www.skitour.fr/sorties/tete-du-ruitor,85363.html

https://www.youtube.com/watch?v=UOygJYUlDIk

http://mustagata.e-monsite.com/videos/alpinisme-massif-du-mont-blanc/briancon-chamonix.html

Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Commentaires

Now in shop

Actuellement en kiosque
Carnets d'Aventures N°51
Prochain numéro
(CA #52) :
fin juin 2018